Vœux de la Gendarmerie nationale : « Eviter de recruter parmi les rescapés des autres concours »

572 4

Le 7 février 2014 a été choisi par les gendarmes pour leur cérémonie de présentation de vœux. Cette cérémonie a eu lieu dans leur bastion au Camp Paspanga à Ouagadougou en présence de premiers responsables du corps, d’autorités coutumières de Paspanga et de l’association des femmes de gendarmes.

Les gendarmes à la cérémonie de présentation de voeux le 7 février 2014 à l'Etat-major (Ph : B24)
Les gendarmes à la cérémonie de présentation de voeux le 7 février 2014 à l’Etat-major (Ph : B24)

De bons moments, mais aussi de tristes au sein des gens d’armes. Le colonel  Serge Alain Ouédraogo, chef d’Etat adjoint de la Gendarmerie a en a épluché  après avoir présenté ses vœux au chef d’Etat major de la Gendarmerie nationale.

« La mort brutale  de l’adjudant chef Ernest Lompo, précédemment Commandant de la Brigade territoriale de Cinkassé, qui a été froidement abattu par des délinquants alors qu’il était en mission commandée sur le terrain ».

Le colonel  Serge Alain Ouédraogo, chef d’Etat adjoint de la Gendarmerie a aussi formulé des besoins. Le point qui a retenu notre attention, parmi bien d’autres est le vœu émis de voir le concours de la gendarmerie se passer à la même période que les autres concours pour « éviter  de recruter parmi les rescapés des autres concours ».

Plus de 314 millions de F CFA de recettes

Le Chef d'Etat-major général de la Gendarmerie nationale,
Le Chef d’Etat-major général de la Gendarmerie nationale, Colonel Tuandaba Coulibaly (Ph : B24)

Des actions ont été posées à divers niveaux «  pour l’exécution des lois et des règlements, du maintien de l’ordre et de police administrative ». A ce titre on peut énumérer comme des patrouilles, des arrestations, la protection de personnes et de biens dont elle a fait « son fer de lance ».

 Sur la question, il faut signaler que cette unité des Forces armées nationales qui n’est pas « faiseur » d’argent a fait rentrer au titre des amendes forfaitaires la coquette somme de 314 849 000 FCFA. La preuve, à écouter certains commentaires, de ce qu’est devenu le civisme au Faso.

La gendarmerie du Faso a également participé à des missions de maintien de la paix.

Quelques chiffres de la gendarmerie nationale en 2013

-6 8 12  patrouilles effectuées

– 4 0 28 patrouilles de sécurisations effectuées en tant de jour et de nuit sur les principaux axes routiers de notre pays

–  48 082  procès- verbaux dressés  pour des crimes, délits et contraventions

– 4 138  personnes arrêtées et déférées  devant les tribunaux

– Le démantèlement de plusieurs dizaines de réseaux de grands bandits

– 24 536  plaintes enregistrées par les brigades de gendarmerie

– 35 699  dossiers traités par les 161 brigades de gendarmerie sur tout le territoire national

– 12 937  crimes élucidés

– 1 332  accidents constatés avec 355  morts et 2082  blessés, 63 victimes de mutilations génitales féminines enregistrées pour 47 arrestations

6 831, 40 kilogrammes de cannabis ou chanvre indien saisis

– Au titre des amendes forfaitaires 314  849 000 FCFA

(Source : Documents de presse)

En réponse, le chef d’Etat major de la Gendarmerie, Colonel Tuandaba Coulibaly, s’est engagé « à y apporter les réponses qui viennent le plus tôt possible ». Il a également fait mention du passage au grade  de Général de Brigade, du colonel-major Djibril Bassolé, premier général de Gendarmerie du Faso.

Il n’a pas manqué de rendre un hommage à ses devanciers au poste de chef d’Etat major dont certains étaient présents à la cérémonie.

Dofini BANLO (COLLABORATEUR)

Pour Burkina 24 

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. Vous traitez vos hommes de “rescap?s”? Paroles d’un chef militaire. L’arrogance vous am?nera ou? Vous n’?tes qu’un adjoint d’abord.

  2. Du courage ? toutes nos forces de s?curit?. Je n’oublie pas nos valeureux personnels de la sant? et de l’enseignement qui sont tous les premiers leviers de notre d?veloppement.

  3. Recruter au m?me que les autres concours de la fonction publique est une bonne id?e,mais le stigmate que mr ou?dreaogo laisse sur ceux qui viennent ? la gendarmerie est injuste. Si le mode de recrutement se fait dans les r?gles vous aurez les meilleurs. Ou bien vous cr?er genre PMK et c’est tout. Je regrette de savoir que la gendarmerie est pleine de rescap?s.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *