Situation nationale : La JEP demande de dépassionner le débat

359 22

Le mouvement Jeunesse engagée pour la patrie/Mouvement pour le patriotisme, le civisme et la paix (JEP/MPCP) appelle les acteurs politiques et les Burkinabè à dépassionner le débat en cours sur la modification ou non de l’article 37 et la mise en place du sénat. Lors d’une conférence de presse ce 8 février 2014, son Coordonnateur national, Dr Aristide Ouédraogo, déclare que même si le combat politique doit se mener, il faut éviter qu’il  détruise la nation burkinabè.

Dr Aristide Ouédraogo, coordonnateur national de la JEP/MPCP (Ph : B24)
Dr Aristide Ouédraogo, coordonnateur national de la JEP/MPCP (Ph : B24)

La JEP/MPCP est un « instrument de la société civile » et est apolitique. Dr Aristide Ouédraogo, le coordonnateur national de l’association n’a cessé de le répéter au cours de la conférence de presse de ce samedi.

Tout comme il a déclaré, la main sur le cœur, avec « toute la sincérité nécessaire » que la JEP/MPCP n’est téléguidée par aucun homme politique, mais est née de « réflexions profondes de jeunes » Burkinabè soucieux du bien-être de la nation burkinabè.

De ce fait, la JEP/MPCP se désintéresse des « questions purement politiques » et ne se préoccupe que de trouver les moyens de cultiver le civisme, de réveiller « la fibre patriotique » des Burkinabè, qui semble s’être éteinte,  selon l’analyse et le constat des promoteurs, et de promouvoir la paix au Burkina.

» » » Lire aussi : Burkina : Le Mouvement pour le patriotisme soutient le groupe des quatre médiateurs

Néanmoins, devant la situation conjoncturelle que traverse le pays, la JEP/MCPP, fidèle à ce qu’elle dénonce (les « Hommes intègres » «préfèrent s’occuper des problèmes directs de leur propre cour, soit critiquer et ne rien faire ou se désintéresser totalement des questions liées à l’épanouissement de la nation »), a proposé ses solutions.

Sur la question de l’article 37 et de la mise en place du Sénat, l’association, selon Dr Aristide Ouédraogo, ne prend pas partie pour « la gauche » ou « la droite », mais est « du côté  du Burkina Faso, de sa Paix et du respect des textes qui régissent son administration et son fonctionnement ».

« Nous souhaitons [que la lutte] soit canalisée, encadrée et circonscrite dans le temps »

La JEP/MPCP dit se placer au-dessus de la mêlée pour demander aux hommes politiques d'éviter le chaos au Burkina (Ph : B24)
La JEP/MPCP dit se placer au-dessus de la mêlée pour demander aux hommes politiques d’éviter le chaos au Burkina (Ph : B24)

En conséquence, Dr Aristide Ouédraogo a appelé à dépassionner le débat en cours actuellement. « Aucun peuple de ce monde ne pourra atteindre une maturité politique tant qu’il n’arrivera pas à dépassionner le débat et l’engagement politique de ses citoyens », est convaincu le coordonnateur national.

Aux hommes politiques, la JEP/MPCP demande de poursuivre leurs combats politiques mais en sensibilisant « au maximum leurs membres afin que le politique ne détruise pas la nation burkinabè ». « Si inéluctablement la lutte apparait comme la solution ultime (…), nous souhaitons qu’elle soit canalisée, encadrée et circonscrite dans le temps tout en créant le moins de dommages collatéraux », a ajouté Dr Aristide Ouédraogo.

Il a salué la « noblesse » de l’engagement des médiateurs internes et réaffirmé le soutien de la JEP/MPCP.

Pour le reste, l’association a élaboré un plan stratégique 2014-2015 dont les activités majeures seront deux soirées de gala pour récompenser l’excellence dans le domaine scientifique et encourager le leadership masculin et féminin au Burkina, a informé le coordonnateur.

La JEP/MPCP a obtenu  son récépissé le 30 octobre 2013.

Abdou ZOURE

Pou Burkina 24 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 22 commentaires

  1. DRACO, je pense simplement que tu na pas toute ta t?te. Tu ne connais ni la teneur de leur plan strat?gique, ni le contenu des actions dans le fond et tu parles au hasard comme ?a.

  2. Mais ces gars l? sont sur quelle plan?te? Au regard des sujets le d?bat ne peut ?tre que passionn? chers amis de la JEP. Aussi, je suis d??u car vous n’apporter rien comme propositions ? la situation actuelle… Et comme activit?s majeures de votre plan strat?gique sur deux ans c’est soir?e gala vous voulez faire??? La honte. Vous faites piti?!!!! Lib?rez les m?dias et allez faire ?talage de votre carence intellectuelle, Mr le Docteur et compagnie

  3. cet initiative engag?e en faveur de la jeunesse est ? saluer .nous avons besoin que les jeunes soit accompagn? pour dans leur quette de leadership ,dans leur quette entrepreneuriat .merci encore ? vous

  4. Bon sens Ouvrez les yeux, s’il vous plait les politiciens ne pensent prioritairement ni au pays, ni ? nous (Peuple). Ils ne pensent qu’? leurs int?r?ts.
    je suis un septuag?naire (j’ai fais, vu et connu la politique de pr?t dans ma vie) mais de tout mon c?ur je vous soutient Dr Aristide et ses camarades. Les jeunes, penser au pays et ? votre avenir, votre avenir est devant et non derri?re vous. Tout le monde a son mot ? dire, les questions du pays ne rel?ve pas seulement des politiciens qui nous flattent tout les jours avec des promesses vides.

  5. Quand on parle des textes de l administration et son fonctionnement sur la question de l article 37 pour maintenir la paix au faso on pense que c est claire parce qu il est modifiable dans son contexte et seul les ignorant et ceux qui ne sont pas pour la paix ne veulent pas le reconnaitre

  6. Le citoyen qui aime son pays |

    La politique passionne et c’est connu de tous sauf pour ce qui refusent l’?vidence. Je ne vois pas pourquoi on voudrait que certains se taisent devant une d?rive criarde. Pour une fois qu’un plus grand nombre de burkinab? s’interesse ? l’avenir du pays, des jeunes souhaitent qu’ils se taisent. Du haut de ma cinquantaine je tombe des nus devant un groupe de jeunes pareils. La politique influance notre quotidien du fait que des textes r?glementant notre vie ? tous sont adopt?s par ce qui font la politique. On ne vas pas se taire pour que des citoyens s’?ternisent ? la t?te de notre pays. R?viser l’article 37 ? cause d’une seule personne rel?ve de l’irresponsabilit? collective.

  7. Nous sommes libres, et en d?mocratie on peut tout tenter, foncer les jeunes, n??coutez pas les ragots des supers m?pris?s, dites vos derniers mots, CDP ou pas, soyez dans le bain avec franchise pour un Burkina ?mergent. Soyez les piments forts de la politique Burkinab?, ne restez pas hors des partis, vos id?es feront le changement, car la jeunesse est l?avenir d?un Burkina d?mocratique.

  8. Alcatraz, ces gens l? n’ont jamais demand? de faire le mouton. Tu na certainement pas lu toute leur d?claration et tu fais des commentaires bidons.
    Ils disent que m?me s’il faut lutter, il faudra tout faire pour canaliser cette lutte afin de limiter les dommages et ?viter de mettre le pays ? Feu et ? Sang.
    Pour le Citoyen qui aime son pays, j’attire ton attention que avoir la cinquantaine ne veux pas dire que ce que tu dis est vrai.
    Dr Aristide ? raison et ?a cr?ve les yeux.

  9. Le citoyen qui aime son pays |

    Sachez que la politique passionne. Dire d’admettre le contraire est ? la limite impossible. Ici la passion se justifie par le fait qu’un grand nombre croissant commence ? comprendre que laisser le pouvoir s’?terniser n profitra pas au Burkina.Pour les textes, ils ont ?t? ?crits par des personnes; pas des Dieux. C’est justement une possbilit? existe quant ? la modification de l’article 37, qu’il y aura toujours des gens qui vont vouloir tilisr l’argent du contribuable pour contenter une et une seule personne; pas le peuple.Du haut de ma cinquantaine, permettez moi de vous dire vous les jeunes que c’est le silence des autres face ? l’injustice, ? l’oppression qui nous emp?che de rester neutre. Ce n’est pas de la passion, mais plut?t l’actuait? relative ? l’avenir’un peuple. Pour une fois qu’un grand nombre s’interesse ? la vie du Burkina, netentez pas de les distraire

  10. Bien dit cher Ariside. Mais, il serait mieux de s’engager de s’engager politiquement au lieu de se mettre au-dessus de la m?l?e. Merci.

  11. Les commentaires sont souvent Irr?fl?chies, Si quelqu’un perds la vie au cours d?affrontements il pourra encore dire Dieu Merci! mais s’il devient un paralys? apr?s 5 mois d?hospitalisation, il comprendra que ce qu?ils disent est fond? et qu’il faut d?passionner le d?bat et l’engagement politique.

  12. Bonne initiative les jeunes, continuez et sortez vos id?es, en 1987 l?alternance s?est faite dans la violence avec des jeunes de votre ?ge, aujourd?hui vous demandez une alternance dans la paix, dans la solidarit?, dans la d?mocratie, alors allez vers un mouvement qui ne sera pas un mouvement de va et vient, opposant pas opposant, comme font quelques partis politique avec le pouvoir corrompu, et qui tuent le chemin de l?alternance. Soyez des jeunes de l?avenir pour notre pays, avec des lois infaillibles, des articles intouchable, des pr?sidents de tous bords sans distinction d?ethnique pour un pays ?mergent et d?mocratique.

  13. Il vous faut grandir un peu. Et votre oui doit ?tre oui et votre non doit ?tre non. Vous constatez et d?plorez que le patriotisme ait foutu le camp; mais, en responsable, vous devez chercher ? savoir pourquoi et vous battre contre la racine du mal, sinon ? quoi sert votre existence?

  14. frere de retour au pays |

    anonyme,vraiment c est irr?fl?chi de ta part ,c est justement pour des gens comme toi qu ils ont parl?,en fait ce qu ils ont dit est n?cessaire pour eviter les debordement si tu avais fait preuve d ouverture d esprit tu comprendrais le bien fond? de leur dire ,bon je comprend quand il est permis a tous les g?rants de Cyber caf? de r?agir sur les articles,alors cours du soir est n?cessaire pour toi a fin d ouvrir ton esprit

  15. frere de retour au pays |

    au moins voila des gens a qui on va demander un enseignement pour nos opposants civile ,car sachant que l oppos? de la passion est la haine alors vu la haine qu ils d?gagent pour le tout puissant pr?sident BLAISE c est une preuve de passion pour le pouvoir ce qui serait dangereux pour notre patrie alors JEP au secours

  16. c est bien vu,c est plus que n?cessaire que le burkinab? sache que la passion dans la politique entra?ne la violence ,les exactions,or c est la derni?re des situations qui doivent nous arrivez alors pas de passion politique chez nous je vous en pris!!!!!

  17. Franchement, en ces temps qui courent un mouvement apolitique engag? de surcrois. De qui se moque t-on?
    en plus ils parle dans le vide sans contribuyion r?elle.
    C’est quoi ton prijet mec?

  18. On est tous d’accord pour dire qu’il faut d?passionner le d?bat, mais une fois qui dit ?a, on fait quoi ensuite?
    Il faut savoir ?tre force de proposition au lieu d’?tre l? ? s’exhiber devant les m?dias.

  19. Tu es vraiment rigolo.Au lieu de te contenter ? nous dire qu’il faut d?passionner le d?bat, il faut nous dire ce qu’on doit faire concr?tement. On ne doit plus marcher? On ne doit plus contester les projets de Blaise Compaor? de s’?terniser au pouvoir. Ou si on doit le faire, il faut le faire sans conviction. Franchement, les Burkinab? veulent des solutions concr?tes aux probl?mes qu’ils connaissent aujourd’hui du fait qu’un homme qui a fini sont mandat ne veut pas s’en aller. Et vous vous nous dites de continuer ? faire le mouton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre