Le MATS invite les partis politiques à déclarer leur appartenance à l’opposition ou à la majorité

502 14

Le Secrétaire général du ministère en charge de l’administration territoriale, dans un communiqué signé au nom du ministre, invite les partis politiques burkinabè à faire “dans les meilleurs délais” leur déclaration publique écrite d’appartenance à l’opposition ou à la majorité politique.

Sadou Sidibé, Président du comité d'organisation des sénatoriales au compte des collectivités (Ph : B24)
Sadou Sidibé, Secrétaire général du MATS (Ph : B24)

Cette invitation répond à la loi modificative du 17 décembre 2013 portant statut de l’opposition. Celle-ci ne fait plus obligation aux partis politiques de faire allégeance au Chef de file de l’opposition pour être considérés comme étant membres de l’opposition.

» » » Lire aussi Partis politiques au Burkina : Désormais, on peut être opposant et ministre

Elle leur demande de faire une déclaration publique écrite de leur appartenance ou non à l’opposition et de déposer une copie au ministère de l’administration.

La principale sanction, selon le communiqué, pour les partis politiques qui ne se seront pas conformés à temps à cette loi, c’est  qu’ils « ne pourront pas être pris en compte par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)  dans le cadre de la mise en place de ses démembrements ».



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 14 commentaires

  1. Cela permettra de faire ,la part des choses au moment voulu c ? d l ' opposition dans son ensemble pourra faire bloc derri?re un seul candidat favorable ? la pr?sidentielle de 2015.Ainsi on aura pas d'ambiguit?, merci

  2. h?h?h?h?!
    Pourquoi les gens ne sont pas intelligents m?me? Vous voulez mesurer vos forces et faiblesse. Oki on verra ce que l'ADF/RDA va dire. Peut ?tre qu'ils ne seront ni Opposant ni mouvance Pr?sidentielle. Moi je dirai CENTRISTE

  3. son papa n’est pas une reference.il ne valent vraiment rien. nous on surveille leur mouvement. personne ne quittera le pays

  4. La nouvelle loi est t’elle publi?e au JO pour pouvoir produire des effets ? l’?gard des partis politiques. Les juristes de l’opposition gagneraient ? v?rifier les r?gles de la validit? de la norme de droit, car dans notre pays, d?s qu’une loi est promulgu?e ou une d?cision est prise en conseil des ministres, on l’applique comme une norme valide, ce qui est faux au regard du droit.

  5. ca c’est tr?s bien Mr le ministre la on saura qui est qui, qui fait quoi dans la sc?ne politique du Burkina car on assiste trop la pr?sence multipli? de partis opportunistes et finir ? par courcicuter les ambitions politiques des nombreux hommes int?gres

  6. …conform?s ? temps ? cette loi…. mais quand on vient de cr?er le parti? Une tentative d'?carter des partis et encore dans cette formule de participation qui fait la part belle ? un CDP qui ne repr?sente plus que lui-m?me.

  7. C’est pas mal, mais la majorit? a vid? de sa substance le CFOP avec cette loi. Je suis curieux du jeu d’?qulibriste que va adopter l’ADF/RDA alias le parti politique “MON PAPA A DIT”

  8. du nimporte quoi et dans tt ca ya pa d delais c? pr vnir dir apr? k la date limite ctai hier pr pouvoir court circuit? dotre.tous de movaise foi c? gens la.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *