Chine et Taïwan : le rapprochement

carte-taiwan-bLa Chine et Taïwan ont manifesté leur volonté d’établir des relations à travers des pourparlers ouverts récemment entre le ministre des Affaires continentales de Taiwan Wang Yu-chi et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Zhijun.

La rencontre de ce mardi 11 février 2014 à Nanjing en Chine continentale ouvre les premières négociations entre les deux gouvernements depuis que Taïwan s’est séparé de la Chine, il y a 65 ans après une guerre civile brutale en 1949.

C’est aussi un geste historique qui rompt plus de six décennies de méfiance et  marque un grand pas vers le développement du dialogue entre les deux rives, au-delà des questions économiques et commerciales.

A la fin d’une guerre civile qui a consacré la séparation, la Chine continentale considère Taiwan comme une province rebelle et n’a jamais exclu aucun moyen y compris le recours à la force pour récupérer l’île.

Mettre fin à la guerre

L’impasse est demeurée longtemps et les enjeux eux, ont certainement assez évolué et fini par avoir un impact les positions divergentes. Ainsi a émergé la nécessité de mettre fin à la guerre, au bénéfice des populations respectives.

La séparation étant consommée, du côté de Pékin on considère qu’une solution politique à l’impasse entre le continent et l’île ne pouvait pas être reportée pour toujours, et de l’autre, on ne voyait plus l’urgence de tenir des pourparlers politiques.

Mais à la fin ‘’l’imagination » en ce qui concerne les relations l’a emporté. Des bureaux de représentation seront mis en place « dès que possible » pour les deux organisations semi-officielles qui traitent des liens entre les deux.

Taiwan et la Chine conviennent également de renforcer les liens économiques et « traiter de façon appropriée » des questions sur les soins médicaux pour les étudiants dans ces deux endroits.

Un rapprochement bénéfique aux deux

L’essor économique et commercial de part et d’autre a joué un rôle important dans la réconciliation politique et réduit la préparation militaire des deux côtés.

Même si l’unification voulue par les autorités communistes de Pékin n’est plus à l’ordre du jour, le renforcement des relations entre la Chine et Taïwan sont bénéfiques pour les deux. D’abord Taipei sur le plan économique, ensuite Pékin du point de vue diplomatie ; Taïwan étant un allié très fidèle des Etats-Unis dans ‘’sa conquête de l’Orient’’.

En 1949, c’est après avoir perdu la guerre civile de la Chine aux communistes de Mao Zedong, que deux millions de partisans du leader nationaliste Tchang Kaï-chek s’étaient enfui à Taiwan.

Boureima LANKOANDE

pour Burkina 24



Un commentaire

  1. et quel peut ?tre la r?action de tous ceux qui pensaient que le Burkina avait eu tort de coop?rer avec la chine taiwan au moment ou le tout le monde tournait le dos sous la pression de la chine continentale?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page