Festival Béog Biiga : Maï Lingani et son association au secours des enfants en situation difficile

204 2

L’Association pour la promotion de l’éducation sexuelle et reproductive de la femme et de la jeune fille (APESRF), créée en 2011 et présidée par l’artiste musicienne Maï Lingani, est à l’initiative d’un festival dénommé Béog Biiga. L’objectif est de venir en aide aux enfants défavorisés. La première édition se tient du 14 au 16 février 2014.

Maï Lingani
Maï Lingani

Récolter des fonds et des dons à reverser aux centres d’enfants démunis, tel est l’objectif global du festival Béog Biiga qui se tient à l’espace culturel Jean Pierre Guingané et au Mess des officiers de Ouagadougou. Durant 72 heures, l’APESRF compte mettre toutes les chances de son coté pour attirer les festivaliers et mobiliser des fonds au profit des enfants.

Mobiliser des fonds par des activités culturelles et artistiques.

« Malgré toutes les aides de l’extérieur, le nombre des enfants de la rue s’augmente ». Fort de ce constat, l’artiste musicienne Maimounata Lingani, présidente de l’association APERSF et son staff ont décidé de prendre les choses en main. En vue de mobiliser le maximum de ressources durant ce festival au profit des enfants démunis, les organisateurs ont prévus une rue marchande, deux concerts, et un gala de charité. Les festivaliers auront donc l’occasion de se régaler de mets locaux et internationaux et de repartir avec des produits souvenirs. Ils pourront également découvrir de nombreuses associations en exposition et écouter plusieurs artistes venus contribuer par leurs voix.

La world Disney de Mai Lingani

Les fonds récoltés lors de cette première édition seront reversés au centre Wamdé.

« Je vois le festival Béog Biiga comme une world Disney. Si chaque festivalier mettait 100 f, 200, ou 300 f, ça ne coute rien, mais financièrement ca donnera beaucoup. Ma vision est grande. Mais je veux la réaliser ». Telle est l’ambition de la présidente de l’association. Elle affirme donc en avoir festival, une vision de solidarité, de soutien, et de mobilisation pour l’amélioration des conditions vie des enfants et des générations futures. C’est dans cette optique que le concept du présent festival est « Sos, une pièce et plus pour les enfants démunis »

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre