Ouagadougou : l’ONEA prévoit un déficit de production d’eau

697 6

La ville de Ouagadougou et ses environs connaîtront bientôt des difficultés de desserte en eau potable. Et ce, pour la période de 2014 à 2016. C’est l’annonce faite par la direction régionale de l’ONEA ce vendredi, en conférence de presse.

La nationale d’eau et d’assainissement est confrontée à un déficit de production d’eau pour la capitale et ses environs. Cette situation de déficit va s’étaler sur la période 2014-2016. Il est prévu des déficits de l’ordre de 11 416 m³ d’eau/jour pour 2014, 21 015 pour 2015 et 34 138 pour 2016.

L’expansion de la ville de Ouagadougou ainsi que l’accroissement de la population sont entre autres les raisons du déficit annoncé. Selon Lassina Sanou, Directeur régional de l’ONEA, la réalité démographique est nettement au-delà des prévisions de l’ONEA dont les investissements actuels se révèlent insuffisants. En effet, le réseau de l’ONEA couvre au-delà de la capitale et déjà à ce jour, la production actuelle ne permet pas de couvrir la demande en eau des populations en période de pointe.

Monsieur Sanou, au milieu, et ses collaborateurs, face aux journalistes ce vendredi 14 février. ©Burkina 24
Monsieur Sanou, au milieu, et ses collaborateurs, face aux journalistes ce vendredi 14 février. ©Burkina 24

Il s’agit d’un problème de production, a expliqué Lassina Sanou. La ressource en eau disponible au niveau du barrage de Ziga est estimée à 200 millions de m³. « Il y a suffisamment de ressources ; les difficultés sont liées à la capacité de traitement » a indiqué Lassina Sanou. A ce jour, les stations de Paspanga et de Ziga qui alimentent la capitale et ses environs, produisent respectivement par jour 42 000 m³ et 108 000 m³. « La ressource est là et il faut juste renforcer la capacité de production pour repondre à la demande croissante » a conclu Lassina Sanou.

Ziga 2 pour éviter à Ouagadougou la situation de Dakar

Face aux médias, les responsables de la nationale d’eau, pour la ville de Ouaga, ont voulu rassurer les populations sur la situation de déficit annoncée. Comme mesure d’atténuation, il est prévu le renforcement et la réhabilitation de la station de traitement de Paspanga, un chantier que les journalistes ont pu visité. L’ONEA prévoit également de réhabiliter 57 forages existants et de réaliser 43 nouveaux. Des mesures d’atténuation, qui, avec le sens de l’économie d’eau par les consommateurs, devraient permettre de faire face à la situation en attendant la mise en service, courant 2017, de la deuxième station de Ziga.

La station de traitement d'eau de Paspanga, en réhabilitation. ©Burkina 24
La station de traitement d’eau de Paspanga, en réhabilitation. ©Burkina 24

Mais surtout, les responsables de l’ONEA ont rassuré que les Ouagavillois ne vivront pas les pénuries d’eau vécues à Dakar. C’est d’ailleurs pour éviter une pareille situation que la nationale d’eau et d’assainissement a entrepris le projet Ziga 2. « Ce projet consiste construire une nouvelle station de traitement plus grande, a poser une deuxième conduite d’eau et à construire de nouveaux châteaux d’eau »,  a expliqué Lassina Sanou. Aux yeux des responsables de l’ONEA, le projet Ziga 2 est très important en terme de sécurité. Il permettra d’éviter à Ouagadougou la situation de Dakar.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 6 commentaires

  1. Ch?rs compatriotes, ouvrez les yeux. les compaor? veulent nous affamer esperant que nous changerons nos opinions. d’abord, ils font croire aux fonctionnaires qu’ils auront un rel?vement de leur traitement mais c’est un mirage les incitant aux emprunts. ce qui les maintiendra dans la dependance. ensuite, il adopte la politique de la suspension reguli?re de l’eau et de l’electricit? et l’augmentation du gaz, du riz et de l’huile. enfin, ils procederont aux accidents provoqu?s, aux empoisonnement et assassin?s cibl?s. soyez courageux et pr?ts ? repondre ? cette dictature malveillante et malvoyante. reservons leur une reaction d’un peuple digne. ? bon entendeur salut !

  2. Ch?rs compatriotes, ouvrez les yeux. les compaor? veulent nous affamer esperant que nous changerons nos opinions. d’abord, ils font croire aux fonctionnaires qu’ils auront un rel?vement de leur traitement mais c’est un mirage les incitant aux emprunts. ce qui les maintiendra dans la dependance. ensuite, il adopte la politique de la suspension reguli?re de l’eau et de l’electricit? et l’augmentation du gaz, du riz et de l’huile. enfin, ils procederont aux accidents provoqu?s, aux empoisonnement et assassin?s cibl?s. soyez courageux et pr?ts ? repondre ? cette dictature malveillante et malvoyante. reservons leur une reaction d’un peuple digne. ? bon entendeur salut.

  3. Bonjour ? tous ,voici 1gros souci qui vient de tomber du ciel ,p?nurie d 'eau ? Ouaga en pr?vision. C'est tr?s grave ce que l'ONEA VIENT DE DIRE. Voici 1 argument de plus,pour tout Bourkinab? r?sponsable d 'exclure la mise en place du s?nat et l 'organisation du r?f?rendum.Son excellence doit accepter de partir avec sagesse et honneur. merci

  4. Nos autorit?s manquent-ils de vision ou de plan soci?tal? Depuis les ann?es 80 la ville de OUAGA a amorc? sa croissance exponentielle d?mographique tra?nant avec elle des besoins socio-?conomiques . Mais depuis 1987 le nouvel homme fort du BURKINA et ses camarades du front populaire avait un seul souci : ?tancher leur soif d'accumulation de biens mat?riels et ?tendre ? l'infini leur pouvoir. Finalement les p?nurie d'eau et les d?lestages r?currentes d'?lectricit? qui exasp?rent les habitants de la capitale ont amen? les autorit?s ? se mouvoir. Ils entreprirent des nouveaux chantiers d'interconnexion et de r?alisation de barrage. Mais cela n'est qu'une intervention ponctuelle car la ville s?accro?t fr?n?tiquement par migration en se doublant en mois de 10 ans. Les natifs perdent leurs terres au profit des lotissements h?tifs qui d?bouchent sur des conflits judiciaires ds lesquels perdent les plus pauvres.L'extension de ville les a rejoint avec un lot de conditions socio-?conomiques qu'ils ne peuvent pas supporter. Le zel poussera SIMON ? dire que tout le monde ne peut pas vivre ? OUAGA au lieu d'?viter que OUAGA rejoigne tout le monde. Tout le pays converge vers OUAGA non pas par engouement mais par n?cessit?. Il est temps que nos dirigeants fassent preuve de bon sens en d?centralisant et en d?concentrant un peu la capitale. Trop de services st ? OUAGA sans transf?re de comp?tence pour les citoyens ? l?int?rieur du pays . Les investisseurs ne sont encourag?s par le d?senclavement ? s'installer en province.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *