Ouaga : Des étudiants manifestent contre une panne de micro

542 22

Des étudiants de l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridiques et politiques (UFR/SJP) ont manifesté ce mardi 18 février 2014 dans l’après-midi en barricadant le Boulevard des Tansoaba au niveau du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Les étudiants ont bloqué la route pour protester contre la panne d'un micro (Ph : DR)
Les étudiants ont bloqué la route pour protester contre la panne d’un micro (Ph : DR)

Ils protestaient contre la panne récurrente du micro constatée dans le Pavillon Vert où prennent cours les étudiants des première et deuxième années de droit de l’UFR/SJP.

Cheick Touré, étudiant en deuxième année,  explique : « Nous avons constaté que dans notre bâtiment depuis quasiment l’année passée jusqu’à cette année, nous avons des problèmes récurrents avec notre micro.  Le professeur peut être en train de faire le cours et subitement, le micro se coupe ».

Cheick Touré, étudiant en 2e année de droit (Ph : B24)
Cheick Touré, étudiant en 2e année de droit (Ph : B24)

Selon lui, et d’autres étudiants, depuis vendredi, les cours étaient régulièrement perturbés. Ce fait aurait été signalé à l’administration de l’Université, selon les étudiants, à plusieurs reprises.

 Ce mardi après-midi, l’enseignant qui devait faire le cours n’a pas pu le faire à cause d’une panne de micro et le cours a été annulé. « Les camarades ont refusé de subir l’inaction de l’administration », explique Cheick Touré.

Micro réparé

Avec des tables-blancs, les étudiants ont barré le boulevard des Tansoaba pendant près de deux heures, selon des témoins. D’autres étudiants sont allés se plaindre au niveau de l’administration de l’Université.

Une équipe de réparation a été envoyée au SIAO pour réparer la panne. Ce qui a permis de lever les barricades sur la voie, quelques minutes avant l’arrivée de la Compagnie républicaine de sécurité.

Le Directeur de l’UFR/SJP (qui s’est refusé à tout commentaire) est venu constater, aux environs de 17h, l’effectivité de la réparation du micro.

Les chaises du Pavillon Vert du SIAO sont restées vides après le mouvement des étudiants (Ph : B24)
Les chaises du Pavillon Vert du SIAO sont restées vides après le mouvement des étudiants (Ph : B24)

« C’est vraiment déplorable qu’à cause d’un micro, 3 000 à 4 000 étudiants n’arrivent pas à faire cours dans un pays comme le Burkina », déplore Cheick Touré.

Pour des raisons d’insuffisance d’infrastructures à l’Université de Ouagadougou, quelques classes de deux UFR ont été transférées au SIAO depuis quelques années.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 22 commentaires

  1. chers juristes , je suis fier de vous .si un cas se pr?sente , faite signe ? votre voisin de SEG et nous seront dans la danse !c’est quelle universit? ?a m?me :MAGASIN L

  2. qu’ils viennent expliqu? le syst?me LMD qu’ils viennet de mettre en 1?re ann?e SEG pour ne pas que SEG devient ST

  3. on nous met dans des magasins pour prendre de cours .pour le droit c’est mieux mais SEG c’est grave ;le micro est mauvais ,le terrain est plat , ce qui nous donne pas droit ? voir ce que le prof ?crit au tableau .MATH ,STATISTIQUE ,PROBA ,ECONOMIE ET AUTRES c’est path?tique !comment demander ? un ?tudiant qui prend cours dans ces conditions de produire de bon r?sultats ? ils sacrifient l’avenir de notre pays .

  4. rira bien qui rira le dernier! |

    A lire ceretains de mes amis je crois qu’ils ne savent pa ce qui se passe dans nos universites! ce qui arrive au Burkina Faso est relatif a l’engrenage des causes! l’incivisme entraine l’incivisme! quand l’Etat n’ammenage pas les espaces necessaires a la mise en valeurs des droits, il ne reste qu’une seul solution, ammenager son prpopre espace de justice!

  5. Un peu de consideration cher responsable. Nous ne sommes pas des b?tes et m?me si c’est le cas on ne merite pas cette maltraitance.A bon atendeur salut

  6. En un mot, il nous faut une autre gouvernance dans ce pays. Comme le poisson pourrit par la t?te, on le d?capite dans un premier temps. Apr?s on arrange bien sa queue. Si chacun jouait convenablement son r?le, on ne verrait pas des sc?nes pareilles !

  7. Toute action visant ? obliger nos autorit?s ? la responsabilit? n’est pas de l’incivisme dans les circonstances actuelles. Combien sont-ils ? conna?tre les conditions de vie de nos ?tudiant? ceux qui parlent d’incivisme ici ne sont que des imb?ciles qui parlent sans savoir ce qu’ils disent.

  8. ct lutte a bien et bel detr louwer car rien n sakiert ds c pays san manifestation. pass par un otr moyen encouragerait linaction du gouvernement

  9. au fait ce n’est pas l?histoire du micro qui font qu’ils r?agissent de la sorte mais je crois c’est l?impunit? et la non responsabilit? de nos dirigeant qu’ils ont subi depui la nuit des temps pass? qui les am?nent a r?agir de la sorte croyant qu’ils ?a va les soulager. vous avez raison mes fr?res mais mettez un peu de l’eau dans votre vin merci de m’avoir compris et du courage a vous les gars

  10. Soyons r?alistes les amis! Je crois que c’est une manque de consid?ration de la part de l’administration! Un micro, ?a coute combien? Comment voulez-vous que l’incivisme ne gagne pas du terrain si vous ne r?agissez pas quand on emprunte la voix l?gale?
    Aidez nous ? ne pas ?tre inciviste! Tout d?pend de vous!

    Que Dieu b?nisse et pro?ge ma patrie, le BFA!

  11. c n’est pas a cause qu’il faut empecher les autres de circuler!imaginer si 1e partie d la pop s lev? o6 pr manisfester contr l f? k vs leur aviez barrer la route!!
    revoyez

  12. jeunesse du Burkina r?veillez-vous. l’incivisme ne payera pas. si ce pays continue comme ca aucun pr?sident je dis bien aucun ne poura satisfaire ces genres de revendications. les autorit?s se sont tellement laisser faire que tout le monde croit que tout se gagne au prix de la lutte au d?triment de la loi. encore des ?tudiants en droit. qu’est ce que le simple citoyen qui circule a ? voir dans cette histoire de micro. autant c’est votre droit a l??ducation que vous revendiquez, eux aussi ont droit de circuler. je ne dis pas que les autorit?s font assez mais qu’est ce que nous faisons pour l’Etat.

  13. cons?quences de la SCADD cad k letat se desengage des secteurs quil juge inproductifs com sant? ? education dc n?gligence.mais permettez mw d vs dir k d pays n ont pas soucri a la bank mondial mais st pa ray? d la carte du monde.Ngaaw gouvernema

  14. ayons un petit instant un esprit de responsabilit? et de coh?rence dans ce que l’on fait. je suis d’avis qu’il n’est pas normal que pour un micro on ne puisse pas donner cours dans une amphi. c’est l? que je parle de responsabilit? notamment pour mes s?urs et fr?res ?tudiants vous auriez du si vous aviez voulus et si vous vouliez suivre les cours collecter des fonds sur places pour l’achat ou la r?paration du micro je sais que vous allez me dire que c’est de la responsabilit? du gouvernement mais ce n’est pas faire du tord au gouvernement que de barricader une voie. ressaisissez vous car vous jouez avec votre avenir dites ce que vous voulez de moi cela m’est ?gale. au lieu de barricader des voies lancer une cotisation ne serait ce que 100 francs par ?tudiant et vous aurez un micro. tout neuf. comme moi que vous n’?tes pas savons tous

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *