SCADD: Des acteurs d’OSC formés aux outils de suivi

165 2

Le secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), en collaboration avec le centre de suivi et d’analyses citoyens des politiques publiques (CDCAP) et le conseil national des organisations de la société civile (CNOSC), a organisé du 17 au 18 février, un atelier de formation sur l’appropriation des outils de suivi de la stratégie de croissance accélérée pour le développement durable(SCADD). Elle a vu la participation d’une cinquantaine de membres d’organisations de la société civile (OSC), à son siège à Ouagadougou.

L’atelier de formation sur l’appropriation des outils de suivi de la SCADD, initié par le SPONG, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité de la participation de la société civile aux dialogues politiques. Et pour participer aux dialogues politiques, il s’est avéré crucial de connaitre la SCAAD, avant de se doter des outils appropriés pour son suivi.

Célestin Badolo, formateur
Célestin Badolo, formateur

 «On ne saurait suivre les politiques publiques si on ne maitrise pas la SCAAD». Selon le formateur Célestin Badolo, le cadre général d’orientation des politiques publiques est la SCAAD, d’où la nécessité pour les OSC de la connaitre afin de pouvoir bien suivre ces politiques publiques. C’est dans ce cadre que les participants ont été d’abord formés sur ce nouveau référentiel de développement qui couvre la période de 2011 à 2015. Et pour lui, la meilleure manière d’éviter «les grognes sociales» est la participation citoyenne, d’où l’idée de donner aux participants les outils nécessaires pour le suivi de la SCADD.

Le suivi citoyen de la SCADD implique les outils

«Le mode de gestion de notre pays la gouvernance participative, c’est-à-dire l’implication des citoyens à la gestion des affaires de la communauté». Selon Alassane Lompo de la coordination des OSC de la région de l’Est, cette formation vient à point nommé, du moment où elle leur a permis de repartir dotés des outils nécessaires pour le suivi de la SCADD. En effet, environ huit modules dont la législation sur le suivi des politiques publiques et la préparation à ce suivi au niveau régional, sectoriel et national, ont été développés. Le défi majeur reste l’appropriation et l’application de ces outils par les participants dans leurs zones de provenance.

Mouniratou LOUGUE (Stagiaire)

Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 2 commentaires

  1. Je souhaite que pour une ?ch?ance prochaine ,la soci?t? civile soit outill? un peu plus t?t pour un suivi efficient et efficace des politiques en tant qu’acteur de d?veloppement

  2. ?a a l’air tr?s beau tout ?a, suivi des politiques publiques, mais lorsque les OSC tirent la sonnette d’alarme dans certaines situations, cela m?ne t’il a un changement un changement? non bien sur. Le chien aboie la caravane passe. La participation citoyenne dont vous parlez, le premier initiateur de la SCADD (Blaise) ne le voit pas d’un bon ?il sauf si vous voyez les insuffisances et vous la fermez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre