Ouaga : Un braquage à main armée à Bendogo fait quatre blessés

349 31

Six individus, selon les témoins, ont braqué armes à la main une boutique et un pressing et agressé un particulier au petit matin du lundi 24 février 2014 dans le quartier Bendogo dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou. Quatre personnes, dont une adolescente, ont été blessées et la somme d’argent d’environ 480 000 FCFA a été emportée.

La tête du boutiquier agressé à Bendogo (Ph:B24)
La tête du boutiquier agressé à Bendogo (Ph:B24)

C’est avec trois machettes, deux armes à feu (un revolver et un fusil de chasse), un marteau et un arrache-clou que six individus habillés en blouson, coiffés de bonnets et montés sur trois motos ont terrifié quatre commerçants et la famille d’un particulier dans la matinée du 24 février 2014 entre 2h et 4h.

Les délinquants, selon les témoignages des victimes, ont, aux environs de 2h06mn d’abord frappé à la porte du gérant d’un pressing, lequel dormait avec son compagnon dans son office.

Le menaçant d’ouvrir la porte, ce dernier s’est exécuté. Le compagnon a été dépouillé d’un billet de 10 000 F CFA et le gérant a été frappé avec une machette parce qu’il a indiqué n’avoir rien sur lui.  Un autre jeune homme a été exhorté à livrer ses biens, mais ce dernier a dit qu’il n’était qu’un élève.

Les assaillants ont ensuite forcé leurs premières victimes à réveiller leur voisin, un boutiquier, qui a obtempéré sous les menaces. Selon les victimes, ce dernier a été frappé avec une machette, le blessant à la tête et à la main. Il avait en effet la tête couverte de sparadrap de même que la main.

Le boutiquier a été dépouillé de la somme de 475 000 F CFA ainsi que plusieurs cartes de recharges téléphoniques.

Entre temps, racontent les victimes, le compagnon du blanchisseur a réussi à s’échapper, malgré un coup de feu tiré sur lui, et  à crier au voleur. Alertant un voisin, déjà intrigué par les aboiements de son chien, qui est grimpé sur le toit de sa maison pour savoir ce qui se tramait.

La police n’est pas intervenue

L'impact laissé par les balles du fusil sur le portail (Ph : B24)
L’impact laissé par les balles du fusil sur le portail (Ph : B24)

N’ayant pas eu la conscience nette, il a voulu jeter un œil dehors en ouvrant sa porte. Cependant, l’un des agresseurs l’avait repéré et s’était posté à l’entrée. Le voisin a alors voulu refermer sa porte et le brigand s’y est opposé.

S’en est suivi une lutte qui a tourné en faveur du voisin qui a eu le soutien des membres de sa famille. Ce voyant, l’agresseur a lâché une décharge de plomb dans le bas du portail qui a blessé la fille du voisin au pied.

Le fugitif a réussi à trouver un téléphone et à appeler le 17. Selon lui, les policiers lui auraient indiqué d’attendre le levé du jour et faire ensuite une déposition à la brigade de gendarmerie la plus proche.

Selon les témoins, la réponse est restée invariable malgré la précision selon laquelle les agresseurs étaient toujours sur les lieux.

Ceux-ci ont ensuite levé le camp aux environs de 3h47, emportant leur butin composé en plus de téléphones portables, notent les victimes.

Elles ont en effet fait leur déposition à la brigade territoriale de la gendarmerie de Nongr-massom qui devrait procéder aux constats d’usage dans l’après-midi. Le Chef de la brigade, Major Albert Nombré, a confirmé à Burkina24 cette déposition et assuré qu’une enquête allait être diligentée.

Il y a 31 commentaires

  1. Depuis l’av?nement de le d?mocracie
    la police est accus?e de violence ? l’?gard de la population d?s qu’on touche m?me ? un malfaiteur.Les agents de droit de l’homme d?noncent des traitements inhumains d?s qu’on punit un agresseur et tout ce climat n’est pas de nature ? favoriser l’instauration de la s?curit

  2. vraiment il faut que les autorit?s revoient le cas de la police:sinon ils ne serve pas a grand chose si elle ne peut pas proteger ou venir en aide a la population.nous avons ?t? victime d’un cambriolage en plein journ?e.les voisins sont sorti mais les bandits etaient arm?.nous avons appel? le 17 ils ont dit: bonne chance et racroch?.les voisins ont rapel? : ils ont dit grouill? attrap? les malfrats et les amen? au comissariat.

  3. Chacun commente ? sa faveur mais les r?alit?s sont connues de tous. L’agent ki doit ?tre sur le terrain prend une balle, c’est sa famille qui a perdu en voulant sauver des gens. Vous ki avez comment? et qualifi? l’acte qu’allez-vous faire en ce moment?Le pandore ki a ?t? enfonc? ? Bobo, es ce kil travaillait pour sa famille ou le defunt avait un probl?me avec le pandore mais c’est dans le cadre de service. Aucun agent de se livrera tout en sachant kil n’a pas de protection.

  4. Je t?moigne pour dire que j'habite les cit? de l'avenir,face ? la brigade de gendarmerie de Nongrmassom,? minuit on a ferm? le portail et la porte de la brigade,vous avez un probl?me,l'agent de garde vous repond par la fen?tre et vous invite ? revenir faire une d?position dans la journ?e,vous appelez le num?ro de la gendarmerie eux vous donne le num?ro de la police ainsi de suite!Dieu nous sauve,cette brigade de nongremassom franchement ne sert vraiment pas!!!

  5. ma chere madina g croi k tu n’es pa contente k la police ai apprehend? ces malfra ou koi.la complicit? vien fair koi ici.apportez des vrai info au lieu de passer le temp a critik? inutilemen

  6. C’est vous m?me population qui avez donn? le renseignement au gendarme ? bobo.Lors de l’intervention il ya eu incident mortel (Paix ? l??me du d?funt)et c’est vous encore qui ?tes all?s bruler partout pour r?clamer justice obligeant les magistrats ? jeter le pandore en prison pour 10 ans.Ne soyez donc pas ?tonn? que chacun se cherche dans ce pays.

  7. ces malfra sont aux arrets la police a reussi a les prendre allez au commissariat centrale de police vou pouvez avoir la chance de retrouver vo biens

  8. Donc ca veux dire que la police est complice des bandits,s’ils font rien pour la securite de leur propre population,coment dans un pays au moment quand tu est en danger la police ne fait rien.je me demande a quoi sert donc les corps habilles du burkina faso???c’est une vraie honte pour la nation burkinabe

  9. sachez que 99% de nos agents de s?curit? son venu a ce boulot apr?s avoir ?chou? a d'autres concours et par vocation ou par amour le m?tier.eux aussi veulent ?tre salarier com les autres.donc comprenez.les

  10. J’invite les personnes qui ont appel? la police ? d?poser une plainte ? la justice contre cette police pour non assistance ? personne en danger.On ne doit pas se taire sur cette nouvelle mani?re de travailler de notre police. Vous faites un effort pour la r?glementation de la circulation routi?re mais votre mission principale c’est la lutte contre l’ins?curit? sous touts ses formes.

  11. Les policiers ont toujours ?t? serviables. Mais aujourd’hui, ils ont perdu de leur ind?pendance et de leur libert? d’action. Ils ont trop subi de coups ces derniers temps. Ils sont tout simplement d?motiv?s et d?sorient?s. Pour une plainte ? la radio du coin, ils sont sanctionn?s. Ce n’est pas normal. Il faut ramener le minist?re de la s?curit? et le confier ? un policier comp?tent et charismatique qui saura galvaniser les autres policiers. Sinon, tristesse.

  12. La vrai solution c’est que chacun n’a qu’a prie pour que le Bon Dieu le prot?ge lui, sa famille et ses biens! Sinon si la police dit ne vient au moment du danger et dit d’attendre, c’est a qui on va se confie si ce n’est pas Dieu? Seigneur Dieu, s’il te plait prot?ge nous des malfrats et autres!

  13. Quel agent de s?curit??c’est ca vs ap?l? s?curit??mes chers flic qu di vtr devise,vs pensez qu vs ?tes sup?rieur au autres fonctionnaire?c’est vs boulo vs ?tes pay?,on devrai vs poursuivre pr non asistance d’une personne en dang?.qu ces victim part pos? plainte c’est leur droit.onbien la prochaine foi la population se fera justice eux m?me.par Bengazi

  14. Bienvenue au far west. Sherif abonn? absent. Que chacun se”debrouille” avec ses agresseurs. O? allons nous dans ce pays???

  15. Laeticia Ouaedraogo |

    Chers amis, c’est le refrain de la police de dire d’attendre le lev? du jour pour porter plainte ou alors de dire qu’ils n’ont pas de v?hicule ou alors de carburant. Nous sommes tous en danger!!!

  16. Si c’est vrai que la police a dit ces propos, il ne faut pas qu’on passe la dessus comme un fait divers. c’est suffisamment grave pour que les premiers responsables de la police se prononcent. On ne peut pas r?clamer des avantages salariaux et se comporter de la sorte.La p?nibilit? de la police devient un mensonge lorsqu’elle ne peut pas intervenir pendant le danger. Si on vous forme pour attendre le lever du soleil, en quoi ?tes-vous diff?rents des autres fonctionnaires au point o? votre niveau BEPEC touche mieux que le m?d?cin qui travaille la nuit, l’agronome qui brave les pistes et les pluies etc. Je suis triste de voir les gouvernants parler peu de ce qui touche quotidiennement notre vie: ins?curit?, coupures de courant, coupures d’eau, comment voulez-vous qu’on se projette dans le d?veloppement avec ?a???

  17. cette information ne sert pas la police qui a r?clam? et obtenu des avantages salariaux compte tenu de la sp?cificit? de leur boulot. ?a s’appelle non assistance ? personne en danger et ?a m?rite une plainte contre la police.

  18. Un policier nouvellement recrut? touche mieux qu’un nouveau m?decin.Si on a revaloris? la solde des flics ce n’est pas pour qu’ils nous disent de nous d?brouiller avec les d?linquants jusqu’au lever du jour.Remettez vos indemnit?s de risques et de p?nibilit

  19. nous some en danger.ier lundi 24 fevrier oci a 9h25 la caisse des producteur de bieha a recu la visite de 6 braqueur ki on opere a visage decouvert.ils ont vide la caisse.la police situe a 20 m na pu rien fer.ils ete eux oci en patrouille

  20. Cheick Jamil Traore |

    Nous avons eu le m?me probl?me , ou des voleurs sont venu ramasser du fer sur un chantier on a appel? la police qui nous ont dit de contacter la gendarmerie la plus proche cad a samba jusqu'aujourd'hui les voleurs cours toujours

  21. h? burkina faut ke les choz changent cmt on peut dire a des gens qui st en danger d’atendre le lev? du jr pour etr s?couru?

  22. Et la police qui dit d'attendre le matin pour deposer une plainte pendant que le massacre continue, si l'Etat ose dire qu'il n'a pas les moyens pour equiper les policiers c'est le Burkina n'est plus encore un Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre