Proclamation des résultats des municipales partielles : Quand les délestages s’en mêlent

192 4

La ville de Ouagadougou est actuellement prise entre l’enclume des coupures d’eau et le marteau des délestages. Les commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont été victimes de ces derniers la soirée du 24 février 2014 au moment où ils proclamaient les résultats provisoires des municipales partielles du 23 février.

Le décor dans la cour de la CENI pendant la "coupure" de courant (Ph : B24)
Le décor dans la cour de la CENI pendant la “coupure” de courant (Ph : B24)

C’est au moment où le Président de la CENI, Me Barthélémy Kéré, prononçait sont discours que la SONABEL (Société nationale d’électricité du Burkina) a décidé de couper son jus, l’obligeant  à s’égosiller pour se faire entendre.

Mais ce n’est pas tout. La cour de la CENI a été plongée dans l’obscurité (c’était aux environs de 18h30) et Me Kéré n’a pu continuer son speech que grâce aux mini projecteurs des caméras des journalistes.

Le groupe électrogène a trahi l’équipe technique de la Commission, acceptant de vrombir bruyamment, mais refusant de  livrer ses kilowatts. Il a fallu donc l’éteindre car il faisait plus de bruit que de courant.

Ce groupe a rendu ainsi la tâche plus ardue  aux commissaires de la CENI. Ils devaient se mettre debout à un parloir pour proclamer les résultats.

Perturbations électriques jusqu’à la mi-mars

Les projecteurs des caméras les aveuglant, c’est la torche d’un téléphone portable (qui a encore du courant dans ses tripes) qui a servi à éclairer les fiches contenant les résultats à proclamer. L’image est assez insolite pour être soulignée.

Ainsi donc, personne n’échappe aux délestages de la SONABEL. Cette dernière a expliqué qu’elle procède actuellement à des travaux de renforcement et de maintenance de ses installations afin de “minimiser les perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique qui surviennent souvent en période de forte demande”, notamment celle de la canicule.

Ces travaux dont le but est de minimiser les perturbations futures entraînent des …  “perturbations” présentes qui dureront jusqu’à la “première quinzaine du mois de mars”, annonce la SONABEL.

En attendant donc,  à chacun sa torche de téléphone qu’il faut, bien entendu, prendre le soin de bien charger pendant que le courant est là !

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 4 commentaires

  1. A Sankara Raymond. Au lieu de vous en prendre ? Burkina 24 et ? ses journalistes (qui ne font que rapporter des faits qu’ils n’ont pas invent?s) vous feriez mieux de vous pr?occuper de la triste situation de votre pays, notre pays.

    Qu’une institution comme la CENI soit r?duite ? recourir ? UNE TORCHE DE TELEPHONE pour proclamer ses r?sultats doit ?tre ressenti comme une honte par tout Burkinab?.

    Le mieux serait pour vous et pour moi de r?fl?chir et de trouver des id?es pour r?pondre ? cette question cruciale de l’?lectricit? au Burkina.

    Si la SONABEL n’arrive plus ? nous satisfaire, que le gouvernement lib?re franchement le secteur du solaire en le subventionnant ou en supprimant certaines taxes pour faciliter l’importation des plaques solaires et diminuer leur prix de vente qui demeure toujours ?lev?.

    Voil? les propositions que vous devriez faire, Monsieur Sankara, au lieu critiquer un m?dia qui ne cherche qu’? nous informer.

    Sans rancune.

  2. Continuez ? distribuer l’argent(projet HIMO) au lieu de supporter (par subventions) la sonabel et la sonabhy afin d’avoir une energie de qualit? et la baisse du prix du kilowattheure.Dieu n’aime pas qu’on s’oppose au gain de son prochain mais honn?tement parlant, l’argent distribu? pendant ces 6 mois du projet HIMO (plus de 40 miliards!!) suffisait ? subventionner le carburant et/ou l’?lectricit? pour qu’un plus grand nombre de burkinab? soit soulager un temps soit peu.

  3. trop null comme article ainsi ” la sonabel a d?cide de couper son jus” franchement B24 ne produit rien de bon ses derniers temps les journaliste sont en manque d?inspiration ou quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre