‘’No wedding cake for gays’’ : en Arizona les homosexuels pourraient être stigmatisés

711 0

-

Au moment où, la question sur l’homosexualité nourrit les débats dans le monde, les parlementaires de l’Etat d’Arizona viennent d’adopter par 17 voix contre 13 un texte permettant aux commerçants de ne pas servir les homosexuels. 

C’est au nom de la liberté de conscience et de religion, que ces parlementaires ont pris cette mesure, et si la gouverneur de l’Etat Jan Brewer promulgue la loi d’ici à vendredi 28 février 2014, les homosexuels peuvent ne pas être servis de gâteaux de mariage par les commerçants, prestataires et services traiteurs.

Il s’agit selon les parlementaires de cet État très conservateur, la loi Senate bill  (SB) 1062  vise à mieux protéger les libertés individuelles, ce qui n’est pas du goût de beaucoup de citoyens.

Des centaines de personnes se sont réunies au capitole en protestation contre cette loi qu’ils ont renommée “No wedding cake for gays”. Le mariage gays est en évolution des les Etats américains.

Les enjeux sont de taille, quand on sait que 700 emplois sont en jeu avec Apple qui pourrait renoncer à ouvrir sa nouvelle usine dans une banlieue  de Phoenix (Mesa), la capitale d’Arizona.

American Airlines basé en Arizona est également contre cette loi dont les défenseurs disent tirer le fondement de la Constitution des Etats-Unis en son premier article, relatif à la liberté de conscience et de religion.

Les républicains, conservateurs soient-ils, sont pourtant majoritairement opposés et le sénateur d’Arizona et ancien candidat à la Maison Blanche John McCain demande le retrait de la mesure.

Les supporters du SB 1062 pèsent lourd, eux aussi. C’est principalement le très influent Center for Arizona Policy (CAP), une organisation conservatrice qui s’oppose ouvertement à l’avortement et au mariage pour couples du même sexe, dans une Amérique pourtant très favorable aux libertés individuelles de tout genre.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24

source:france24.com



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *