Tournoi de la paix et de la solidarité au Mali: Sidi Napon refuse de jouer contre des joueurs « sans-papiers »

Les Etalons du Burkina devaient jouer leur deuxième match du tournoi international de la paix et de la solidarité contre les Aiglons du Mali ce mercredi 26 février. Mais le match n’a pas eu lieu suite à un refus de l’entraîneur des Etalons juniors, Sidi Napon. L’équipe junior malienne aurait fait appel à des seniors.

L'entraîneur de l'équipe junior du Burkina Sidi Napon
L’entraîneur de l’équipe junior du Burkina Sidi Napon

Le 3ème match du tournoi de la solidarité et de la paix qui devait opposer les Etalons juniors aux Aiglons du Mali n’a pas eu lieu ce mercredi 26 février 2014.

Après une victoire de chacune des deux équipes contre le Sénégal, les deux formations devaient s’affronter dans ce tournoi triangulaire après la défection de certaines équipes.

Une entente, mais …

Mais l’entraîneur des Etalons, Sidi Napon, a refusé de jouer cette rencontre en ayant constaté l’apparition de nouveaux joueurs dans l’effectif malien, selon une source à Bamako. Ces joueurs  n’auraient pas leurs papiers.

Ils sont soupçonnés d’être des seniors appelés en renfort. Selon cette source présente au Mali, Sidi Napon a réclamé les papiers de ces joueurs en question mais la partie malienne était dans l’incapacité de les fournir.

 La Fédération malienne a présenté les badges des joueurs en question mais aucune photo ne figure sur celle-ci. Les deux équipes sont restées sur le terrain jusqu’à 18 h, selon la même source.

La Fédération malienne de football a entrepris des démarches avec sa consœur du Burkina pour trouver une solution. Sita Sangaré serait entré en contact avec l’entraîneur des juniors burkinabè et ont trouvé un terrain d’entente. Le match devrait se jouer ce jeudi 27 février 2014 à 8 heures.

Deux matches en un jour

La finale du tournoi devait également opposer ces deux équipes ce jeudi à 16 heures. Elle pourrait être maintenue et les Etalons juniors pourraient disputer deux matches en un jour.

Tout cela montre que la Fédération Burkinabè de Football a eu tord d’engager l’équipe burkinabè à ce tournoi. Elle a laissé tomber un match international amical contre les Eléphants juniors pour se rendre au Mali sans un seul jour de préparation.

Maliens et Burkinabè se croisent en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) junior 2015. En de pareilles circonstances, les sélections qui s’affrontent évitent de se croiser en amical.

La FIFA l’interdit d’ailleurs. C’est sûr, l’enjeu de la double confrontation a pesé dans ce qui s’est passé à Bamako et va laisser des traces.

Une nouvelle maladresse de la FBF, après l’affaire des barrages de la Coupe du Monde avec les réserves mal formulées déposées à  la FIFA. 

Boukari OUEDRAOGO

Pour Burkina 24 



5 commentaires

  1. Sidi a fait une belle lecture. Esp?rons que tout ira bien pour nos Etalons. Que Dieu les accompagnes et daigne les assister. Amen!

  2. le mali ne va jamais aligner son ?quipe type. souvent je me demande si la f?deration fait des analyses avant de prendre certaines d?cisions. vwla mtna le mali connait tt sur nos joueurs. je ne serai pas surpris si tte fois on est ?l?min?.

  3. Avec cette f?d?ration, c’est l’amateurisme qui est ? l’honneur!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page