Les acheteurs de cartes d’électeurs condamnés à 18 mois de prison ferme

563 15

Soumaïla Zabré (49 ans) et Issa Sawadogo alias Sibiri (41 ans) ont été condamnés à 18 mois d’emprisonnement ferme pour avoir acheté des cartes d’électeurs. Ils sont privés, en plus, de leurs droits d’être éligibles  et électeurs pendant deux ans. Des « victimes sacrifiées », croit Me Hervé Kam, et la « montagne a accouché d’une souris », commente Me Yamba Seydou Roger.

Zabré Soumaila 2
Soumaïla Zabré, le soir où il a été “surpris” (Ph : B24)

Le procès de Soumaïla Zabré et Issa Sawadogo, alias Sibiri, accusés d’avoir acheté des cartes d’électeur et d’avoir ainsi acheté des voix et porté atteinte à la liberté d’expression d’un suffrage, a duré 4 heures dans l’après-midi du 27 février 2014.

 Au bout, le tribunal les a déclarés coupables, conformément aux articles 136 et 138 du Code pénal, et les a condamnés chacun à 18 mois de prison et les a privés de leurs droits civils pour  deux ans. Il a aussi prononcé la restitution des cartes d’électeur à leurs propriétaires.

A l’entame du procès, Soumaïla Zabré s’est rétracté sur les déclarations qu’il a faites lors de l’enquête préliminaire de la gendarmerie. Il a bien acheté des cartes d’électeurs mais ne connaissait pas le montant de la récompense qu’il devrait recevoir.

Sibiri plaisantait

Sous les questions insistantes des juges jusqu’au procureur qui a brandi le rapport de l’enquête, Soumaïla Zabré a fini par dire ce que tout le monde avait déjà entendu : il a récolté les cartes (8 au total plus la sienne) contre la somme de 25 000 F CFA (pour les propriétaires des cartes d’électeur) et 2 500 F CFA pour lui-même.

 Ces cartes étaient destinées à qui ? Pour Zabré, seul Sibiri le savait car c’est lui qui a déclaré que les « cartes d’électeurs, c’est à manger » (sic).

Mais Issa alias Sibiri  réfute les faits et le fera jusqu’à la fin du procès. Il reconnaît avoir dit que « les cartes, c’est de l’argent », mais … il n’était pas au sérieux ! A l’en croire, c’était juste une plaisanterie qu’il a faite à celui devant le lieu de service de qui il fait du jardinage ! Et il ne pouvait pas croire qu’à partir de cette simple … blague, Zabré se serait mis à acheter des cartes d’électeur (à noter que l’accusé affirme n’avoir pas reçu d’argent durant toute l’opération).

Ceci bloquera donc l’instruction de cette affaire à ce niveau. On ne saura pas qui est le commanditaire final de cette opération.

Pourquoi ?

Mais pour le reste, Zabré dira qu’il a rassemblé les cartes d’électeurs de ses « mamans », de ses « femmes » et de quelques autres personnes, parmi lesquelles un jeune commerçant de 27 ans.

C’est d’ailleurs le seul propriétaire des cartes qui s’est présenté en tant que témoin. Il a déclaré que Soumaïla Zabré lui a promis 25 000 F CFA et lui restituerait sa carte le vendredi à 10h (deux jours avant l’élection).

Ce qui a posé la question du but visé par l’achat des cartes. Zabré dira que les propriétaires devraient promettre de ne pas voter le jour du scrutin.

« Exécutants » sacrifiés

Dans les plaidoiries, les avocats de la partie civile, Me Pascal Somé pour la CENI et Me Hervé Kam pour l’UPC, ont déploré que les commanditaires n’aient pas été décelés lors de ce procès. Ce qui a convaincu Me Kam de croire que ce sont des « exécutants », des « victimes qui vont être sacrifiées ».

 Me Somé a reconnu qu’il est possible que des « délinquants électoraux » courent toujours, mais il a estimé que les accusés avaient commis des actes répréhensibles qu’il fallait sanctionner.

Ils n’ont, tout comme  les trois victimes (dont Oumar Sawadogo du Faso Autrement et Wangrawa Florent de l’ODT), cependant pas demandé de dédommagement, pour « ne pas participer au sacrifice », selon Me Kam.

Quand le match Algérie # Burkina s’invite à un procès …

Mais le Procureur ne sera pas tendre sur ces actes qui pourraient entacher la crédibilité des institutions du Burkina et troubler l’ordre public. Il a par conséquent requis 12 mois de prison ferme.

L’avocat de la défense,  Me Yamba Seydou Roger, a lui fait voyager le tribunal jusqu’au match retour Algérie # Burkina à l’issue duquel une grosse rumeur a enflammé le pays pour ensuite se révéler non fondée. Pour lui, cette affaire est pareille.

« La montagne a accouché d’une souris » selon lui et ses clients n’auraient pas pu entacher les élections du 23 février d’autant plus qu’ils comptaient remettre les cartes d’électeurs qu’ils n’ont d’ailleurs pas pu acheter puisqu’ils n’avaient pas reçu d’argent.

Mais ses arguments n’ont semble-t-il pas convaincu les juges qui, après 30 minutes de délibération, ont corsé la peine requise par le Procureur. Mais Me Yamba compte relever appel.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 15 commentaires

  1. Stevevision Zoungrana |

    Monsieur l'avocat de la d?fense, dites moi pourquoi vous ne nous d?voilez pas la face cach?e du fraudeur ou des voleurs en terme claire? ne savez vous pas aussi que la technologie a avanc?? avec ces cartes, il suffit de les introduire ? l'imprimerie et le tour est jou?.on vous fait des copies, on s'arrange avec les bureaux de vote pour ins?rer quelques fiches ? l'insu des autres membres ou partis. des personnes mal intentionn?es voteront avec ces cartes trafiqu?es au pr?alable.en terme claire, une carte pourrait avoir au moins 2 ? 10 voix dans 2 ? 10 bureaux de vote diff?rents. Trouvez nous les commanditaires s'il vous plait.

  2. on peut compter sur la justice burkinab? , c’est du bon boulot comme ?a . Elle doit continuer et d?busquer rapidement les assassins de Thomas sankara, Cl?ment Sawadogo, Guillaume , Watamou Lamien, David Ouedraogo , Norbert Zongo et de nombreux civils et militaires qui ont perdu la vie . Dieu ne dort pas pas .

  3. la gendarmerie est incapable d’assurer cette enqu?tte jusqu’au bout il ya un gros poison qui se cache derri?re tout sa

  4. ce ke la justice a fait est bien mais ces pas arriv? com l dise les commer?ants. ya forc?ment des grands en dessus! et la justice doit tout mettre en oeuvre pour les d?masquer!

  5. Ce n'est pas trop mal. ?a r?ussit parce qu'il y a aussi des gens pour ex?cuter ces basses besognes. L'id?al aurait ?t? la capture des commanditaires mais ? d?faut sanctionner s?v?rement les ex?cutants pourrait donner ? r?fl?chir dor?navant ? ceux qui seraient tent?s de se lancer dans de telles aventures lors des prochains scrutins. Et s'il n'y a plus de personnel d'ex?cution, les commanditaires devront se mettre eux m?mes au travail ou purement y renoncer!

  6. C’est dommage qu’on est pas remonter jusqu’aux commanditaires et c’est tr?s malheureux.Tout le monde sait bien que ces gens n?ach?te pas les cartes d??lecteurs pour les propre chef mais plus t?t pour des barons qui ont beaucoup ? gagner .

  7. franchement la justice a failli ,ces types ne sont par a punir de la sorte quelque part quelque chose se trouve qu on appelle la source c est a ?a qu il faut s attaquer et non des gens utilis?s la soci?t? civile doit contester ce verdict

  8. Quand je pense que les commanditaires continuent de se la couler douce,cela me fait mal au coeur… Et dire que c?etait dans le but d?acheter de quoi nourrir sa famille…mais c?est cel? la justice…

  9. De gr?ce messieurs de la justice n’insulter pas notre intelligence, o? sont les commanditaires? Un peu de respect pour vous m?me, mon oncle avait raison quand il me disait que le Burkina est une r?publique bannani?re

  10. Je pense que ces d?linquants ?lectoraux que sont les commanditaires doivent ?tre connu et les enqu?tes doivent se poursuivre. Cela y va de la cr?dibilit? de la CENI elle m?me

  11. la justice reste la justice!Le jur? sait que ses personnes sont des victimes.ces pauvres analphabetes victimes plus de leur ignorance que de leur cupidite.La sentence est lourde,au plus une condamnation avec sursis

  12. A mon avis le mal d'un arbre se soigne dans la racine et non dans les feuilles.Condamn?s des acheteurs de cartes d'?lecteurs c'est bien cela peut intimid? ceux qui voudraient s'adonner ? ce business mais ce n'est pas suffisant! la justice devrait se donner les moyen de remonter jusqu'aux commanditaires de ces actes anti d?mocratiques. En l'?tat, le probl?me n'est pas du tout r?solu et on peut esp?rer qu'ils vont encore sacrifier des t?tes lors des prochaines ?lections.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *