Pr Luc Marius Ibriga : « La transition démocratique suppose le passage d’un système dictatorial à un système démocratique »

Réagissant lors d’un forum des organisations de la Société civile ce 3 mars 2014,  et interrogé par la presse, le Pr Luc Marius Ibriga, président du FOCAL (Forum de citoyennes et citoyens de l’alternance), a donné sa lecture de la médiation interne.

"On veut à chaque occasion, avoir son opposition". ©Burkina 24
Pr Luc Marius Ibriga : « Le mot transition est un abus de langage« . ©Burkina 24

Pour lui, « le piétinement de la médiation actuelle »  est dû  au manque de confiance des acteurs politiques aux « modes ad hoc de règlement des conflits » appliqués au Burkina Faso, depuis le Collège des Sages au CCRP (Cadre consultatif sur les réformes politiques).

« Ce qui  ressort de l’histoire politique du Burkina Faso, c’est que ces modes ad hoc ont la plupart failli dans la mesure où les conclusions qui étaient prévues n’ont pas été appliquées ou partiellement appliquées selon qu’ils arrangeaient celui-là qui les avait commandités », explique-t-il.

« La transition s’est faite au Burkina en 1991 »

Parlant spécifiquement de la médiation interne, l’enseignant de droit s’interroge  sur sa composition. « La médiation s’est drapée dans les habits du Collège des sages, rappelle-t-il.

A ce que nous sachions, il y a seize membres du Collège des sages. Quatre ont quitté ce monde, il en reste douze. On ne sait pas pourquoi les douze n’ont pas été convoqués pour continuer le travail du Collège des sages ».

Cela dit, le président du FOCAL a exposé son point de vue sur la transition démocratique inscrite dans les propositions que la médiation a faites  aux représentants de la majorité et de l’opposition. Pr Luc Marius Ibriga estime que le mot « transition »  est « un abus de langage »  car il « n’y a pas de transition au Burkina ».

« La transition démocratique suppose le passage d’un type de système arbitraire et dictatorial à un type de  système démocratique, argumente-t-il. La transition s’est faite au Burkina Faso en 1991. Donc, il n’y a pas de transition. Il y a un passage de témoin qui doit être fait entre celui qui a gagné les élections et celui qui n’a plus la possibilité de se représenter ».

En rappel, le Président de la médiation a convoqué les différentes parties pour une reprise des discussions, le 10 mars prochain.

Abdou ZOURE

Pour Burkin 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

19 commentaires

  1. Ne confondez pas les choses. Si Blaise demande aujourd’hui une transition ce n’est pas pour lui m?me, si 28 ans de pouvoir ne l’ont pas suffis ce n’est pas 2 ans qui vont lui suffire. Es ce que vous pensez souvent ? l’importance et la place de l’arm?e dans le pouvoir? pensez vous que l’arm?e puisse accepter facilement que les civiles la gouverne pour une premi?re fois. Pensez ? tout ?a avant d’aborder la question de transition.

  2. Ce sont ces m?diation qui ont conduit ? la mise en place de ce syst?me. Dieu seul sais combien de m?diation ont ?t? men?e depuis 1991 jusqu’? nos jours pour calmer des tensions. Le pouvoir en place a trop abus? de la confiance du peuple en se cachant toujours derri?re des m?diations. Cette ?ni?me m?diation n’est qu’une mani?re de modifier autrement l’article 37 de la constitution. Mais je crois que cette fois-ci le peuple voit dans l’eau.

  3. MR IBRIGA;C’EST LE PEUPLE QUI A BESOIN DE BLAISE VOILA POURQUOI IL EST TOUJOURS LA.AS TU OUBLI? LE RENVERSEMENT DE FEU MAURICE YAMEOGO

  4. sidsaya:ton nom signifie quil n’ya plus de verite.je comprends dc ta reaction.le professeur ici eclaire nos lanternes et ce effort est a saluer.cest le pouvoir en place qui nous enfume plutot.merci

  5. Moi je n’appelle pas ?a m?diation mais marchandage.Blaise a envoy? des courtiers ou coxers pour tenter d’arracher quelques ann?es en plus pour des commodit?s purement personnelles. Ce qui me chagrine c’est que des gens respectables comme les JBO, Monseigneur et ElHadji tombent dans ce pi?ge. On dirait qu’ils ne connaissent pas Blaise et « sa parole donn?e ».

  6. La m?diation qui n’est qu’a son d?but vous parlez d?j? de son ?chec. Si vous ne voulez pas de la m?diation dans ce pays il faut le dire, les sages ont d’ailleurs autres choses ? faire et les laissent les acteurs politiques entre eux et on verra l? ou ?a va nous aboutir

  7. Mon cher Sidsaya tu peux la fermer si tu es incapable de mener un d?bat contradictoire que t’offre ce espace. Une fois de plus essaie de ne pas ?tre m?diocre. Il y va de ton int?r?t et de ta cr?dibilit?.
    DOUCEMENT!

  8. Merci Pr pour cette contribution et cet ?clairage que vous ne cessez de nous apporter en cette p?riode si trouble. Ce devoir de redevabilit? qui se manifeste ? chacune de vos sorties est ? saluer. Je crois tr?s objectivement que vous faites ?uvre utile en participant ? l'?veil des consciences . A tr?s bient?t.

  9. en 2015 terminus pr blaiso et la suite dieu seul sait ce qui reserve pour mr le dictateur .quitte le pouvoir pendant qu,il est temps sinon n,gaooooo tchiourouuuuu

  10. Salut Professeur et grand merci pour cet ?clairage ! seulement les acteurs de la m?diation nous provoquent en parlant de transition ;chose que nous avons v?cu en 90-91 avec toutes les cons?quences traumatisantes; merci

  11. Soyons logique s’il faut une transition d?mocratique au Burkina, cela signifierai que Blaise Compaor? est un dictateur au pouvoir depuis 27 ans, qui a tu? pour y arriver, a truqu? et manipul? les ?lections et ? pr?sent nous devons passer ? la d?mocratie: c’est simple.
    Dans le cas contraire que Blaise c?de le perchoir, et s’en aille affronter ses d?mons en 2015.

  12. Je n arrive plus ? vous suivre prof ibiriga. C est vous qui dites que Blaise n est pas domocrate. Donc pour moi la transition est possible … J ai l impression que quand ?a vous arrange le r?gime fait la d?mocratie .dans le cas contraire il est dictatorial

  13. Zeph quitte cette n?gociation.le pays n'est pas en crise: il ya un individu qui pense qu'il peut jouer ind?finiment avec l'intelligence du peuple.de 1987 ? 1992 blaise a mis en place un r?gime de terreur pendant lequel tous ces farouches opposants ont ?t? assassin?s.apr?s quoi il a ?rig? la corruption et l'impunit? en mode de gouvernement.et parce que ce gars refuse de partir parce que conscient de ses crimes on dit que le pays est en crise.les specialists de droit constitutionnel ont d?j? tout dit:ce gars a taill? une constitution bancale manipulable ? souhait avec la complicit? d'intellos peureux,la modification de la limitation est contraire aux textes communautaires.y a rien ? n?gocier: on lui fera respecter la constitution apr?s quoi il r?pondra devant la justice de ses faits ,on se dotera d'une constitution digne et en 5ans ZEPH ou ROCK feront mieux que blaise en 25 ans.

  14. @Sidsaya, ?a mal n’est-ce pas? Ainsi va la verit?. Elle br?le, elle enfume, mais elle lib?re. Lib?re-toi SAYA!

  15. sa ne sanonce pa aise avc la conquete mene par le trio mpp

  16. Professeur IBRIGA tu nous enfume maintenant avec tes articles ? l’emporte pi?ce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page