Ligue des Champions 2014 : l’ASFA Yennenga éliminée pour la 5ème fois consécutive

179 2

L’ASFA Yennenga, une nouvelle fois, ne jouera pas les phases de poules de la Ligue Africaine des Champions. L’équipe burkinabè a été tenue en échec au Stade du 4 août de Ouagadougou (0-0) par l’Entente Sétif d’Algérie. Après la fessée au match aller (5-0), l’équipe burkinabè quitte prématurément la compétition comme d’habitude.

 

L'ASFA Yennenga est  éliminée pour la 3ème fois par l'Entente Sétif
L’ASFA Yennenga est éliminée pour la 3ème fois par l’Entente Sétif

L’histoire se répète pour l’ASFA Yennenga. Le quintuple champion du Burkina, pour la 5ème fois consécutive est éliminé de la Ligue des Champions avant d’atteindre les phases de poules. Après la cuisante défaite au match aller (5-0), la qualification était presqu’impossible pour le représentant burkinabè à moins d’un miracle. Ce miracle n’a pas eu lieu ce samedi 8 mars 2014 au Stade du 4 août de Ouagadougou. L’Entente Sétif s’est contenté d’un nul vierge pour obtenir son billet qualificatif.

L’équipe algérienne a laissé les initiatives du jeu aux locaux qui s’illustrent par leurs maladresses avec en exemple Siaka Banao (24ème mn) qui, seul dans le dos de la défense et face au gardien, se permet de manquer le cadre. Bassirou Ouédraogo,  une minute plus tard, après un travail collectif et une passe en retrait de Cyrille Bayala met le ballon au dessus alors qu’il se trouvait seul dans l’axe.

L’honneur n’est pas sauf

Cyrille Bayala, meilleur joueur côté burkinabè, après avoir effacé trois algériens s’infiltre dans la surface de réparation côté gauche et fait une passe en retrait pour Bassirou Ouédraogo qui à moins de cinq mètres tente de frapper en force. Il est contré par un défenseur algérien. Les Burkinabè vont multiplier les occasions de but tandis que les Algériens se contentent des contre-attaques. En deuxième mi-temps, les occasions se succèdent également mais ni Daouda Nabi, Bassirou Ouédraogo, Simplice Yaméogo ou encore Oumarou Nebié n’arrivent à trouver le chemin des filets.

L’honneur n’est pas sauvé. L’ASFA Y doit se rabattre sur le chemin pour espérer un sixième titre et retrouver la scène continentale. Peut-être qu’enfin ce sera la bonne occasion.

Il y a 2 commentaires

  1. Bien dit james kenny. Les burkinabe n’aiment pas les critiques. Mais ile faut. Notre championnat est nul. Les club n’ont pas les moyens pr motiver les joueurs. On ne peut pas donner petit a un joueur et lui demander bcp. Il faut profesionnaliser le championnat meme si on aura que 10 equipes seulement.

  2. le quintuple champion du Burkina ?limin? pour la cinqui?me fois. Cela n’a rien d’?tonnant nos ?quipes ne sont pas ? la hauteur, c’est une r?alit?. Un travail r?el doit ?tre fait en Amont. Nous allons nous faire ?liminer 10 fois de suite avec un niveau aussi lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre