Crise ukrainienne : la Crimée déclare son indépendance

548 0

CriméeL’issue de la crise en Ukraine semble prendre une tournure assez claire avec l’adoption mardi 11 mars 2014 d’une déclaration d’indépendance par les autorités séparatistes de la péninsule criméenne.

L’Union européenne parle d’annexion de la région par Moscou, et la Russie elle qualifie la décision des députés d’«absolument légale». Simferopol sera donc la capitale du ‘’nouvel Etat indépendant’’

Le statut concédé à la Crimée, région prorusse de l’Ukraine, par la grande majorité des députés présents de la région (78 sur 81) réaffirme d’une part la volonté de la région d’aller vers une autonomie certaine et d’autre part celle de la Russie de ne pas céder aux pressions européennes et occidentales d’une manière générale.

Une sorte de guerre froide latente qui émerge des visions et considérations absolument et foncièrement égoïstes des grandes puissances issues de la seconde Guerre mondiale. Les autorités de Kiev, disent pour l’instant ne pas prévoir d’intervenir militairement en Crimée.

Sur l’autodétermination, la déclaration d’indépendance invoque, entre autres, la charte des Nations Unies ainsi que l’avis rendu par la Cour internationale de justice le 22 juillet 2010, selon lequel «la proclamation unilatérale d’indépendance par une partie d’un Etat ne viole aucune norme du droit international» ; à l’image du Kossovo.

La marche de la Crimée vers la fédération de Russie est donc entamée, et si le référendum du 16 mars  prochain y est favorable, un accord intergouvernemental idoine  permettra de matérialiser ce rattachement.

L’impasse ukrainienne semble être consommée. Les menaces diverses n’ont pas produit les résultats attendus. Les différentes parties surtout européenne et Kiev ne s’attendaient pas véritablement à cette tournure de la situation, à cette réaction de la Crimée et de la Russie.

Les tensions politiques, économiques et/ou diplomatiques internationales sont à la pointe de l’actualité mondiale avec la Crimée, après la Libye, la Corée du nord, la Syrie, la Palestine, le Venezuela.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24

Source : france24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *