Burkina : Ces malencontreux mots à ne plus prononcer

377 20

Cette semaine a été secouée par le congrès de l’ADF/RDA et bien d’autres actualités. Mais le Mercure a retenu un mot qu’il a trouvé déplorable : guerre.

Le Monument aux martyrs à Ouagadougou (Ph : http://photos.burkina24.com/)
Le Monument aux martyrs à Ouagadougou (Ph : http://photos.burkina24.com/)

Ce mot est ressorti de façon négative de la bouche d’un homme politique du Burkina, Salia Sanou, maire de la ville de Bobo, qui croit savoir qu’un parti veut que le pays « aille en guerre ».

De telles idées sont malencontreuses dans le contexte burkinabè. Surtout si elles viennent des hommes politiques, vecteurs d’opinion par excellence et qui parlent au nom de nombreuses personnes. Que cela soit dit et retenu une fois pour toutes : le Burkina n’a pas besoin d’aller en guerre pour passer le virage de l’année 2015.

Ce pays ne peut pas s’offrir ce luxe ni ce malheur. Et il est temps que les hommes politiques du Burkina le comprennent et l’entérinent, de quelque bord qu’ils soient. Il n’y a pas d’ennemis au Burkina. Il n’y a que des adversaires politiques.

Et comme tels, le seul affrontement qui vaille est celui du choc des arguments, de la bataille des idées et du combat du débat.

Toute autre voie, qui veuille s’appliquer en dehors des chemins admis par la loi, ne peut que nuire à ce pays construit laborieusement par les Burkinabè (surtout) depuis plus de cinq décennies, et devrait, de ce fait être nulle et de nul effet.

L’exemple du 14 mars

L’opposition et la majorité ont donné un bel exemple le 14 mars dernier, au Palais de la culture et de la jeunesse Jean-Pierre Guingané.

Le Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, le Secrétaire général du Mouvement du peuple et du progrès (MPP), Clément Sawadogo, et le représentant du Secrétaire exécutif du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) étaient ensemble côte à côte et ont serré la main au Président de l’ADF/RDA, Gilbert Ouédraogo, lors de l’ouverture du 15e congrès de ce parti.

C’est ainsi que les Burkinabè doivent comprendre la politique et la démocratie : un combat d’idées et de convictions entre adversaires politiques, mais qui demeurent des Burkinabè, des frères d’une même nation et non des ennemis.

Trois représentants de partis politiques étrangers ont déclaré ce même 14 mars 2014 que depuis sa naissance, le Burkina a toujours été un exemple et a inspiré par sa capacité à s’adapter et à maintenir sa stabilité. Faut-il les faire mentir ?

La Rédaction

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 20 commentaires

  1. Et qui pousse Salia et cie ? raconteur ces sottises: c'est blaise qui ayant peur de l'apr?s pouvoir fait voter une amnestie pour lui et pense que les textes du pays sont faits pour lui,oubliant qu'il n'a pas plus de droit que le paysan de mon village.on ne va pas le laisser continuer ? ridiculiser le pays.les indicateurs de d?veloppement ne sont pas bons et on nous ment qu'il a b?ti le pays.Regardez nos h?pitaux: ou c'est le personnel qualifi? qui manque ou c'est les ?quipements ou les infrastructures.ne nous trompons pas de cible.

  2. Voila des gens qui continuent d’enfoncer blaise. Il faut savoir manier la langue en CES temps de troubles sociaux politiques

  3. Notre cher pays a besoin des homme de respect qui respect les autre mais pas la guerre mon frere sanou. comme un homme respect la vie des autres
    Que le bon dieu continue a beni cet beaut pays pour nous.pas la guerre au Burkina………………………………………………………………………………………..’

  4. mes fr?res, personne ne souhaite la guerre dans son pays. Mais ne pensez pas que la guerre est impossible au Faso dans cette histoire de 2015. Rappelons-nous que le Burkina est un pays comme les autres. D’ailleurs,on a la droit se d?fendre contre des individus mal intentionn?s. Nous pouvons nous rappeler comment la 2?me guerre mondiale s’est d?but?e. Je ne souhaite pas la guerre, cependant,je me d?fendrai jusqu’? la mort.

  5. Ces gens, du fait qu’ils ont les grands moyens, surtout les moyens de l’Etat (donc nos moyens ? tous), ont la grande gueule pour b?ler sans intelligence, mais, wait and see, tout ?a va finir bient?t. Il n’y aura pas de guerre, ni m?me une goutte de sang, mais beaucoup devront des explications, des comptes ? rendre!!!

  6. ? aller en guerre ? c?est pas bouche d?h! c?est un illettr? analphab?te qui ne sait pas faire la diff?rence entre guerre et ? laguerre ?. guerre ou combat d?id?es: c?est respecter les adversaires politiques, c?est d?fendre, conna?tre les limites de ses propres points de vue et accepter les conclusions qui sortiront des d?bats. ? laguerre ? (langage familier)dont veut parler ce monsieur (salia) est un affrontement sanglant entre des camps ennemis. au burkina qui est ennemi de qui? le pr?sident Rock a dit que les dirigeants du MPP ne sont pas au-dessus des lois du pays. la s?paration des pouvoirs doit ?tre visible. le monsieur n’a rien compris et il a peur. de quoi? chez ce monsieur, le changement veut dire NON PAIX et il faut fuir le pays car il se voit d?j? devant les tribunaux. QUE SE RAPPROCHE t-il? sais pas. le pr?sident Rock a voulu rappeler ceux du CDP que le Burkina faso sous sa conduite sera un Etat de droit d?mocratique et NON un Etat de droit monarchique dictatorial. une dictature parfaite qui aurait des apparences d?mocratiques avec un CDP qui est une prison sans mur dont les prisonniers ne songeraient pas ? s??vader.

  7. Oui l’exemple du 14 mars est pertinent mais je dirais que tu t’est simplement tromp? de personne et de parti. Depuis le depuis des manifestations, la guerre de mot, le CDP a toujours appel? ? l’apaisement, ? la stabilit?. Par contre c’est l’opposition et surtout les leaders du MPP qui tiennent des discours d?plac?s, haineux, et qui suscitent ? la guerre.

  8. Eh Salia! Toi aussi! Dire non ? la modification de l’article 37 c’est ?a toi tu appel “aller en guerre”. En plus d’?tre dictateur tu es sanguinaire?

  9. Mais Mr/mme de la dedaction, votre double jeu n’est vraiment pas subtile. Vous comndanez Salia et vous oublier Rock et Salif qui ont tenu des propos gueriers. Quelle honte et j’espere que vous allez publier ceci si vous avez encore un peu de cote morale.

  10. Mod?rateur laisse passer le message. Mr le journaliste vous accablez Salia Sanou, je comprends parce que vous avez pris parti, mais permettez moi de vous dire que Salia n’a fait que r?p?ter ou traduire la voulons ou l’expression des leaders du MPP en particulier Salif Diallo qui a affirm? qu’on devrait marcher sur son corps avant d’aller au r?f?rendum pour modifier l’article 37. A mon avis c’est Salif que vous devriez vous en prendre mais comme vous avez pris parti vous ?tes oblig? de vous rabattre sur le pauvre Salia

  11. En effet nous devons bannir de telles propos, Ce Salia SANOU excusez moi, est un carrent, d?nu? de toute formation politique, une grande gueule qui p?te quand on lui fit. Alors avan?ons tranquillement, l’alternance se fera, le mercure va monter un peu, mais au finish ce pays restera en paix.

  12. Ce type apel? salia sanou ne peut autrement raisonn?,n en tenez pas compte ses propos d une mentalit? de sauterelles et incendiaire.c est l une des grosses plaits du CDP et ont les pans

  13. Salia fera sa guerre ? lui, entre lui et sa conscience. Laissez le se chatouiller pour rire, se lamenter pour s’attirer la piti? des autres, danser pour oublier un bout de temps ses soucis, etc.

  14. Salia et Cie st o aboie.il fait feu d tout bois pr sauver c ki n plus etr sauver car la honte des mobilisations du 18 janvier e du meeting du MPP a bobo lui es rest? ds la gorge ainsi ka SOUNGALO.il n’y a plus d chasse garder nulle part o Burkina.reprenez vs Mr le maire car bobo a besoin d’un maire ki s’occup d ses difficult?s q d kelk1 ki perd son temps ds une lutte deja perdu…. a bn attendeur, salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre