Biens mal acquis: le fils d’Obiang N’Guema dans le viseur de la justice française

463 0

Le fils et vice-président de la Guinée équatoriale, Teodorin Obiang
Le fils et vice-président de la Guinée équatoriale, Teodorin Obiang

Le Vice-président de la Guinée équatoriale et fils du président, Teodorin Obiang N’Guema, mis en examen le 18 mars 2014 par la justice française a été inculpé pour blanchiment de fonds publics étrangers, dans l’affaire des biens mal acquis.

L’inculpation lui a été notifiée le lendemain par visioconférence, lui-même ne résidant pas en France. Aussitôt, son avocat, a clamé la présomption d’innocence tout en qualifiant cette inculpation d’’’illégale’’.

Me Emmanuel Marsigny conteste la mise en examen «…qui viole le droit international puisque le droit international confère une immunité de juridiction absolue pour tous les chefs d’Etat et les plus hauts dignitaires des Etats étrangers dans le cadre de leur fonction, et pendant le temps de leur fonction».

L’affaire des bien mal acquis a été ouverte en décembre 2010 et concerne les conditions d’acquisition de biens immobiliers et mobiliers, en France, par trois chefs d’Etat africains : Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville), Teodoro Obiang (Guinée équatoriale) et l’ancien président du Gabon, Omar Bongo.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24

Source :rfi

Article similaire

L’Inde Chez nous

Posté par - 30 mai 2012 0
Aujourd’hui plus que jamais, les pays émergents ont besoin de marchés porteurs pour leurs industries; mais avant, ils ont surtout…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *