Pagne du 8-Mars : Les commerçants s’apitoient sur leur sort

740 20

Depuis quelques années au Burkina, la célébration de la journée internationale de la femme est marquée par le port de l’uniforme. La 157è journée a laissé un amer goût sur la langue des commerçants de Ouagadougou ce 18 mars 2014. A des degrés divers au grand marché, ils sont au bout du désespoir.

Le pagne du 8-Mars a été faiblement consommé cette année (Ph : B24)
Le pagne du 8-Mars a été faiblement consommé cette année (Ph : B24)

Le désespoir au grand marché de Ouagadougou se présente sous plusieurs formes. Les pertes sèches causées par la mévente des pagnes du 8-Mars cette année en est la cause majeure.

Pourtant, nombreux sont ceux d’entre eux qui ont doublé leurs stocks habituels dans l’expectative de la célébration de la journée internationale de la femme.

 Ces stocks vont de 3 à 25 balles d’environ une centaine de pagnes chacune, et certains n’en n’ont pas vendu la moitié.

«Je suis en faillite», a lancé la commerçante Awa Ouédraogo entre deux sanglots. Elle dit avoir investi toutes ses économies dans les pagnes en espérant faire prospérer son commerce.

La clientèle n’ayant pas été au rendez-vous, elle se trouve contrainte de revendre ses pagnes, initialement vendus à 6500 F CFA l’unité, maintenant à 2000 F CFA, soit une perte de 2500 F CFA comparativement au prix d’achat qui est de 4 500 F CFA.

Une autre de ses collègues n’ayant pas supporté ses déboires s’est suicidée. Elle aurait contracté un prêt de 4 millions de F CFA à la banque, avec la maison de son époux en garantie. Elle n’a pu vendre que 500 000 F CFA de pagnes.

Les boutades autour du pagne

La qualité, le motif et   la couleur des pagnes sont remis en causes, en plus de la cotisation des commerçants exigée, avant la production du pagne.

Les commerçants ne savent plus quoi faire avec les stocks de pagne invendus (Ph : B24)
Les commerçants ne savent plus quoi faire avec les stocks de pagne invendus (Ph : B24)

Ils accusent la personne ayant en charge le marché des pagnes du 8 mars, de les vendre en détail aussi, au lieu de laisser les grossistes s’en charger. Selon d’autres sources, les pagnes de cette année laissent entrevoir le symbole d’une croix, forçant la méfiance des musulmanes.

«Je préfère payer le Fasodanfani à la pauvre femme qui travaille au quartier, plutôt que d’enrichir quelqu’un qui a déjà des milliards», a lancé Salif Nacanabo, visiblement fâché. D’autres ont proposé de donner le marché des pagnes à plusieurs personnes.

 Mais beaucoup ont  voulu qu’on supprime cet uniforme qui cause tant de dégâts. En attendant, les commerçants se demandent que faire avec le reste des pagnes stockés dans leurs magasins.

Mouniratou LOUGUE (Stagiaire)

Pour Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 20 commentaires

  1. Triste bilan du 8 mars.Il faut qu’on apprenne ? nos cheries de c?l?brer leur f?te avec les pagnes traditionnels pour mettre en valeur nos r?alit?s socio-?conomiques et faire profiter nos pauvres tisseuses et tisseurs.A bon entendeur salut!

  2. chacun se vendre en l’air pr aller mettre la corde au coup sa vs apprendra. le reste peut servir aux femmes d?munies

  3. Ah w?. L? je reconnais mes talents de jeune ?conomiste. J'avais fait toutes ces pr?visions. Les commer?ant vont pleurer cette ann?e. Maintenant je peux courir acheter mon 8 Mars.

  4. c?l?brons le 8 mars avec nos habits traditionnels qui ne se gatte pas vites ,repasser ou pas tu porte ,pas de mentions d'ann?e et de logo 8 mars ,la tout le monde serrons ? mesure de porter ,de s'habiller chaque ann?e successive et il y aura moins de rancune dans nos couples. pour les commer?ants,je leurs souhaite bon courage que ?? fait tr?s mal de perdre mais quand il y a b?n?fice ,de foi aussi il y a perte

  5. a chacun et chacune son ?ne il falait ?a pour comprendre que ” CONSOMONS CE QUE NOUS PRODUISONS ” est une V?rit?. Rendez-vous pour le prochain 8 Mars.

  6. tr?s bien pour ces commer?ants qui passe tout leur temps ? vendre ch?re les produits sur la place du march?. Goutter voir

  7. Hien Diyine Simplice |

    Pendant que l’on c?l?br? la 157?me journ?e beaucoup n’ont que pour souvenir le Pagne c’est quant m?me malheureux.
    Je veux que tout le monde sache que nos pauvres Mamans au village mettent toute l’ann?e enti?re ? cotiser 50, 50 pour s’acheter ce pagne.
    Pourquoi ne pas changer la fa?on de faire les choses. Il n y a pas que le pagne qui puisse symboliser la femme

  8. Et les victimes sont ici encore plus les femmes, c’est ? elle le 8 mars, c’est elles qui avait le monopole du Fasodanifani, mais comme rectification rimait avec “cessons de consommer burkinab?” on a du faire l’affaire de certains et aucune femme ne voyait ?? venir. H???i!!! vous les femmes l?, cessez de brader vos symboles. Le 8 mars c’est r?fl?chir ? fond, faire des propositions, prendre des engagements, faire le bilan de ces engagements et avancez avec ou sans les autres. Ce n’est pas anticiper les campagnes politiques. Bref du courage ? vous les bien-aim?es.

  9. Je suis tr?s content pour ce qui s’est pass? a savoir que beaucoup ont boycott? ce pagne ? cause du motif et de la couleur. aux fanatiques religieux l? je leur dit ce qu’ils appellent croix-l? c’est le symbole biologique de la femme.

  10. Ehhh ,la pauvre dame s’est suicide ,mais ce n’etait pas la fin du monde .
    Et voila pourquoi j ai tout fais pour deconnecter mon autre moitie a tous ses reseaux douteux et mafieux ,et depuis lors on est tres heureus ,8 Mars woooo,60 Janvier wooooo ,on s’en fout.

  11. Je suis commer?ant mais je dois dire que le commerce c’est une affaire de risques. Quand les commer?ants de pagnes vendaient ? prix d’or les ann?es pass?es,personne ne s’en plaignait. Tout le monde doit savoir que les affaires ne marchent pas toujours bien et c’est dans la logique du m?tier. Courage ? vous! ?a ira

  12. Tr?s bien fait pour vous. D?sormais, vous comprendrez que le 8 mars n’est pas une affaire de pagne.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *