La Ligue des consommateurs du Kadiogo dénonce « l’arnaque totale » des téléphonies mobiles

544 8

La Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), section du Kadiogo, dénonce « l’arnaque totale » des opérateurs de téléphonie mobile du Burkina. Elle a également découvert des produits périmés ou douteux dans certaines entreprises qu’elle a présentés lors d’une conférence de presse ce 22 mars 2014.

La LCB/Kadiogo en appelle à la responsabilité des entreprises et exhorte les consommateurs à la prudence (Ph : B24)
La LCB/Kadiogo en appelle à la responsabilité des entreprises et exhorte les consommateurs à la prudence (Ph : B24)

La LCB/Kadiogo est très remontée contre les opérateurs de téléphonie. Lors du point de presse du 22 mars 2014, le Secrétaire général, Pascal Zaida, a parlé « d’arnaque totale » de leur part sur les consommateurs.

Elle a donc posé des revendications. La LCB demande notamment aux compagnies de proposer des contrats clairs aux consommateurs.

 Ensuite, elle leur demande de « permettre au consommateur d’en avoir pour son argent » en offrant des services de qualité et en faisant des facturations « justes et transparentes ». Enfin, la LCB demande aux opérateurs de protéger les données personnelles de leurs abonnés.

Concernant cette problématique des téléphonies mobiles, la LCB en appelle à la responsabilité de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). Selon Pascal Zaida, si la situation ne change pas, le bureau national de la LCB saisira le Premier ministre.

Boycott des télécommunications

Et le cas échéant, le Secrétaire général de la LCB/Kadiogo n’exclut pas de décréter une journée de boycott des télécommunications en guise de protestation. Une plainte contre les réseaux de téléphonie mobile serait également en cours d’élaboration.

Pour le reste, la LCB/Kadiogo a dit avoir fait des sorties de contrôle sur le terrain. C’est ainsi qu’elle a découvert, avec l’ABNORM (Agence burkinabè de normalisation de métrologie et de la qualité), le 8 décembre 2013, 75 bidons d’arôme périmés à la Société burkinabè des filières alimentaires (SBFA) qui devraient être détruits depuis le 26 février.

 Mais à la date d’aujourd’hui, cela n’a pas encore été fait, à en croire la LCB/Kadiogo.

Des produits périmés ont également été saisis dans l’alimentation Mini Market. L’entreprise Eau Fadila a reçu aussi, le 12 février 2014, la visite de la Ligue et de l’ABNORM et 7 bidons de matière première d’origine douteuse ont été saisis.

 La LCB, par ailleurs, a reçu l’assurance de la SONABHY que les bouteilles de gaz sans bouchon sont sans danger et que lesdits bouchons sont d’ailleurs revenus sur les bouteilles de 6 kg.

La LCB/Kadiogo a promis revenir bientôt sur la « question inacceptable » de la SONABEL.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 8 commentaires

  1. Vous vous attaquez aux plus vuln?rables. On n’a jamais ?t? inform? d’une plainte contre la Sonadibi et les compagnies de t?l?phone.
    Quand la sonadibi fait pay? les p?nalit?s de retard ? ces abonn?s, pendant qu’elle fait pourrir le contenu de nos frigots. Soyez honn?te et arr?ter cette histoire de p?nalit

  2. F?licitations pour vos actions. Qui ?tes vous ? Que faites vous ? comment le faites vous et avec qui ? J'ai l'impression que vous agissez en vase clos. En tout cas pas beaucoup de monde ne comprennent ce que vous faites. Quand bien m?me certains savent que vous agissez.. Il vous faut communiquer, communiquer, toujours communiquer. Rendez lisible vos actions. Vous oubliez peut ?tre que vous ?tes le parti le plus puissant dans ce pays en terme de militants. Alors faites en sorte de f?d?rer toutes ces ?nergies et vous verrez que les choses bougerons. Par exemple que faites vous en ce qui concerne la sonabete par ces temps qui courent?

  3. Pour les les telephonies, cest pas la peine.Je me demande meme dans quel monde nous sommes? Quant aux jus, cest bien fait pour eux sinon ils vont nous tuer tous.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *