Burkina : Le gouvernement “consolide” les mesures sociales avec 110 milliards de F CFA

637 14

Comme il l’avait promis en 2013, le gouvernement burkinabè a débloqué 110 milliards de F CFA pour la poursuite et la consolidation des mesures sociales entreprises le 11 septembre 2013.

-

« Ce n’est pas pour cette année seulement. En 2014, on va les reprendre et les améliorer », avait assuré le ministre des finances Lucien Marie Noël Bembamba lors de la prise des mesures sociales en septembre 2013.

Chose faite donc lors du conseil des ministres extraordinaire du 24 mars 2014 avec cette enveloppe de 110 milliards de  F CFA débloquée sur le budget de l’Etat pour la “consolidation des mesures sociales” de septembre 2013.

La moitié de cette enveloppe revient à la nouvelle grille indemnitaire qui a fait l’objet d’accord entre les syndicats et le gouvernement en début du mois de mars. La nouvelle grille entre en vigueur à compter du 1er janvier 2014.

C’est plus de 54 milliards de F CFA qui ont été ponctionnés dans le budget de l’Etat pour appliquer la nouvelle grille, informe le Conseil des ministres extraordinaire du 24 mars 2014.

L’autre moitié a été reversée aux mesures sociales. Il s’agit d’abord de la reconduction du projet HIMO (travaux à haute intensité de main d’œuvre). C’est ainsi que le contrat des 83 595 jeunes et femmes sera reconduit dans le cadre de ce projet.

Des mesures de création d’emplois ont également été adoptées. Ce sont environ un peu plus de 20 000 emplois qui seront créés, en plus des 83 595 employés du projet HIMO, dans la  collecte et le traitement des déchets plastiques, la promotion de la santé,  l’enseignement ainsi que le recrutement  d’aides ménagères et d’agents au profit des collectivités territoriales.

La bourse universitaire relevée de 20%

L’autre pan des mesures sociales a concerné le relèvement ou la dotation de certains fonds pour le financement des activités des jeunes diplômés et du secteur informel de même que la dotation et l’allègement de l’accès aux fonds nationaux.

Enfin, le système universitaire a reçu sa part du gâteau avec une enveloppe “exceptionnelle” de 7 milliards de F CFA qui sera consacrée pour la réalisation d’infrastructures universitaires.

Les étudiants boursiers, qui semblaient avoir été oubliés lors de la prise des dernières mesures, voient le taux mensuel de leur bourse relevé à 20% dès la rentrée universitaire 2013-2014. De même, le quota de bourses passe de 1 000 à 2000 bourses par an, avec un “quota spécial” de 300 bourses réservées aux filles.

» » » Lire aussi : Compte rendu du Conseil des ministres extraordinaire du 24 mars 2014

Le 11 septembre 2013, le gouvernement burkinabè prenait des mesures sociales pour alléger les conditions de vie des Burkinabè. Certains observateurs ont attribué ces mesures à la volonté du gouvernement d’éteindre la tension sociale causée par la montée de la vie chère. Environ 65 milliards de F CFA avaient été  débloqués.

Le gouvernement explique  la consolidation de ces mesures par la  “forte adhésion” et le “réel engouement des populations qui, de façon unanime, ont souhaité leur reconduction et leur approfondissement”.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 14 commentaires

  1. J’encourage l’effectivit? de la r?vision des grilles indemnitaires aux agents de la fonction publiques.Il faut qu’on pense aussi ? celles des agents des structures para-publiques et priv?s car les employeurs servent des indemnit?s de mis?res ? leurs agents. Vous pouvez les v?rifier avec les repr?sentations syndicales”dignes”

  2. le pr?sident blaise a toujours ?t? toujours attentif aux besoins de son peuple .il met tout en oeuvre malgr? les maigres moyens de notre pays pour que toutes les couches sociales puissent trouv? leur compte .merci pr?si.

  3. merci…Ce qui m’inquiete et m’empeche de manifester ma joie c’est la mesure de nos bailleurs de loyer et commercants qui n’est pas encore tomber. vous verez. le pauvre fonntionnaire n’en profitera pa si le gouvernement laisse faire…

  4. Quelle action courageuse du gouvernement et de Blaise. Celle-ci est une action responsable, et je crois que le peuple devrait savoir qu’il ne peut pas avoir en m?me temps c’est au fuir et ? mesure que le gouvernement r?alisera leur v?ux.

  5. Hommm ,on sait combien est dificile d’atraper un poison dans l’eau ,mais que le poison meme vient me dire attrape moi cela laisse a pense ,certainement que dans les prochains jours il y aura un grand evenement ,wait and see.

  6. honset jsui desole pr tw mai ocun ministre d blaise ne ferra partie d notre burkina nouveau en 2015.on veut du sang neuf et des hommes qui veulent l developpement de notre pays mais pas des voleurs.j veux plus vivre 27 ans d misere encor.blaise est allea paris pour prendre conseil mais c est tard.on peux pas faire en 21 mois s qu’on a pas pu faire en 27 ans.il na qu’a commencer a liberer kosyam.

  7. BRAVO pour ces mesures sociales mais veuillez ? ce que l’inflation ?pidermique ne les ?touffe pas de suite car nous ne sommes pas loin de vivre cela dans les jours qui suivront !

  8. L’exploitation industrielle de l’or a commenc? en 2005 avec SOMITA. Il a fallu attendre 9ans, et ce avec la pression populaire, que l’?tat consente une am?lioration digne de ce nom des conditions de vie de sa population. Il fallait le faire sans attendre d’avoir le couteau ? la gorge.

  9. F?licitation pour le travail abattu. Vous n’avez fait que votre devoir. Mais li fallait le faire depuis longtemps, car il ne fallait pas laisser le fant?me p?n?trer l’int?rieur de la chambre: aujourd’hui “lebga trop tard” comme le dit Dez Altino. Mais si les ministres continuent comme cela, certains pourront peut-?tre avoir une place dans le Faso nouveau qui pointe ? l’horizon.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *