Produits ghanéens : Un « guichet unique » s’ouvre le 27 mars à Ouaga

604 0

Du 27 mars au 2  avril 2014, le Ghana “vient” pour la cinquième fois au Burkina en organisant une exposition de produits « uniquement made in Ghana » à Ouaga, dans l’espace du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO). En plus de promouvoir l’intégration africaine, cette foire veut être une opportunité d’affaires pour les acteurs du commerce des deux pays.

Maxwell Nyarko-Lartey,chargé d'affaires à l'ambassade du Ghana au Burkina (Ph : B24)
Maxwell Nyarko-Lartey,chargé d’affaires à l’ambassade du Ghana au Burkina (Ph : B24)

Pour la 5e fois, le Ghana organisera une exposition de ses produits à Ouagadougou. Du 27 mars au 2 avril 2014, des produits « uniquement made in Ghana », selon les termes de Mawwell Nyarko-Lartey, chargé d’affaires à l’ambassade du Ghana au Burkina, seront exposés au SIAO.

Pour Nyarko-Lartey, s’exprimant lors d’un point de presse ce 24 mars 2014 à l’ambassade, c’est un véritable « guichet unique » des produits ghanéens qui s’offre aux Burkinabè et où soixante sociétés sont attendues.

Seront exposés des matériaux de construction, des produits artisanaux, des produits textiles africains, des ustensiles domestiques en aluminium, des produits en plastique, des produits pharmaceutiques et agro-industriels, des huiles domestiques, etc.

Renforcer les échanges entre le Burkina et le Ghana

Des produits ghanéens exposés lors d'une foire en Côte d'Ivoire (Ph ; www.amanien.info)
Des produits ghanéens exposés lors d’une foire en Côte d’Ivoire (Ph ; www.amanien.info)

« Mais ce ne sera pas que des ventes de produits », a indiqué Maxwell Nyarko-Lartey. En effet, l’exposition se tient sous le thème « promouvoir l’intégration régionale à travers les échanges commerciaux ».

La foire est donc une opportunité pour les acteurs du commerce des deux pays de nouer des relations de partenariat.

Elle sera également une occasion de renforcer les échanges commerciaux entre le Burkina et le Ghana.

Organisée par l’Association des industries du Ghana (AGI) avec l’Ambassade du Ghana au Burkina, l’exposition verra la présence du ministre délégué ghanéen chargé du commerce et du directeur ghanéen chargé de la planification représentant la ministre ghanéenne en charge des affaires étrangères.

Le Ghana a décidé de s’aventurer dans la zone francophone. Quatre expositions ont déjà été organisées au Burkina et d’autres en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo et au Bénin.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *