Téléphonie mobile 4G au Burkina : Airtel demande officiellement la licence

799 20

Airtel Burkina Faso S.A, le leader de la téléphonie mobile va une fois de plus révolutionner le secteur des télécommunications, avec le lancement en 1er au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest,d’un réseau de téléphonie 4èmegénération ou encore 4G.

Le Directeur Général d’Airtel Burkina Faso S.A., Hervé-Olivier NJAPOUM remettant la demande d'Airtel au Président de l’ARCEP,  Mathurin BAKO (Ph : DR)
Le DG d’Airtel Burkina Faso S.A., Hervé-Olivier NJAPOUM (à g.) remettant la demande d’Airtel au
Président de l’ARCEP, Mathurin BAKO (Ph : DR)

 Après avoir ouvert l’ère du haut débit sur le mobile au Burkina Faso avec l’introduction de la 3.75G en mai dernier, Airtel Burkina Faso S.A. a officiellement demandé à l’Autorité de Régulation des Communications et des Postes (ARCEP), l’obtention d’une licenceen vue de déployer un réseau 4G au Burkina Faso, à l’instar de ce qui se fait dans la plupart des grands pays Européens aujourd’hui.

 Pour le Directeur Général d’Airtel Burkina Faso S.A., Hervé-Olivier NJAPOUM, « cette demande faite à l’ARCEP s’inscrit en droite ligne avec la politique de modernisation et d’innovation de Airtel, mais aussi la volonté des Autorités de mettre les technologies les plus innovantes au service de la population ».

 Le Président de l’ARCEP, M. Mathurin BAKO, a salué cette volonté de Airtel d’investir dans un réseau de 4ème génération qui permettra à n’en point douter de fournir une connexion Internet encore plus rapide aux populations mais aussi de rendre possible de nombreuses autres applications qui requièrent un haut débit.

 La 4G  ou quatrième  génération de technologies cellulaires, permettra aux utilisateurs de naviguer ou échanger des données à très haut débit, des services de vidéo-conférence ou de télévision HD et 3D sur le mobile.

 Ces quelques applications ne représentent qu’une infime partie de l’immense potentiel qu’offrent ces technologies, en termes de services, aussi bien sur le marché de l’Internet que sur celui de la téléphonie mobile.

 Pour Monsieur NJAPOUM, « l’ambition légitime d’Airtel Burkina Faso S.A. en tant que leader du secteur de la téléphonie mobile au Faso est de promouvoir de manière efficace la mise en œuvre de solutions technologiques pour améliorer le quotidien des Burkinabè. Après Airtel Money et la 3.75G qui ont changé les habitudes des abonnés, ce sera bientôt l’ère de la 4G pour encore plus de possibilités pour nos clients».

A propos de Bharti

 

Bharti Airtel Limited est l’une des plus grandes sociétés de télécommunications dans le monde avec des opérations dans 20 pays en Afrique et en Asie. Basée à New Delhi, en Inde, la société fait partie des quatre plus grands opérateurs de téléphonie mobile au monde en termes du nombre d’abonnés. En Inde, elle offre des services variés : notamment des services mobiles 2G et 3G, des lignes fixes, du haut débit ADSL, l’IPTV et le DTH, et des solutions pour entreprises et services nationaux et internationaux de longue distance aux opérateurs de téléphonie. Sur les autres marchés, elle fournit des services mobiles 2G et 3G, ainsi que le commerce mobile. Bharti Airtel comptait plus de 289 millions d’abonnés sur l’ensemble de ses marchés à la fin du mois de janvier 2014. Pour en savoir plus, consultez le site www.airtel.com

 



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 20 commentaires

  1. D?j? la 3G75 nous co?te assez ch?re en frais de souscription, et voil? la 4G. Evolution certes mais chacun ? son rythme. Pensez d’abord ? ?tendre votre couverture sur le plan nation ensuite revoyez vos tarifs comme ?a on vous dira bravo!

  2. au Burkina on a trop laiss? faire , avec n'importe qui joue avec la population, on a des probl?me de communication on ne peu m?me plus appeler quelqu'un dans la s?r?nit? qu'on soit interrompu je comprends que vous soyez des commer?ants mais de gr?ce arr?tez de nous vol? a la fin main allo quoi!!!

  3. La 4G au Faso, une publicit? gratuite pour Airtel et qui n’est pas loin de l’arnaque, car ? quoi bon nous amen? quelque chose que la grande majorit? des burkinab?s ne peuvent pas acc?der.C’est creuser encore plus le foss? entre les riches et les pauvres. L’ARCEP gagnerait en cr?dibilit? en sommant Airtel et les autres d?am?liorer l?acc?s et la qualit? de leur r?seau au lieu de les donner l’occasion d’engager les Burkinab?s dans un course perdue d?avance.

  4. Konkobo W Christian |

    Ah airtel ! N’oubliez pas qu’ici c’est Burkina faso . Non seulement votre 3.75 G nous coute ch?re et en plus combien de personnes ont des phones 4G

  5. Beaucoup de courage ? Airtel pour la 4G! Le prog?s technologique ne peut pas attendre toute la population, il y a des gens au faso qui ne connaisse meme pas la EDGE n’en parlons pas de 3G! Ceci est un probl?me de developpement ?conomique et le responsable n’est pas Airtel qui est un soci?t? priv?, mais l’ETAT qui a une jambe cass?e!

  6. Avant, merci d'am?liorer votre fameuse 3,75G qui, ? mon avis d'utilisateur, n'est pas mieux que la EDGE. Le d?bit d'acc?s comme le dit si bien Yann Ferrante n'est pas l'unique attente. Nous souhaitons un acc?s haut d?bit de bout en bout.

  7. ?a ne sert pas de courir airtel .combien de ville sont couverte de le 3G au Burkina.je pense qu’avant de demander la 4G vous avez fait le point de la 3G au Burkina.donner nous les r?sultats de cette ?tude et dite nous vos appr?hensions de cela et si vous preniez la population burkinab? au s?rieux vous serez capable de nous dire que c’est pas le moment del? 4G au Faso.vous regardez trop les pub des cha?nes priv?s.

  8. Ils n'ont m?me pas la ma?trise de la 3G il veulent faire de la 4G. Continuez de courir. pour appeler souvent il faut la croix et la bananier pour avoir certain abonner de certaine localit?, au lieu de palier a cela pour une couverture total en GSM, non il fuient pour aller de l'avant…

  9. Vraiment je ne comprends pas, ce sont nos autorit?s qui sont complices ou c’est airtel qui se moque de ses clients. Si non je peux pas comprendre qu’on moment o? 90% du territoire est tjrs dans GPRS il parle de 4G au lieu de couvrir les autres localit?s de la 3G. Tout est mensonge dans ce pays couvert par nos soit disant autorit?s.

  10. Hey, dites nous la v?rit? d?h! Jean-Roger Ouedraogo , Jean-Pierre Madiega et Gnoulla Eric, Yass semble nous devoiler les vrais docs! Nous on ne demande qu'? comprendre…

  11. Abdoulaye Ouedraogo, tu es technicien ou marketeur.
    Car si tu es technicien, tu dois comprendre que la 3G et la 4G sont des technologies d'acc?s et comme telle ont besoin d'une bande passante internationale acceptable. Pouvez-vous me dire si vous avez avec l'internationale une capacit? de plus de 1G. Avez-vous une politique de contenus locaux?
    Ou bien comptez-vous toujours faire passer les clients 4G sur des bandes passantes de moins de 1G pour qu'ils aillent sur des serveurs qui sont tous ? l'?tranger (hors du Burkina)?

    Si tu es marketeur, je comprend que c'est juste la vente d'un service qui t'int?resse.

  12. Mogho Naba de Kidal |

    A quelle fin la 4G au Burkina ? ?tre ? la mode ou r?soudre les probl?mes de la t?l?phonie et de l’acc?s internet au Burkina. C’est comme si Air Burkina allait acheter le dernier n? des Boings ou des Airbus avec tout les si?ges am?nag?s en 1?re classe. Les Burkinab? ont plut?t besoin de r?seaux large bande fiables ( la 3,X G est suffisante) et accessible ? leur modeste revenu et non des fuites en avant avec in fine des co?ts prohibitifs (pour le t?l?phone et l’acc?s internet) et des r?seaux toujours satur?s et m?diocres. Il faut pour cela une politique nationale ambitieuse de maillage du pays en fibre optique ainsi que d’acc?s aux c?bles sous-marin de fibre optique qui relient les continents. En tant que pays de l’interland pour notre s?curit? d’acc?s ? internet les autorit?s doivent envisager n?gocier avec les consortiums de ces c?bles pour en faire partie soit directement soit par le biais de structures mutualistes regroupant des op?rateurs ou des ?tats, faute de quoi le co?t de l’acc?s internet sera toujours plus cher au Faso que dans les pays c?tiers dufait des interm?diaires desdits pays c?tiers ( notamment Sonatel au S?n?gal, CI-Telecom en C?t? d’ivoire …….) qui prennent des commissions au passage et am?liorent leur chiffre d’affaire et marge : le b?n?fice de la Sonatel 189 milliards d?passe le chiffre d’affaire de l’Onatel 122 milliards.

  13. La 4G, pourquoi se hater pr cela? Vu mem que la 3.75G nest pas bien fourni. Les populations nont pas maitris? la 3.75 G et vous voulez offrir une nouvelle G.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *