Produits ghanéens : Le 5e « guichet unique » est ouvert

568 0

La 5e Foire des produits ghanéens au Burkina a ouvert ses portes le 27 mars 2014 à Ouagadougou. Environ une cinquantaine de sociétés participent à cette exposition de produits uniquement fabriqués au pays de John Dramani.

Les personnalités à l'ouverture officielle de la foire (Ph : B24)
Les personnalités à l’ouverture officielle de la foire (Ph : B24)

La 5e exposition des produits ghanéens au Burkina se déroule au SIAO du 27 mars au 2 avril 2014. L’ouverture officielle a eu lieu ce jeudi 27 mars en présence de personnalités du monde du commerce et de la diplomatie du Ghana et du Burkina.

Cette foire est placée sous le signe de l’intégration avec comme thème « promouvoir l’intégration régionale à travers les échanges commerciaux ». Les différents intervenants à la cérémonie d’ouverture ont insisté sur l’importance de consolider les relations commerciales entre les deux pays.

Ces relations sont bonnes sur le plan des chiffres, à en croire le  Secrétaire général du ministère burkinabè du commerce, Bernard Zougouri. Il a révélé que de 11,8 milliards de F CFA en 2009, les exportations entre les deux pays sont passées à 23,3 milliards de F CFA

Quant aux importations, elles sont passées de 25 milliards de F CFA à 36,6 milliards de F CFA pour la même période.

Des chiffres qui font du Ghana le 2e pays de destination des exportations du Burkina et le 4e pays importateur en destination du Burkina, selon Maxwell Nyarko-Lartey, chargé d’affaires à l’ambassade du Ghana au Burkina.

Renforcer la coopération Burkina-Ghana

Mais ces chiffres sont « largement en deçà » des attentes et des potentialités des deux pays et il faut de ce fait, travailler à renforcer la coopération, a objecté Bernard Zougouri.

Sylvester Parker-Allotey, directeur ghanéen chargé de la planification représentant la ministre ghanéenne en charge des affaires étrangères, est de cet avis.

Pour lui, il faut sauver l’espace sahélien, naguère zone d’échanges et source de croissance économique, aujourd’hui livré à l’immigration, aux trafics illicites et au terrorisme.

Et cette 5e foire est l’une des solutions en ce sens qu’elle permettra des échanges entre les hommes d’affaires burkinabè et ghanéens, a indiqué Asare-Adjei, président de l’Association des industries du Ghana (AGI), principale organisatrice de l’exposition en partenariat avec l’ambassade du Ghana.

Jusqu’au 2 avril, les Burkinabè sont invités à venir découvrir les pagnes, ustensiles de cuisine, produits artisanaux, les plastiques, pharmaceutiques fabriqués uniquement au Ghana.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *