Présidentielle 2015 : La CENI a désormais les moyens pour l’organisation

610 8

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a rencontré, le 27 mars 2014 à Ouagadougou, les partis et formations politiques et des organisations de la société civile. Il s’est agi pour la structure, dont Me Barthélémy Kéré a la charge, d’échanger sur la mise en œuvre du chronogramme des activités préparatoires du scrutin présidentiel de 2015.

Me Barthélémy Kéré (d.) lors de la rencontre avec les partis politiques et la société civile (Ph : B24)
Me Barthélémy Kéré (g.) lors de la rencontre avec les partis politiques et la société civile (Ph : B24)

Ça y est la CENI a l’argent ! Le président de la CENI, lui-même, a affirmé : « Le chef du gouvernement m’a informé que toutes les  inscriptions budgétaires sont en place et a invité la CENI à prendre toutes les dispositions pour le démarrage au 1er avril 2014 de la mise à jour du fichier électoral, première étape des activités électorales conduisant à l’élection présidentielle de 2015 ».

Les opérations devraient commencer le 28 mars par la mise en place des CEPI, CECI et CEIA.

Quant à la révision des listes électorales biométriques, elle devrait commencer le 30 avril pour prendre fin le 30 juin 2014.

Il a été signalé qu’une révision du chronogramme a été effectué en vue d’’un démarrage immédiat.

Ce réaménagement, à en croire Me Kéré, s’est fait sur « simplement un glissement ».

11 milliards de F CFA débloqués

Environ onze (11) milliards de F CFA ont été débloqués à la date d’aujourd’hui pour le recensement des Burkinabè de l’étranger, et ceux présents sur le territoire national.

 Au passage, le président de la CENI a précisé que le vote des Burkinabè de l’étranger concernera « dans un premier temps là où il ya des ambassades et des consulats généraux » et d’ajouter « nous allons procéder au recensement des Burkinabè qui sont dans ces endroits là.

Et une fois que l’on a la situation des Burkinabè sur la planète, on discutera avec la classe politique et la société civile sur un seuil  que nous allons observer ».

L’opération de révision des listes électorales concernera « les  citoyens majeurs (c’est-à-dire ceux qui ont eu 18 ans après la date du recensement de 2012), les citoyens âgés de 18 ans remplissant les conditions d‘inscription et qui ne se sont pas faits recensés en 2012 pour une raison ou pour une autre, les citoyens qui n’ont pas encore 18 ans et qui auront 18 ans à la date du 30 novembre 2015, certes à l’issue de l’enrôlement il sera délivré une carte d’électeur, mais il reste bien entendu que seuls pourront effectivement exercer le droit de vote que les électeurs qui auront la majorité électorale à la date effective du scrutin présidentiel qui figureront sur la liste électorale définitive ».

Les pièces requises pour l’enrôlement, qui l’unique pour la présidentielle de 2015, sont l’acte de naissance ou la carte nationale d’identité (CNIB).

Dofini Banlo

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 8 commentaires

  1. mes amis allons aux elections et oublions le referendum. prenons largen du referendum pour soutenir les pauvres

  2. Le r?f?rendum d’abord et suite a ?a on parlera des ?lections de 2015.tout de m?me chapeau au gouvernement.

  3. si on doit attendre 2015 je crois qu’on ne pourra pas changer cette ?quipe et ils ne feront que dire “on ne change pas une ?quip? qui gagne et j crois qu’ils auront raison finalement

  4. JE respecte profond?ment l?inqui?tude du gouvernement du fait que le budget pour les ?lections soit d?j? pr?s.mais j’aurai pr?f?rer qu’il s’occupe d’abord de la question du r?f?rendum

  5. Me K?r?: ? Le chef du gouvernement m?a inform? que toutes les inscriptions budg?taires sont en place et a invit? la CENI ? prendre toutes les dispositions pour le d?marrage au 1er avril 2014 de la mise ? jour du fichier ?lectoral, premi?re ?tape des activit?s ?lectorales conduisant ? l??lection pr?sidentielle de 2015 ?. Vivement que 2015 arrive on verra la force des partis politiques sur le terrain. On verra quel parti est capable de quoi et saura convaincre le peuple.

  6. La d?mocratie en route au Faso, conduisons l? vers son aboutissement et son installation durable. Loin des brouhaha politique, l’appareil ?lectoral continue sa marche et y am?ne la d?mocratie dans son sac.

  7. en tout cas sans mon avis sur la question de l article 37 ,je ne pourrai mettre dans une urne un bulletin ,je pr?f?rerai ?tre neutre car pour moi il ne faut pas choisir et me faire suivre c est pas ?a la d?mocratie ,on d?cide ensemble et on le suit ensemble ,c est ?a la vraie d?mocratie ,vive le r?f?rendum

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *