MPP : le mythe de la puissance financière est mis à mal !

965 35

C’est un lieu commun  de dire qu’en politique, l’argent, c’est le nerf de la guerre. Organiser des meetings coûte cher, et maintenir une clientèle coûte encore beaucoup plus, surtout dans les environnements de pauvreté que sont nos pays. Les militants n’ont pas encore la culture politique pour comprendre qu’ils doivent cotiser pour soutenir leur parti.Au contraire, ils attendent des leaders politiques non seulement de l’argent pour faire la politique, mais plus grave, de l’argent pour satisfaire à leurs besoins personnels. Au Burkina, le mode opératoire du CDP fondé sur la débauche de moyens à l’occasion des consultations électorales, a contribué à pervertir les citoyens   et à installer dans l’esprit des gens cette idée que faire la politique est un moyen sûr de se faire une base financière.

clôture congrès MPP 2A peine né, le MPP est sérieusement confronté à la question. Indiscutablement, l’adhésion de certains individus et même les fusions de certains partis avec le MPP, s’appuie sur ce calcul de la part de beaucoup, que le MPP, à travers ses responsables, aurait beaucoup d’argent et le distribuerait sans compter à ceux qui le rejoignent.

Il faut dire que cette perception de puissance financière qui entoure le MPP a été favorisée par les leaders du MPP eux-mêmes.

D’abord, ils se vantent auprès de leurs proches d’avoir des amitiés solides qui seraient prêts à les soutenir financièrement.Ces proches colportent à leur tour ces informations et recrutent les militants sur cette base. La presse a d’ailleurs récemment publié une liste de chefs d’état  de la sous-région  qui leur apporteraient  un soutien financier, au nom d’amitiés nouées depuis longtemps.  Dans leur manière de faire, et surtout dans leurs tractations pour attirer à eux certains individus ou partis, les recruteurs du MPP laissent  croire que l’argent ne serait pas un problème.

En regardant  les différents meetings organisés ici et là, et les distributions gratuites de carburant qui les accompagnent parfois, les gens se disent  que le MPP regorge de millions, voire de milliards.A l’occasion des rencontres avec les chefs coutumiers, le MPP a remis des enveloppes dont le montant a  fait très vite le tour de la ville, renforçant une fois de plus la perception qu’il  a de l’argent.

Certains responsables de partis ayant fusionné avec le MPP n’ont pas eu de gêne pour expliquer à leurs militants ou à leurs proches, qu’ils avaient décidé de se fondre dans le MPP tout simplement parce qu’ils n’avaient plus la capacité financière de faire fonctionner leurs partis.Certaines fusions auraient été arrachées à coup de millions. Il se dit même que les congrès tenus par tous les  partis ayant fusionné avec le MPP auraient été pris en charge  par les trois leaders du MPP. En somme, ces leaders de partis venus au MPP se sont débarrassés du fardeau qui pesait sur eux.C’est vrai que les responsables des partis qui sont allés frapper à la porte du MPP  ne mènent pas large sur le plan financier. Certains sont des fonctionnaires de l’Etat dont les fins du mois sont très difficiles .D’autres sont des retraités qui ne disposent d’aucune fortune. Aucun de ces partis ayant fusionné avec le MPP n’a jamais mené une vraie campagne électorale dans ce pays ; à peine s’ils ont pu confectionner  le moindre T shirt ou la moindre affiche.

C’est la même croyance en la richesse du MPP qui a incité beaucoup de citoyens à y émigrer ; des militants de base et des cadres ont  délaissé leurs partis traditionnels qu’ils accusaient de ne rien donner, pour aller vers le MPP e espérant y trouver des ressources abondantes et inépuisables pour faire la politique.

De quelles ressources disposes actuellement le MPP ? Difficile de le dire puisque dans notre pays, la loi n‘oblige pas les partis politiques à publier des documents relatifs à leur situation financière.

La croyance des gens que le MPP est riche se fonde essentiellement sur le fait que ses  trois principauxresponsablessont restés longtemps  au cœur du pouvoir, et qu’ils auraient donc  profité de cette présence pour  amasser des fortunes. On  les dit milliardaires, voire multimilliardaires. On dit qu’ils ont avec eux une légion d’opérateurs économiques  qu’ils ont aidés quand ils étaientpuissants, et qui leur renvoient l’ascenseur.

De fait, du temps où les trois leaders du MPP étaient aux affaires, ils ont  fait preuve de largesses financières à l’endroit de leurs amis et supporters, et beaucoup de ceux qui les rejoignent aujourd’hui avouent qu’ils le font par pure reconnaissance. Mais il y a une explication à cela.

Bras droit de Blaise Compaoré depuis 1987, Salif Diallo était le gestionnaire des fonds secrets du régime. Ces fonds étaient alimentés par des opérations externes et internes. A l’extérieur, on avait Kadafi, le Libéria, la Sierra Leone, Taiwan etc..A l’intérieur, on rançonnait les opérateurs économiques et les DG des grandes sociétés de l’Etat (SONABHY, SONABEL, ONATEL, …).  Le pouvoir vous donne un marché juteux,  et  ensuite vous avez l’obligation de verser des commissions  pour  alimenter la caisse noire. Et avec cette caisse noire, on finance les amis politiques, on soutient les petits partis politiques  créés de toute pièce, on corrompt  l’opposition, on provoque des scissions dans les partis d’opposition, on achète le silence ou la complicité des syndicats. C’est de cette caisse noire que proviennent sans doute les 30 millions que Salif a utilisé pour piéger Bado Laurent et le Chat noir du Nayala et faire exploser l’OBU. En bon politicien tissant sa propre toile, Salif au temps où il était tout puissant était très large avec de nombreux leaders politiques et de la société civile. Soit  dit en passant, c’est quand François Compaoré a voulu récupérer ce système mafieux que la brouille s’est installée entre lui et les trois principaux leaders du MPP. Qui est fou ?

Quant à Simon, on imagine  bien qu’il a mis à profit ses 18 ans à la mairie pour se faire du beurre.  Le chantier de rénovation de la mairie que la cour des comptes a dénoncé en témoigne. Même s’il se dit prêt à répondre en justice, le peuple n’est pas dupe !  Comment peut –on réfectionner  la mairie de Ouaga à plus d’un milliard de francs CFA.
La légende prétend que  Roch Kaboré est issu d’une famille très aisée. On dit même, selon la formule consacrée, qu’il est né avec une cuillère d’or dans la bouche. La réalité est beaucoup plus nuancée. Certes, le  père de Roch était  un haut fonctionnaire bien rémunéré comparativement au commun des burkinabè. Il  a occupé un poste ministériel sous le régime de Maurice Yaméogo et le poste de Vice-gouverneur de la BCEAO.Mais tout le monde sait que la génération à laquelle appartient son père  ne s’est pas enrichie dans les fonctions de l’Etat.Et on ne part pas du poste de Vice-gouverneur de la BCEAO avec des milliards. De plus,  Il  n ‘a pas bât un empire financier, industriel ou  commercial. S’il est vrai que  Roch s’est enrichi, cela ne peut venir que de son passage à la BIB et/ ou des  différents postes ministériels qu’il a occupés, toute chose qui nous ramène à l’enrichissement illicite. On comprend dès lors pourquoi sous sa présidence à l’assemblée nationale, il n’a  pas daigné soutenir la loi sur le délit d’apparence proposée par l’honorable député Laurent Bado.

De fait, Roch,  en plus de récolter les dividendes  des privatisations fantaisistes qu’il a faites, a surtout utilisé les fonds de l’assemblée nationale pour recruter des soutiens parmi les parlementaires : carburant par ci, parrainage par-là, sans compter les différents marchés donnés dans des conditions bizarres, etc…Beaucoup d’anciens parlementaires qui vont au MPP le font par reconnaissance pour les enveloppes reçues du temps où Roch était président de l’assemblée. Il  se dit que les  fonds de l’Assemblée nationale ont été  gérés avec un tel laxisme par Roch et ses différents  questeurs  que si la cour des comptes y mettait le nez, ce serait un vrai scandale d’Etat.

En plus de tout cela, lors des campagnes électorales, ces trois-là géraient le budget mis à la disposition  du CDP et le distribuait à leurs fidèles comme ils le voulaient.

Aujourd’hui, Roch,  Salif  et Simon n’ont plus accès à ces fonds occultes. Or, une chose est d’avoir les poches pleines pour vivre grassement, une autre est de financer les amis politiques à grande échelle de sa propre poche. Jusque-là, ils faisaient la politique avec les fonds publics et pouvaient dépenser sans compter. Désormais, il faut sortir l’argent de  sa propre poche et là, on est obligé de compter.

Ceux qui espéraient donc que les largesses d’antan vont se poursuivre se trompent. Les trois  héros ne peuvent plus avoir la même puissance financière, même s’ils ont des affaires !

Mais il est  surtout étonnant que nos politiciens , qui passent le temps à fustiger la corruption et l’enrichissement illicite, trouvent  soudain  acceptable d’aller au MPP pour le motif de pouvoir utiliser l’argent des dirigeants du MPP pour faire la politique. Après tout, si ces gens se sont enrichis, c’est sans nul doute par les détournements et la corruption.  De ce point de vue, le plus incompréhensible, c’est sans doute l’attitude des partis d’opposition qui rejoignent le MPP pour des raisons bassement financières. A quoi cela sert-il de fustiger la corruption  avec véhémence, pour ensuite, à la première occasion, rejoindre ceux-làmême qui étaient les principaux architectes du système de corruption ! C’est à ne plus riencomprendre, surtout de la part des sankaristes !

Mais le plus intéressant c’est que, au sein même du MPP, cette histoire d’argent commence à créer des problèmes sérieux.
Les militants et les responsables locaux se plaignentde plus en plus ouvertement que le parti ne « lâche pas les feuilles ».Les rassemblements du MPP donnent même parfois lieu à des foires d’empoigne, à cause de la modicité des enveloppes remises à ceux qui sont venus participer. Dans certaines provinces, on a  assisté à des bagarres et les responsables locaux ont dû expliquer aux militants que eux n ‘avaient rien reçu du parti et que la rencontre avait été financée sur la base de leurs cotisations. Tout cela fait que la désillusion commence à s’installer chez certains militants et cadres car l’argent facile que certains espéraient n’existe pas !

Plus grave,  cette histoire d’argent risque de  diviser les leaders du MPP. Les hommes de Salif chantent partout que c’est leur champion qui supporte le poids financier de l’opération et que les deux autres leaders ne font rien. Si c’est vrai, cela veut dire qu’on aura très vite une crise de leadership, car Salif voudra forcément  imposer ses vues. Déjà,  les adjoints des deux autres leaders l’accusent de vouloir toujours imposer ses hommes dans les postes clés.

Apparemment, les responsables du MPP ont pris conscience du danger qu’il y a à laisser étiqueter leur parti comme étant riche et s’emploient à  corriger le tir. Ils ont compris qu’ils ne pourraient pas tenir la distance à cette allure.
A Ouahigouya, le parti a annoncé de façon péremptoire que le meeting avait été financé par les cotisations des militants locaux, une manière de dire aux autres provinces qui voudraient faire des meetings, qu’ils doivent se débrouiller. A Ouagadougou et à Toma,  on a fait dire aux jeunes qu’ils vont payer la caution de Roch, histoire de sensibiliser  les militants à s’engager financièrement pour le parti.

Pourront-ils maintenir leurs nouveaux adhérents en tenant un langage de vérité ? Pas sûr car ils appartiennent au  système qui a formaté l’esprit des burkinabè à suivre les partis non pour les programmes, mais pour les avantages distribués. Si comme on le constate de plus en plus ici et là les responsables locaux sont obligés d’y aller de leur poche pour financer des activités du parti, les rangs ne vont pas tarder à se dégarnir, parce que le MPP n ‘est pas un parti de militants convaincus, mais un parti de supporters intéressés. Ce nouveau ancien parti né il y a à peine deux mois fonctionne exactement comme le CDP en faisant une cour assidue aux bonnets rouges, aux opérateurs économiques…

Les principaux leaders du MPP  ont bâti leurs carrières politiques sur les services rendus et les enveloppes distribuées.  Et ayant donné aux gens l’impression qu’ils sont riches, ils sont obligés de continuer  dans leurs largesses, s’ils veulent maintenir le mythe.Comment et Jusqu’à quand ? That is the question !

Zoetenga Lazaerius
Instituteur à la retraite !



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

There are 35 comments

  1. Cher papa Zoetenga, quel article tendancieux! Cet article en effet, n'est qu'un condens? d'affirmations sans fondement aucun. A ce titre, il est tr?s d?cevant que de tels propos viennent de la part de quelqu'un qui a votre ?ge. Au fait, il est assez irrespectueux de ne voir que la soif d'argent qui guiderait les gens vers le MPP tout en ignorant all?grement la soif du changement que le peuple ?prouve. Aussi, seriez-vous plus cr?dible en nous fournissant les preuves de votre affirmation selon laquelle les fortunes des leaders du MPP sont le produit de la corruption et des d?tournements. Toutefois, je comprend ? travers vos propos que seul Blaise et le CDP ont le droit de confisquer et d'utiliser les ressources du pays sans que cela ne suscite de r?action. Sinon pourquoi c'est juste maintenant qu'il ne sont plus au CDP que vous tenez ces propos ? propos de ROCH et ses camarades? Pour finir, il serait intellectuellement plus honn?te d'assumer la paternit? de vos d?clarations invent?es au lieu de les mettre sur la t?te "des ont dit". Merci.

  2. l enseignent a raison puisqu il paie plus scolarite maurice l avait nourri heberge donne des habits por qu il soit instituteur il a perdu la raison ne l envoulez pas

  3. Non au S?nat |

    Voil? un ?crit qui d?peint la r?alit? de la sc?ne politique burkinab?. Mais au regard des commentaires, je constate que nous ne sommes pas pr?ts ? dire la v?rit?, ni ? l’accepter. C’est tr?s dommage, car le changement tant attendu ne pourrait venir du mensonge. On dit en moor? que si la v?rit? ne peut pas r?gler un probl?me, encore moins le mensonge ! Je le r?p?te encore, tous les anciens opposants qui ont d?pos? leurs valises au MPP ne sont que des mange-mils.

  4. Tout en d?plorant l'?chec en vu de la transition politique au Burkina – le MMP est sans conteste un CDP bis – je ne me souscris pas ? votre analyse qui manque de preuve, donc objectivement non d?fendable.

  5. ? Le MPP est un parti qui a
    les moyens de ses
    ambitions ? a laiss?
    entendre le pr?sident du
    parti, Roch Marc Christian
    Kabor? ? la cl?ture du
    congr?s.
    Burkina24 du 8/4/14.

  6. ?Le MPP est un parti qui a
    les moyens de ses
    ambitions ? a laiss?
    entendre le pr?sident du
    parti, Roch Marc Christian
    Kabor? ? la cl?ture du
    congr?s.
    Source: Burkina24 du 8/4/14

  7. Merci merci merci ? vous l’instituteur. La discorde entre les CDP et ex-CDP = MPP nous livrera toutes les histoires qui existent au CDP, toutes les magouilles et autres coups bas. Continuez ? tout d?baller seulement; c’est au grand bonheur des Burkinab?!!!

  8. Arr?ter tous ces commentaires qui ne font qu’accroitre les aigris au Burkina Faso. Celui qui veut aller au MPP peut y aller a ses risques et p?rils.Le CFOP est l?. Ou bien ne faites pas la politique et elle vous fera.Puisse nous puissions avoir une transition apaiser seulement car la pr?sidence ne peut ?tre ? vie; et c’est le fort des africains.Le Vi? p?re Blaiso a fini de jouer sa part, nous on le f?licite pour sa retraite.
    Merci labas

  9. issa zoure, il faut que tu sache qu’on ne sauvegarde pas la le destin de tout un peuple dans le mensonge, et le MPP c’est le mensonge caract?ris?. Et parlons d’innovation si tu supposes que le CDP ne plus rien innover s’est le MPP non plus ne peut rien innover. Donc le changement ce n’est pas le MPP, il faut chercher le changement ailleurs.

  10. Tiemtor? zakaria |

    Olivier savadogo, ou tu as eu ses informations? pour nous montrer la v?racit? de cette information il faut nous donner un lien ou tout le monde pourra v?rifier l’information. M?me si on suit ta logique le p?re de Roch est loin pour avoir des milliards en ?tant gouverneur de la BCEAO, m?me s’il a un salaire de 10 millions il le faut au moins 10 ans pour avoir 1 milliards si on suppose qu’il ne tout pas un rond de son salaire. Pense tu que cela ?tait possible?

  11. Suis tres decu d une telle reflexion.non seulement ce n est ni l temps et le moment d ecrire des b?tises comme ?a et encore plus quand sa vient d un instructeursa fait apparaitre une certaine amertume or c est le destin de tout un peuple qu il faut sauvegarder.les gens ont soif du changement et le pouvoir en place ne peut plus rien innover.le MMP est le salut du Burkina faso.

  12. Je suis vraiment d??u de vous M.Zoetenga. Je pense qu’il plus sage de rester tranquille chez vous et de lire vos journaux. Pour un ?ducateur c’est tr?s d?cevant . On sait vous avez des entr?es dans la famille Compaor? ,mais ce n’est pas pour autant qu’il faut raconter des histoires ? nous faire dormir debout.En appr?ciant les mesures sociales du gouvernements dans vos causeries, vos propos ne m’?tonnent gu?re. Merci et bon vent au MPP. Pour nous l’essentiel c’est que Blaise quitte le pouvoir avec sa famille. Je suis pour n’importe quel pr?sident

  13. en tout cas on sait qu ils ont pill? le peuple alors nous tous on ira prendre notre part et puis se barrer qui est fou?

  14. Quand on ne connait rien en politique on se tait. C’est un art, et beaucoup ont fait des ?tudes en science po pour cela. Mon vieux, ce n’est ni le cdp ni aucun jaloux du MPP qui a financ? le congr?s. Et ?’a ?t? une r?ussite totale. La source de fonds du parti ne vous regarde pas. Allez-y demander au cdp d’o? viennent les ressources qui financent ses campagnes. C’est juste l’argent du contribuable burkinab?. Actuellement ont nous percent des tympans avec le d?blocage des centaines de milliards pour financer des mesures sociales. Ce sont nos imp?ts qui financent, et cela devaient se faire depuis tr?s longtemps, pas ? la fin du mandat de Blaise, surtout au moment o? il a des soucis avec l’arriv?e de ses anciens amis ? l’opposition. Et cela ne suffit pas, on reprend nos imp?ts pour financer des missions politiques minist?rielles (avec perdiems bien s?r) ? travers le pays pour expliquer ces mesures sociales. Expliquer quoi, c’est ce n’est qu’une campagne politique d?j? morte. On rassemble les fonctionnaires locaux, les repr?sentants de la soci?t? civile et des chefs coutumiers locaux et on crie ? la forte mobilisation. Quelle mobilisation et on parle de participant?

  15. Tr?s belle analyse du papi. Je me suis toujours poser cette question de la source de financement du MPP. J’ai pu penser que Blaiso lui-m?me, en bon strat?ge, est derri?re ce parti. Un passage du MPP ? kosyam prot?ge les arri?res du Blaiso. car aucun des leaders du MPP n’aura int?r?t une fois au pouvoir ? poursuivre notre pr?sident fondateur.

  16. IL Y A PLEIN DE JALOUSIE A L’?GARD du MPP.EN V?RIT? NUL N’EST au dessus de la loi.il ni Y a pas de d?mocratie sans alternance.

  17. les roch;salif et simon apr?s avoir vol? notre argent vous revenez pour mettre le feu dans notre pays mais votre volont? ne se r?alisera jamais dans ce pays car le peuple vous a bien compri

  18. tr?s belle article c’est gens pense que quoi c’est les idiots ils vont avoir en tout cas ca ne sera nous, nous, on a les yeux ouverts merci Mr c’est un de vos eleve

  19. c’est vrai mon vieux je suis sur que vos ?l?ves sont et seront toujours fi?re de vous et garderont en m?moire ce que leur enseignent a fait pour eux et pour leur pays

  20. C’est comme le disent les ivoiriens, ce que tu as commenc? l? qu’es ce que tu peux terminer ? donc si tu sais que tu ne peux pas terminer il ne faut pas commencer. Le MPP a commenc? son boucan, djaaa ca ne va pas d?passer deux mois. Juste deux mois ils sont sont fauss? alors que 2015 est encore loin deh. La politique est un marathon ce n’est pas le d?but qui compte c’est l’arriv? et MPP risque de craquer avant la ligne rouge.

  21. Mr ouedraogo je tiens ? vous souligner que le p?re De Roch ayant occup? le posted De vice gouverneur De LA BCEAO peut belle et bien avoir eu des milliard. Car ? les t?tes De cette institution ils ont des remuneration incroyable (salaire ? 7 chiffres, une caisse noire dans laquelle on peut puiser comme on veut,et LA quasitotalit? des depenses De LA famille sont rembours?es par l’institution)

  22. ils ont pass? tout leur temps a piller le peuple ,a le priver de ses privil?ges,en tout cas pour la suivie de ce parti il faut injecter de l argent ,or l argent quand ?a sort et ?a rentre pas ?a fini ces l? qu on verra qui pourra supporter la temp?te que nous allons d?clencher,vive la jeunesse

  23. Si nous suivons le MPP, la Libye risque de reproduire au Burkina. On ne change pas un pr?sident juste parce qu’il a dur? au pouvoir. La d?mocratie est est luxe pour l’Afrique comme l’avait dit Sarkosy et c’est une triste r?alit?. Ce qui compte pour l’Afrique et pour le moment c’est de sortir cette Afrique de la pauvret? de sons sous-d?veloppement. Et si on a des dirigeant capable de le faire pourquoi les changement alors juste pour plaire au Blanc et ? sa d?mocratie. Nous avons besoin des t?tes fortes pour construire l’Afrique et Blaise fait parti de ces t?tes fortes donc le Faso a besoin de lui ? sa t?te.

  24. tous ceux qui craignent Dieu disent la v?rit? et ce viel instituteur qui savoure une retraite bien m?rit? ne fait que contribuer honn?tement ? une analyse objective sans prendre parti. Vous savez tous ce nous disons, nous faisons va nous poursuivre dans notre tombe. Si la recherche du pouvoir est r?ellement pour le peuple que Dieu les accompagne mais si c’est leur int?r?t ?go?ste Dieu est et sera encore t?moin. En ce temps de car?me chr?tien, je demande ? Dieu de b?nir encore plus le Burkina en pardonnant toutes nos fautes mais surtout en nous ?clairant. Ces vieux loups aussi qui ont rejoint cette nouvelle maison, sachent que leu vie n’est pas extensible et Dieu seul sait ceux qui participeront aux ?lections 2015. Nous parlons de 2015 comme si il vous appartient, Dieu seul sait ce qu’il nous r?serve d’ici fin 2014 n’en parlons pas de fin 2015. Alors prions et restons ?veill

  25. Artisan de la Paix |

    tr?s belle analyse !! c’est parce que l’auteur de l’article a vu juste que les yesmen de RSS sont aigres ? en mourir. Vous verrez le MPP va tout de suite s’essouffler. Soyez polis et courtois dans vos propos sinon vous n’aurai pas cette chance d’atteindre l’?ge de la retraite.

  26. POPOPO le point sensible du MPP est touch?. Que Dieu te b?nisse l’auteur de cet ?crit. Le MPP n’a pas de militants, le MPP n’a que des saprofites et c’est tout ? fait normal puisque les leaders de ce parti ne sont que des saprofites. On dit que le MPP a l’argent mais personne ne se pose la question ? savoir ou es qu’ils ont eu tout l’argent suppos? ? l’argent vol?, d?tourn?, les commissions re?ues des march?s douteux. Voila le vrai visage des leaders du MPP. Les gens comme sa sans dignit? qui comptent diriger le pays mais que deviendra le pays des hommes int?gres avec ces gens l? ? sa t?te ?

  27. Ou?draogo Karim |

    Je vos bien que l’auteur a touch? un point sensible et je dirai m?me tr?s sensible a t’elle enseigne que vous l’attaquer sur des propos diffamatoire. Ne me dites pas que vous faites parti de ceux que l’auteur a clairement index? en disant qu’ils sont juste au MPP pour l’argent et rien d’autre et vue que vous ?tes le premier a r?agir je dirai que quiconque se sent morveux se mouche en premier. De vous a moi si se ne saurait ?t? des d?tournement de fonds le p?re a votre ch?re Roch ne peut ?tre milliardaire et je tiens a vous pr?ciser que je ne fait qu’?mettre des hypoth?se et non d’accuser le p?re a Roch. Ce faisant je suis d’avis avec l’auteur car la richesse que Roch a actuellement ne saurait provenir de son paternel. Cependant des milliards il en poss?de et cela est s?r car ce n’est pas donn? a tout un chacun de fonder son parti sur un coup de t?te et de le faire fonctionner comme un m?ga parti en quelque mois.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *