Délestages : Le Balai Citoyen appelle à un sit-in devant la SONABEL le 29 avril

845 17

Face aux délestages récurrents, le mouvement « Le Balai Citoyen » proteste et appelle à  une manifestation, un sit-in, devant les sièges  et agences de la nationale de l’électricité (SONABEL) à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, le 29 avril 2014. Le mouvement réclame notamment la suspension des pénalités de retard de paiement, l’arrêt des délestages, l’audit de la SONABEL, la prise de mesures fermes pour éviter les coupures d’électricité dans les formations sanitaires et la suppression de la taxe sur l’audiovisuel. Voici les raisons que Le Balai Citoyen avance pour expliquer ce mouvement.

Image d'archives.
Les deux leaders du Balai Citoyen lors d’une manifestation à Ouaga (Ph. d’Archives : B24)

Depuis près de dix ans, il ne passe plus une journée entière sans coupure d’électricité dans nos villes, principalement à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

La vérité est qu’une heure dans la journée sans privation de courant est devenue impossible à la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL).

Cette situation a fait l’objet de beaucoup de communication de la part des responsables de la société. Plusieurs raisons ont été avancées pour justifier les différentes coupures.

 De la chaleur à la vétusté du matériel en passant par le manque de pluie, les Burkinabè ont tout entendu.

 Ils ont également eu droit à beaucoup de bruits du gouvernement sur les solutions qui vont nous sortir de cette infernale situation. De l’interconnexion avec des pays voisins (Côte d’Ivoire, Ghana notamment) à l’achat d’une puissante centrale électrique en passant par le solaire ou le photovoltaïque, le gouvernement a bassiné les consommateurs sans lendemain enchanteur. Pourtant, des milliards ont été engloutis dans la recherche de «solutions aux délestages ».

 La seule centrale de Komsilga qui peine trois ans après son arrivée à se mettre en marche a coûté aux contribuables burkinabè une dizaine de milliards de FCFA.

Ces dernières années, des dizaines de milliards d’investissements ont été réalisés par la SONABEL sans qu’une solution fiable ne soit apportée aux consommateurs.

Pendant ce temps, le prix du kwh n’a pas baissé, les factures n’ont pas diminué, les pénalités n’ont pas été levées, etc. Bref, les consommateurs continuent de trimer et certains responsables de l’Etat et du privé (acquéreurs des marchés de la SONABEL) se sucrent bien avec les délestages.

 Le Balai Citoyen qui est un mouvement au service des causes des populations estime que « trop c’est trop ». La situation ne peut continuer ainsi. Les citoyens burkinabè, les consommateurs de manière générale ont droit au respect de leur droit.

L’Etat, à travers la SONABEL, doit assurer sa mission régalienne d’offrir aux citoyens burkinabè un service minimum en matière d’énergie.

 La fourniture en électricité ne devrait pas être un service aléatoire. L’argument qui consiste à dire que nous sommes à une période de pointe de la consommation électrique liée aux mois de chaleur (mars-avril) ne prospère plus.

 Cet argument est d’autant inopérant que cette année même,  les privations de la SONABEL ont débuté au mois de février.

 Pour justifier les coupures à cette période, la SONABEL s’était défendu en avançant qu’il s’agissait de mesures conservatoires  en cette période de faibles sollicitations afin de mieux répondre aux besoins des consommateurs quand viendra la période inévitable de pointe.

 Eh bien, nous y sommes et c’est avec le plus grand regret que nous rappelons à la SONABEL qu’elle a une nouvelle fois manqué à son engagement.

Notre devoir c’est de vous rappeler votre devoir

Notre silence face à ce qui, d’année en année, ressemble plus à des dérives qu’à une défaillance conjoncturelle, serait un silence coupable et nous ne pouvons cautionner de telles forfaitures venant d’un service public de l’Etat. Notre Mouvement, le Balai Citoyen, est interpellé par le devoir citoyen et la responsabilité d’agir.

Nous ne pouvons nous en dérober. C’est pourquoi, le Balai Citoyen voudrait avant toute chose,  interpeller la SONABEL sur la nécessité, d’une part, d’améliorer significativement son offre en électricité au bénéfice des populations qui sont les citoyennes et citoyens de ce pays. D’autre part, nous dénonçons la stratégie de communication de la SONABEL fondée sur le mensonge.

Or, le constat général qui est fait est que la SONABEL n’a jamais dit la vérité sur ses services et ses multiples manquements. Tantôt c’est un groupe qui est en panne, tantôt c’est l’interconnexion qui est interrompue.

Tandis que les délestages se succèdent et la SONABEL n’est même pas à mesure de respecter son propre programme de délestage, créant une désorganisation dans les services publics et privés, pendant ce temps, les factures, elles, n’ont jamais manqué leur rendez-vous. Les longues files devant les guichets de la SONABEL pour le règlement des factures n’ont jamais été interrompues.

Au regard de cette situation, le Balai Citoyen invite toutes les populations des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, à observer le mardi 29 avril prochain, un sit-in devant les sièges et agences de la SONABEL afin de protester contre les délestages intempestifs, contre les arguments fallacieux servis par la SONABEL et pour exiger un service de qualité et un respect pour les citoyennes et citoyens.

Les propos du Premier ministre Tiao devant l’Assemblée Nationale lors de son discours sur la situation nationale en parlant aux populations «  souffrez que le gouvernement veuille donner aussi l’électricité en milieu rural», sont de nature à dresser les ruraux contre les urbains et ne peuvent suffire à justifier les délestages intempestifs notamment dans les centres sanitaires où en plein accouchement, les maternités sont souvent privées de courant comme les marchés, les pharmacies et autres milieux à forte besoin d’électricité et où ce besoin est vital pour les populations.

 Notre action se veut pacifique, citoyenne, et responsable. Elle portera sur les revendications suivantes :

  1. la suspension des pénalités de retard de paiement,
  2. l’arrêt des délestages,
  3. l’audit de la SONABEL,
  4. la prise de mesures fermes pour éviter les coupures d’électricité dans les formations sanitaires.
  5. la suppression de la taxe sur l’audiovisuel

Citoyennes et citoyens donc cibelles et cibals, jeunes, vieux, femmes, travailleurs du public, du privé et du secteur informel, populations des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, clientes et clients de la SONABEL, cette action est la vôtre. Sortons massivement le 29 avril 2014 à partir de 9H00 pour que notre cause soit entendue.

Ensemble on n’est jamais seul !

Notre nombre est notre force !

La Coordination nationale du Balai Citoyen            



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 17 commentaires

  1. une initiative ? louer et surtout ? soutenir, imaginer seulement les cons?quences de ces d?lestages sur la sant? ? travers les produits frais (poissons, yaourt, vaccins…)

  2. Quavez vous fait pour votre pays |

    Qu’avez vous fait pour votre pays?
    Et si vous leviez des fonds en faisant des concer pour aider a l’acquisition de panneau solaire pour nos polpulations. C’est encore mieux que d’aller s’assoir pour se praindre.

  3. lesresponsables de la sonabel et l Etat burkinabe ont d’ailleurs achet? un groupe pourrit tres cher en RCI pour alimenter la popuLatio en electricit?.De la comedie!!!!Que devient ce groupe? Syons serieux.lE PEUPLE n’estil pas en droit de demander des comptes a ceux qui ont achet? ce groupe pourri?Pauvre quand on nome un responsable c’est pour lui permettre de remplir ses poches au detriment des contribuables burkinab?.Burkina plus d’integrit? au pays des hommes integre. Cest un pays emergent!!!! Oh TPR( Tribunaux Populaire de la Revolution)reviens nous rendre justice. .

  4. Tampo, si tu es l’?ne du syndicat c’est ton probl?me. Nous, nous participons ? une manifestation si elle est juste. Nous n’avons pas besoin que les syndicats nous y appellent. Et puis les ?tudiants et les ?l?ves participent parce qu’ils sont concients. Tu peux dormir tranquilement chez toi parce qu’on a pas besoin des gens comme toi.

  5. Je prefere que vous denoncez les insuffisances de la Sonabel dans vos chanssons ,vous n etes pas un syndicat . Au lieu de faire la politique, chantez.

  6. Qui; je crois que c’est toi m?me qui te d??oit car je me demande si tu connais vraiement ton probl?me? si c? sa une lutte alors l? il reste bocou ? faire. quand on est content on met des ?tudiants dans la rue. si votre lutte ?tait nationale il fallait mettre les syndicats dedans. eh djo arr?t? de d?ranger nos jeunes ?tudiants et ?l?ve car vous ?tes des filleuls des politiciens, tt le monde vous a vu. merde

  7. Le probl?me est que le d?lestage n’est pas objectif.A partir du pont de Baskuy vers Ouahigouya( tampouy;kilwen etc.) c’est encore grave pendant que la zone 1;Ouaga 2000 et la ZAD il n’y a pratiquement pas de coupure.

  8. TAMPO tu me decois.si tu ne luttes pour ton avenir laisse les gens le faire pou
    r eux.sache que ton enfant va te demander sa un jour.sans lumi?re tu peux bosser la nuit?dit moi peut ?tre que tu es sorcier

  9. je me demande que veulent ces gens si ce n’est pas pouss? mes fr?res ?tudiants et ?l?ves dans la rue; je ne vois pas qu’elle fonctionnaire du public ou du priv? ira laba sans le soutien de son syndicats. laisser nous finir notre ann?e et prepar? nos examens et concours

  10. c bien les gars.mais ou mettez vous l ministre SALIF.n’oubliez pas qu’il a dirig? la sonabel pendent longtemps.si quelqu?un doit r?pondre c est d?abord lui.il a mis la societe en faitte et pour le remercier on nomme ministre.donc ne soyez pas etonne que l actuel fasse les b?tises car il sera un jour ministre.qui veut aller loin avec blaise commet des b?tises.

  11. Je suis en embuscade pour le 29 avril. Car trop c’est trop. Jamais en retard pour la remise de factures et prompte quand il s’agit de penalit?s, la Sonabel nous devait, nous doit des comptes depuis jusqu’? aujourd’hui.

  12. Chapeau, les garcs! Le peuple r?el n’attendait que de telles actions concr?tes.Je ne suis pas ? Ouaga mais j’effectuerai le d?placement.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *