Jean Claude Bamogo dit « Man », un an déjà

763 0

14 avril 2014. Cela fait un an, jour pour jour, que l’artiste Jean Claude Bamogo s’en est allé. Pour commémorer cet anniversaire, des hommes de la culture et du showbiz burkinabé organisent une série d’activités commémoratives qui s’étalent du 11 au 19 avril 2014.

Jean Claude Bamogo dit Man
Feu Jean Claude Bamogo dit Man

Le 14 avril 2013, celui qu’on appelle affectueusement « Man » s’éteint, des suites de maladie. A 65 ans, il laisse une marque indélébile dans l’histoire de la musique burkinabè, mais aussi dans le cœur de ses concitoyens.

L’auteur de ‘’Panâa nki’’ est en effet un des artistes qui ont donné sa valeur à la musique burkinabè dans les années 70-80. Ayant commencé la musique à 16 ans, il passe par de nombreux orchestres et groupes tels que Afro Sous Système, Super ou Harmonie voltaïque

Il s’inspire des sonorités du terroir pour faire de la musique pop propre à la Haute Volta puis au Burkina Faso. C’est aussi un styliste hors pair qui a habillé de nombreux artistes de l’époque. Depuis lors jusqu’à nos jours il inspire de nombreux artistes au Burkina.

C’est donc un artiste émérite,  Officier de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication, qu’a perdu la culture du Faso. Celle-ci compte alors lui rendre un hommage digne de son rang, avec un programme d’activités s’étalant pratiquement sur une semaine.

Best Of Jean Claude Bamogo dit Man
Une vue du coffret et du CD “Best Of Jean Claude Bamogo dit Man”. Ph.B24

D’abord, la mise sur le marché d’un CD audio et d’un coffret DVD+CD, le 11 avril dernier au CENASA. Il s’agit du ‘’Best Of Bamogo Jean Claude dit Man’’, qui présente les meilleures titres de l’artiste ainsi que ses clips et vidéos de concerts. Le lancement s’est fait lors de la conférence de presse annonçant les activités commémoratives.

Au nombre de ces activités se trouvent des émissions télévisées et radiophoniques pour rappeler la mémoire de l’artiste, et le baptême de la Rue Jean Claude Bamogo à Ouagadougou, qui surviendra le mercredi 16 avril.

Une soirée d’hommage par des artistes est prévue pour le 18 avril dans la cours de la Radiotélévision Burkinabè. Puis le lendemain il sera question de se recueillir sur la tombe du défunt à Yako, avant une nuit culturelle dans la même ville.

Stella Nana

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Un Fringueur. Un superlatif des annees 70 a Bobo-Doulasso, de quelqu un qui aimait s habiller au dernier cri de la mode vestimentaire. J ai eu la chance de le connaitre par l entremise d un ami. A son retour de la Cote d Ivoire dans son atelier de couture a Bobo. RIP.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *