Opération conjointe contre le banditisme : 29 bandits recherchés ont été arrêtés

366 21

Initiée du 28 mars au 7 avril 2014, l’opération conjointe de la police, de la gendarmerie, des Eaux et forêts et de l’armée de l’air dans quatre régions du Burkina a permis d’interpeller et de déférer 30 personnes, dont 29 grands bandits qui étaient activement recherchés. Les forces de sécurité sont aussi revenues avec 5 millions de F CFA, des litres de carburant fraudé et des kilogrammes de drogue. Le bilan de l’opération a été fait le 17 avril 2014 lors d’un point de presse à Ouagadougou.

Un agent des forces de sécurité fouillant une personne (Ph : MATS)
Un agent des forces de sécurité fouillant une personne (Ph : MATS)

Une centaine d’attaques contre des Burkinabè perpétrées par des bandits de  grands chemins ont été enregistrées sur toute l’étendue du territoire, depuis le début de l’année 2014. Ces attaques sont surtout concentrées dans la région de l’Est.

Ce qui a donc conduit le Ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité (MATS) à mettre en place une opération conjointe de la gendarmerie et de la police, soutenue par un avion de l’armée de l’air, qui a patrouillé dans quatre régions du Burkina (Centre-Est, Est, Centre-Sud et Centre-Nord) du 28 mars au 7 avril 2014.

Le bilan de cette opération a été fait le 17 avril 2014 au MATS, par le Directeur général de la sécurité intérieure, Colonel Omer Bationo, le capitaine Philippe Dindané, commandant de la compagnie de gendarmerie de Fada, et le commissaire Abdoulaye AG, Commandant de la CRS (Compagnie républicaine de sécurité) de Fada.

L’un des présumés assassins du commandant Ernest Lompo abattu

Il en ressort que 30 personnes ont été arrêtées et déférées, dont 29 étaient activement recherchées par les forces de sécurité.

Le Colonel Bationo  a souligné que l’un des présumés assassins de l’adjudant-chef Ernest Lompo,  Commandant de brigade de la gendarmerie de Cinkansé, a été abattu lors de l’opération, alors qu’il tentait de faire front contre  les forces de sécurité avec « une arme de guerre ».

Les animateurs de la conférence de presse, le Col. Omer Bationo (costume) et le capitaine Philippe Dindané (Ph : B24)
Les animateurs de la conférence de presse, entre autres, le Col. Omer Bationo (costume) et le capitaine Philippe Dindané (Ph : B24)

Pour le reste, 5 179 personnes ont été contrôlées, 501 ont été interpellées et 262 suspects ont été identifiés et gardés à vue. En outre, plusieurs matériels et objets ont été saisis, dont des armes à feu (27, dont 2 Kalachnikov type commando) avec des munitions et 36 machettes.

Plus de 21 kg de chanvre indien, 3kg de cannabis et 21 175 litres de carburant fraudé ont également été pris. Les caisses de l’Etat ont été renflouées avec plus de 4 millions de F CFA d’amendes forfaitaires et 1 115 165 F CFA ont été saisis.

Le Colonel Omer Bationo a souligné que cette opération a été possible grâce à la collaboration de la population qu’il a d’ailleurs invitée à continuer à aider davantage les forces de sécurité. Les journalistes se sont inquiétés sur le sort des présumés malfrats ainsi arrêtés qui pourraient être libérés par la Justice.

Pas de militaires ou policiers radiés

Le Directeur général de la sécurité intérieure a indiqué qu’il faut des « preuves matérielles » avant de condamner un suspect et que la police allait travailler à se moderniser davantage pour fournir des preuves scientifiquement solides à la Justice.

Pour le reste, il a affirmé que policiers ou militaires radiés ne figurent pas parmi les délinquants appréhendés et d’autres opérations de ce genre pourraient être réitérées, pour appuyer le travail déjà fait par les forces régulières de sécurité.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 21 commentaires

  1. <>.toutes mes felicitation an mats pour le boulot accomplit et du courage a vous pour la suite.je souhaite que ses malfrats perissent ou ils sont,car nous ne seront jamais en securit

  2. l’homm se d?finit par ses actes ? vs venez d poser un acte de bravoure. je veillerai par d? pri?res ? ce qu dieu vous accorde la sant? le courage et l’amour dans l’accomplissement de vos missions. bravo encore!

  3. Anitch?, Anibara maintenant on commence ? vous reconnaitre car vous TIREZ UTILE.Chapeau ? vous. Mais n’oubliez pas que le Pays compte treize(13)r?gions donc Ratissez large. Population,la balle(de fusil)est aussi dans votre camp: RENSEIGNER,AIDER ET ENCOURAGER la S?curit? D?NONCER et LIVRER les pr?sumes malfrats.Car il faut bannir la solidarit? dans le mal.

  4. F?licitation et bon boulot
    Mais ce n’?tais pas n?cessaire d’exposer le mat?riel militaire ? la presse par ce qu’il n’appartenait pas aux bandits.

  5. Des bandits qui seront lib?r?s le m?me jour par leurs bras longs au pouvoir. Quel cin?mas. A l’allure o? vont les choses, des bandits pourraient m?me se cr?er un jour leur parti politique pour multiplier leurs droits d’op?rer en toute tranquillit?. Piti? pour les enqu?teurs. Vous risquez vos vies et ils vous insultent le travail. Mais courage! On va voter peine de mort en 2015.

  6. f?licitations et courages nos braves hommes de s?curit?, c'est notre justice qui sabote apr?s le travail abattu par ses forces de s?curit? en relaxant ces d?linquants le ministre a mm confirm? que ya corruption au sein de son unit? en live, comprene qui poura

  7. Bon boulot! F?licitations aux FDS! Mais Mr le journaliste, je pense que “chanvre indien” et “cannabis” font un. Revoyez donc vos donn?es. Sans rancune!

  8. celui qui tue son prochain pour lui prendre son bien m?rite ?galement le m?me sort, c’est la seule fa?on de vaincre la criminalit?…bon courage ? nos braves force de s?curit

  9. F?licitation et courage, mais si c’est pour faire une justice ? la Guiro apr?s ce n’est pas la peine de depenser nos maigres ressources.

  10. tous ?a c'est bon! mais la question reste toujours d'actualit? pour quoi ces bandits sont il lib?r? par la suite? et comment arrivent ils a commettre d'autre crimes de sur crois a ceux m?me qui ont ?uvre a leurs arrestation? Dans le milieux rural

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre