Téléphonie mobile en Afrique: huit opérateurs s’engagent à améliorer l’accès

352 0
Des vendeurs de téléphones mobiles à Lagos, au Nigeria AFP/Archives Issouf Sanogo.
Des vendeurs de téléphones mobiles à Lagos, au Nigeria AFP/Archives Issouf Sanogo.

Huit grands opérateurs de télécoms, dont Etisalat, Orange et Vodafone, se sont engagés mardi à améliorer l’accès au mobile et aux services internet en Afrique et au Moyen-Orient, en partageant davantage leurs infrastructures dans ces régions.

L’initiative est portée par de hauts responsables des groupes Bharti Airtel, Etisalat, MTN, Ooredoo, Orange, STC, Vodafone et Zain, qui regroupent 79 réseaux mobiles à travers 47 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Ils «envisagent de coopérer à travers des initiatives de partage d’infrastructures» et «ont pris cet engagement afin de fournir l’accès à internet et à la téléphonie mobile à des communautés rurales non desservies, et afin de faire baisser les prix des services mobiles pour toutes les catégories de la population», selon le communiqué.

«Nous appelons les gouvernements à encourager les projets commerciaux de partage de réseaux que nous voulons proposer», a indiqué Manoj Kohli, directeur opérationnel de Bharti Enterprises, et également président du conseil du Comité des politiques publiques de la GSMA, l’association qui regroupe un total de 800 opérateurs télécoms dans le monde et qui soutient cette initiative.

La pénétration des abonnés mobiles «n’est que de 40% en Afrique et au Moyen-Orient, inférieure à la moyenne globale de 47%, nous devons donc travailler ensemble pour étendre l’accès au mobile», a souligné Anne Bouverot, directrice générale du GSMA, également citée dans le communiqué.

Source: LaPresse.ca

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Il y a 1 commentaire

  1. Grande t?che en perspective pour AIRTEL au Faso ? qui on impose le passage oblig? par ONATEL et son concurrent TELMOB pour fonctionner. D'o? la mauvaise qualit? des prestations fournies. R?duire les co?ts des communications reviendrait pour "CERTAINS (…….)" ? r?duire des bonus attendus. Ce qui sera bien grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre