Téléphonie mobile au Burkina : Les trois opérateurs condamnés à payer 5 milliards de F CFA

364 24

Le couperet de l’Autorité de régulation des communications et des postes (ARCEP)  est tombé. Airtel, Telecel et ONATEL sont condamnés à payer au Trésor public burkinabè la somme cumulée de plus de 5,862 milliards de F CFA pour la mauvaise qualité de leurs services. C’est le dernier tir de semonce, a fait savoir Mathurin Bako, président de l’ARCEP, lors d’une conférence de presse, ce 23 avril 2014.

Mathurin Bako, président de l'ARCEP (droite), a prévenu que c'est la fin de la phase des sanctions pécuniaires (Ph : B24)
Mathurin Bako, président de l’ARCEP (droite), a prévenu que c’est la fin de la phase des sanctions pécuniaires (Ph : B24)

Le 11 avril 2014, l’ARCEP a pris la décision de passer à la deuxième phase de sa procédure de sanctions contre les trois opérateurs de téléphonie mobile au Burkina.

Des sanctions pécuniaires ont été infligées à Airtel (2 milliards 490 935 167 de F CFA), ONATEL (2 milliards 070 162 936 de F CFA) et Telecel (1 milliard 301 091 521 de F CFA)  représentant 3% de leur chiffre d’affaires, pour la mauvaise qualité de leurs services, informe Mathurin Bako, président de l’ARCEP, lors d’une conférence de presse ce mercredi.

Les opérateurs ont 15 jours à compter de la signature des décisions pour s’acquitter  dans les caisses du Trésor public.

L’ARCEP reproche aux opérateurs une insuffisance dans le respect de leur cahier de charges, même s’ils ont fourni des efforts, indique Mathurin Bako.

Ces sanctions pécuniaires constituent la deuxième phase de la procédure de sanctions entreprise par l’ARCEP, précise Bako. La première phase étant intervenue le 7 février 2012, lors de laquelle les trois opérateurs ont été condamnés à payer près de 3 milliards de F CFA.

Le siège de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Ph : B24)
Le siège de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Ph : B24)

L’ARCEP « pas laxiste »

Mais la procédure des sanctions pécuniaires est épuisée, prévient-il. Si dans trois mois, délai donné aux opérateurs pour améliorer leurs services, il n’y a pas d’amélioration, l’ARCEP passera à la troisième phase, dont les sanctions peuvent aller de la suspension de la licence à son retrait pur et simple.

Ces sanctions sont à la discrétion du gouvernement, sur avis de l’ARCEP, ajoute Mathurin Bako.

Pour le reste, le président de l’ARCEP a tenu à assurer aux 12 millions d’abonnés que comptent les trois opérateurs de téléphonie mobile que l’institution n’est pas laxiste devant leur calvaire. Il y a que les régulateurs doivent obéir aux textes et procédures.

Mathurin Bako ajoute que l’ARCEP doit se conformer aux délais de recrutement des consultants chargés de vérifier le respect des indicateurs de qualité de service.

Le président précise aussi que si les opérateurs sont responsables de la qualité de leurs services, d’autres facteurs exogènes contribuent à détériorer ces services. Il a cité les délestages, les coupures de câbles à fibre optique, les difficultés pour implanter les pylônes et les téléphones mobiles de qualité mauvaise ou inadaptée.

Quant  à l’attribution de la quatrième licence, relancé, Mathurin Bako a une fois de plus indiqué que cette question ne relevait plus de l’ARCEP, mais du gouvernement.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Les critères de sanctions

Taux de disponibilité du réseau : l’ONATEL a été uniquement sanctionné

Taux de couverture des villes et des localités : seulement Airtel et Telecel ont été sanctionnés

Taux de couverture des axes routiers : les trois réseaux ont été sanctionnés, Telecel plus lourdement

Taux de coupures des appels dans les localités : les trois réseaux ont été sanctionnés

Taux de coupures des appels sur les axes routiers : les trois réseaux ont été sanctionnés

Taux de connexion établie avec succès : les trois réseaux  ont été sanctionnés, Airtel plus lourdement

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 24 commentaires

  1. Moi je pense que le mieux c’est d’abord de condamner la SONABEL et les d?lestages. Apr?s on verra le reste

  2. Une sanction salutaire mais insuffisante car ses compagnies t?l?phoniques pillent les honn?tes citoyens malhonn?tement. Avec leurs r?seaux d?faillants ils nous facturent sans penser et nous emp?chent de consommer nos m?gas bits ? temps pour surfer sur internet afin de de nous les retirer et nous obliger ? recharger pour leur profits. Je remercie les autorit?s mais il va falloir ?tre plus s?v?re avec ses compagnies t?l?phoniques.

  3. C'est bien beau tout cela, mais ?? nous emm?ne o?. Venir ?grener un chapelet de sanctions pour faire croire ? nous les abonn?s qu'on fait son boulot rel?ve de du z?le. Comme dit l'autre et la SONABEL, quel est sa p?nalit? puisqu'elle est en partie responsable. Arr?tons la com?die comme ??.

  4. Je suis partant pour la journ?e de protestation.C’est comme s’ils sont sourds.On les cause depuis belle lurette mais nada.Trop c’set trop.Visiblement cette punition est insignifiante

  5. En tout cas c’est un bon d?but.Mais bon moi je vois une solution tr?s simple.Donnez l’opportinut? ? un puissant r?seau de conquerir le march?,en proposant de nettes meilleurs services.L? ils vont tous s’activer.? 3 ils arrivent ? gerer la concurrence.Lorsqu’ils seront 4 ou 5 sur le terrain avec un “babak?”,ils se menageront!!

  6. Le pr?judice que Airtel nous fait subir est grave. Pour la connection 3G presque chaque nuit quant je suis connect? vers 23h, on me coupe, puis 5 mn plus tard on me reconnecte…ainsi de suite.Un peut de consid?ration ? notre ?gard.

  7. ce n’est pas si tot,ces gens la nous volent depuis longtemps deja, je suis q ce soit airtel qui paye le plus gros montant car c’est effectivement le grand voleur des 3: bonus tarifi? a la minute,reseau tjr en derangement,tps de communication tjr exag?r?,inscription des abonn?s ? des services payant ? leur insu,tarification de tous les services meme pour parler a un agent ou pour demander le solde airtel money……et les consommateurs que nous sommes dans tout ?a,n’allons nous pas rester ? subir les vols de ces operateurs de telephonies,moi je propose qu’on organise une journ?e de protestation,jatend vos reactions

  8. 3% de leurs chiffres d?affaires!!!Des broutilles pour ces operateurs telephoniques. Je suis s?r qu?ils paieront et continueront a nous servir que des services de qualite mediocre. Donnez la licence a des operateurs plus competents…

  9. TITO, je suis d’accord avec toi.il faut liberaliser ce secteur et aussi le secteur de l’electricit? et des hydrocarbures.je vous jure qu’en une semaine ces 3 reseaux peuvent rembourser ces 5 milliards sans dificult?s et on est reparti pour un calver.

  10. Ce que les op?rateurs gagnent en nous arnaquant d?passe largement les p?nalit?s inflig?es. Il faut changer les taux et augmenter les p?nalit?s.

  11. il n'avait qu'? utiliser les 5 milliards pour faire des investissements, r?nover certains ?quipements en fin de vie et payer les services d'experts comme nous pour leur accompagner dans la modernisation, la qualit? de services. cela aurait plus d'impacts que de payer au Tr?sor public qui ne fera rien!!!!!

  12. La SONABEL, qui a une part de responsabilit? dans cette situation avec les d?lestages, elle n'a pas de sanction?

  13. esp?rons que ces sanctions aboutissent, c'est vraiment p?nible.exemple depuis ce matin dans la zone de Gaoua, je ne sais pas ailleurs mais depuis ce matin nous n'avons pas le r?seau Telecel….

  14. AU LIEU DE LES CONDAMNER, LIB?RALISEZ SIMPLEMENT LE SECTEUR POUR PERMETTRE A PLUS D?OP?RATEURS DE S’INSTALLER AU BURKINA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre