Wattao épinglé dans des trafics d’or et de diamant: Que fera ADO?

1186 10

wattaoAprès que l’actualité ivoirienne ait été marquée par la transfert de Charles Blé Goudé à la CPI, la crise ivoirienne refait surface dans l’actualité cette fois ci avec des révélations sur un homme clé du régime, ex membre des Forces Nouvelles, le commandant Wattao.

C’est l’ONU, qui dans un rapport daté du 17 Avril dernier pointe du doigt des violations de l’embargo sur l’exportation de diamants qui frappe la côte d’ivoire.

D’après le rapport produit par Raymond Debelle, Eugene Rutabingwa Fatakanwa, Joel slak, Roberto Sollazzo et Manuel Vasquez-Boidard, experts des Nations Unies, le commandant Issiaka Ouattara plus connu sous le nom de WATTAO, ex-com-zone (Commandant de Zone) de la rébellion Ivoirienne et actuellement commandant en second de la garde républicaine est directement mêlé à cette violation de l’embargo.

Le rapport affirme que dans la zone de Séguéla (une des principales zone d’extraction de Diamants), les négociants de diamants sont astreints à payer les FRCI (Forces Républicaines de Côte d’Ivoire) pour être autorisés à mener leurs activités. Ces payements sont effectués auprès du capitaine « Delta » et du Lieutenant Djomane Ayba, tous deux seconds de WATTAO, lequel était commandant de cette zone jusqu’en Août 2011.

Ce ne sont pas que des affirmations sans preuves car le groupe d’experts a pris le soin de citer quelques sources notamment, Sekou Niangadou qui se trouve être le principal acheteur de diamants et le principal importateur de Motocyclette du Nord de la Côte d’Ivoire, lequel affirme devoir payer un pourcentage aux FRCI pour pouvoir mener librement ses activités.

Outre le diamants, le rapport des experts de l’ONU fait état d’un trafic d’or auquel serait également mêlé le commandant WATTAO. Il affirme qu’il contrôlerait son extraction au nord de la ville de Doropo, site aurifère dont il aurait cédé le droit d’exploitation à des ressortissants Burkinabè pour 25 millions de F CFA en plus d’un payement mensuel de 60 millions de F CFA.

Ces révélations tombent mal pour le président Ouattara qui fait de plus en plus l’objet de critiques relatives à l’impunité qui profiterait aux hommes de son camp contrairement aux hommes du président Gbagbo d’autant plus qu’en Avril 2013 déjà les experts des Nations Unies dénonçaient le pouvoir croissant des réseaux d’anciens membres des forces nouvelles après leur intégration aux différents corps d’armée et de sécurité.

Que fera Alassane Ouattara de ce rapport ? Telle est la question désormais.

Youssouf Bâ

Pour Burkina 24



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Il y a 10 commentaires

  1. bande d'andouille |

    C’est comme ca l’afrique surtout avec des presidents gros nez qui ne parlent pas mais qui peuvent sont cappable de tout. Ils delapide notre richesse…ho mon dieu je compte sur vous pour que leur accueil en enfer ne soit negociable….sinon ils ont tellement d’argent qu’ils essayerons de vous corronpre.

  2. Heee! Tampin,que viennent faire Blaise Compaore et son fr?re ici.quel aigreur!. Occupez vous de vos oignons et laissez les autres. Laissez le PF tranquille.

  3. Apr?s Sanogho au Mali, on aura Blaise et son fr?re, Wattao, Soro, Ch?rif. La v?rit? viendra avec le d?part de Blaise. Burkina exportateur de caf? et de cacao? On en r?colte certainement ? Ziniar

  4. mon fr?re Pian, il revisiter l’histoire d??, si non que ADO m?me a ,les mains sales. il ne doit pas l?cher ses compagnons de lutte. qu’est-ce que WATTAO n’a pas fait pour ADO?

  5. Le pr?sident ADO doit prendre toutes ses responsabilit?s, et se d?barrasser de ses hommes qui ont les mains sales. Ces gars la sont impliqu?s dans toutes sortes de combine trans-frontali?re RCI, BF et Mali.
    Ils constituent un danger pour la sous r?gion

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *