Clément Sawadogo, SG du MPP : « Il n’y a pas de démissionnaire au MPP »

915 7

Réné Emile Kaboré, membre de l’ex-parti des refondateurs, la CNPB (Convention nationale pour le progrès du Burkina), fusionné avec le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), a déclaré avoir démissionné de ce parti. Mais pour Clément Sawadogo, Secrétaire général (SG)  du MPP, « il n’y a pas de démissionnaire au MPP », puisque Réné Emile Kaboré « n’a jamais été militant » de ce parti.

Clément Sawadogo, SG du MPP (Ph : B24)
Clément Sawadogo, SG du MPP (Ph : B24)

A la sortie de la première session du Bureau politique nationale du MPP, tenue à Ouagadougou ce 26 avril 2014, les journalistes ont interrogé le SG du parti sur la  récente démission de Réné Emile Kaboré.

Pour Clément Sawadogo, « il n’y a pas de démissionnaire aujourd’hui au MPP » car il ne considère par Emile Kaboré comme ayant été un militant du parti des démissionnaires du CDP. « Monsieur Réné Emile Kaboré fait inutilement feu de tout bois, commente-t-il.  Il, et lui-même l’a dit, n’a jamais été militant du MPP.

D’autant plus qu’au moment où  s’effectuait la fusion entre son ex-parti (la CNPB, NDLR)  et le MPP, n’ayant pas été admis dans le bureau exécutif national, a boudé et donc n’a jamais été militant en fait ».

Entre Emile Kaboré et le MPP, c’était donc « un peu comme un mariage non consommé », a caricaturé le SG du parti.

Réné Emile Kaboré « rejeté par sa base »

Cependant, le « démissionnaire »  a déclaré que le nouveau parti n’est pas différent du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et qu’il y régnait un manque de démocratie.

 Interrogé sur ce point précis, Clément Sawadogo a d’abord relevé que les autres camarades d’Emile Kaboré sont toujours au MPP et « ça se passe bien ». Ensuite, il rappelle que le « démissionnaire » a démissionné parce qu’il n’avait pas eu de poste au sein du Bureau exécutif national du MPP.

« Tout militant du parti pourrait être à un moment donné membre de l’instance dirigeante ou se retrouver simple militant que ça ne doit pas être une question de fond », commente-t-il.

Enfin, Clément Sawadogo fait la confidence que les structures de base de la localité dont relève Réné Emile Kaboré ont exprimé des « inquiétudes » quand elles ont appris qu’il serait parmi la direction nationale.

« S’il est rejeté par sa base dès le départ, ce que lui-même il croit nous reprocher, en fait, il doit se le reprocher », apprécie Clément Sawadogo avant de  trancher « qu’on ne peut  pas admettre dans la plus haute instance dirigeante quelqu’un qui est d’office rejeté par sa propre base ».

Pour rappel, le MPP a tenu la première session de son BPN ce 26 avril, qui a regroupé près de 700 membres, selon le SG du parti. Elle a été l’occasion pour le MPP d’examiner et d’adopter des directives afin de matérialiser la mise en place des structures du parti avec le 30 juin 2014 comme date butoir.

Des instructions ont également été données aux responsables des militants du MPP  pour qu’ils mènent des « actions vigoureuses » pour une « inscription massive » des populations lors de l’enrôlement biométrique qui débute à partir du 29 avril 2014.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 7 comments

  1. on sent que monsieur se defend , mort de rire ,monsieur ,laissez moi vous dire ce qui est v?ridique ne se defend pas mais se d?montre, c’est vraiment une honte , pour toi dans ton fief des d?missions ! ah le MPP :Mort du Parti Pr?visible

  2. KEITA Mansah |

    Avec ces explications, tout devient clair ! Bon vent surtout ? vous , SG et ? votre jeune mais responsable parti !!!

  3. D?cid?ment se Emile n'arretera jamais le ridicule. Nous comprenons bien son jeu mais cela a ?t? tr?s tot. j'esp?re que son acte a ?t? entendu du CDP afin qu'il soit de nouveau coopt? car c'est ce qu'il cherche. bon vent a toi Emile. tu ferais mieux d'?couter Ou?draogo Rasman? au sujet de la mairie de kokolgho

  4. L'histoire se r?p?te d?cidemment pour ce personnage qui "aimait" Blaise Compaor? plus que de raison, qui a, sous le couvert de certains acteurs politiques majeurs s'est introduit dans la maison du CNPP, a vu par magnanimit? sa signature au bas d'un document provenant du groupe dit des refondateurs et il croit faire l'histoire du Burkina Faso. Qu'il aille en attendant RETIRER LA MAIRIE DE KOKOLOGHO. Cela marquera un acte de bravoure et d'int?gration ? sa "BASE"

  5. Bon vent ? ce parti qui fait de la communication franche et sinc?re son cheval de batail. C'est pour cette franchise que le CFOP a accueilli ? bras ouverts. On est donc ensemble pour l'alternance au sommet de l'Etat en 2014.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *