Déguerpissement à Rood-Wooko : Les commerçants peuvent reprendre leurs marchandises contre 6000 F CFA d’amende

586 8

La mairie centrale de Ouagadougou a procédé ce 29 avril 2014 au déguerpissement de commerces qui occupaient la voie publique aux abords du grand marché Rood-Wooko. A l’issue d’une rencontre (un peu houleuse) demandée par les commerçants avec le maire dans l’après-midi, ils ont été invités à venir reprendre les marchandises confisquées contre payement d’une amende de 6 000 F CFA.

Marin Casimir Ilboudo (gauche), lors de la rencontre (Ph : B24)
Marin Casimir Ilboudo (gauche), lors de la rencontre (Ph : B24)

Dans la matinée du 29 avril 2014,  plusieurs commerces et étalages (fruits et légumes et marchandises diverses)  ont été raflés par la police municipale au marché de Rood-Wooko. Il leur est reproché d’occuper le domaine public en violation du code de la route et de la règlementation de l’occupation du domaine public.

Dans l’après-midi, des commerçants victimes ont sollicité et obtenu une rencontre avec le maire de la ville, Marin Casimir Ilboudo afin de comprendre ce qui leur est arrivé.

Dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville de Ouagadougou, les commerçants ont expliqué ne pas comprendre les raisons de ces sanctions. Ils affirment n’avoir pas été informés ni sensibilisés sur les infractions qu’ils ont commises. Enfin, ils ont reproché au maire de vouloir les empêcher de nourrir leur famille en prenant une telle mesure.

Le maire Casimir Ilboudo a battu en brèche les arguments des commerçants. Il leur a rappelé qu’une rencontre de sensibilisation a eu lieu à la Maison du peuple avec les commerçants en mai 2013 où le maire dit leur avoir expliqué de long en large la règlementation portant sur l’occupation illégale du domaine public et les sanctions qu’ils encouraient.

6 000 F CFA au lieu de 24 000 F CFA

Il ajoute qu’un délai de trois mois avait été donné pour que les commerçants se conforment à la règlementation. Pendant ce délai, des rencontres de sensibilisation ont été menées à plusieurs reprises. Enfin, il les a informés qu’un communiqué indiquant que des contrôles inopinés allaient être effectués a été diffusé sur les ondes des radios depuis le 14 avril.

Cela dit, Casimir Ilboudo a déclaré aux commerçants qu’il allait, en tant que maire, faire ce pour quoi il a été élu, à savoir faire respecter la règlementation et qu’il n’allait pas revenir sur les sanctions qui ont été prises. Il a cependant expliqué qu’il était prêt  à examiner les préoccupations qu’ils voulaient bien lui proposer.

Les commerçants ont exprimé leurs doléances au maire (Ph : B24)
Les commerçants ont exprimé leurs doléances au maire (Ph : B24)

Après avoir été convaincus qu’il valait mieux négocier, les commerçants ont proposé que leurs marchandises et leurs tables leur soient rendues et que la mairie trouve un emplacement où ils pourraient mener sans crainte leur commerce.

Marin Casimir Ilboudo a indiqué qu’ils pouvaient entrer en possession de leurs tables dès ce mercredi. Mais pour ce qui concerne les marchandises, il leur faudra débourser la somme de 6 000 F CFA par personne.

« Vous devriez payer dans les normes 24 000 F CFA, mais j’ai proposé que vous payez un forfait de 6 000 F CFA, ainsi, demain, vous n’allez plus occuper la voie publique », a précisé le maire.

Pour ce qui est de l’emplacement, Casimir Ilboudo leur a proposé d’aller identifier des lieux et de les soumettre ensuite à l’appréciation des maires d’arrondissement.

La rencontre a commencé sur un ton chaud, dans une atmosphère tendue, mais les esprits de part et d’autre ont fini par se calmer et a trouvé un terrain d’entente.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 8 comments

  1. Embelir votre Ville weih!!! Wooh!!! C’est bien, eux ils veulent le pain pour leur famille.

  2. veritas, bien parl?!! mais je ne comprends pas le commentaire de “laloi”: pourquoi on doit ressembler ? Paris ou ? une autre ville??!! on veut seulement embellir notre capital, Ouagadougou!!! et je f?licite notre Maire pour ?a fermet?!!

  3. Acia Karapetian |

    Une tr?s bonne d?cision de la part de mr le Maire! F?licitations!!

  4. bravo mr le maire votre fermet? est tt a votre honneur et c est le seul langage que comprenne ces pti commer.force doit rester a la loic est par leur faute si rood wooko a brul

  5. bien dit veritas.en plus ces commer?ant ont l kilo de mal parler aux usagers pourtant ils sont en infraction.mrl maire voy? le cas de sankayar?.c est d?courageant

  6. Quelque soit projet d’amenagement, vous ne resemblerez jamais Paris! Allez y voir a Abidjan (Adjm?, Yopougou, Abobo..) et Yaound? (Mokolo, march? central..) vous comprendrez. Pourquoi on l’appelle “march?”? Pour moi Rodwoko Est devenu un yare vide.

  7. Il faut restaurer l’autorit? de l’?tat ? tous les niveaux: des commer?ants bouchent les trottoirs r?serv?s aux pi?tons partout dans la ville, les panneaux publicitaires obstruent la vision (cas du panneau sur Charles de Gaulle, non loin de la Poste, vers l?h?pital P?diatrique)des usagers de la route, et j’en passe. La loi s’impose ? tous. Le faux pr?texte (nourrir leur famille) qu’ils avancent pour occuper les voies et rester dans l’ill?galit? est ind?cent et malhonn?te. Mettons fin ? l’anarchie et au client?lisme pervers pour mieux vivre ensemble.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *