Revue annuelle de la SCADD: À un an de la fin du premier cycle, “il faut garder le cap”

172 0

Le comité national de pilotage de la Stratégie de croissance accélérée et du développement durable, sous la présidence du premier ministre, se penche sur le bilan de la mise en oeuvre de la SCADD pour l’année 2013, alors que le premier cycle de cette stratégie tire vers son terme. Pour cette troisième revue annuelle qui se tient ce mardi 29 avril 2014, il est aussi question d’évaluer l’impact des trois ans de mise en oeuvre de la SCADD et de se pencher sur la problématique de la création l’emploi.

Pour la troisième fois depuis son adoption, la SCADD fait l’objet de revue, qui permettra d’évaluer les performances pour 2013 et de discuter des perspectives pour la suite de la mise en oeuvre de ce référentiel de développement. Et c’est Luc Adolphe Tiao, président du comité national de pilotage, qui conduit les travaux de cette revue, entouré des membres de son Gouvernement et des autres membres de cette instance dont notamment des représentants de la société civile.

Luc Adolphe Tiao, le Premier ministre du Burkina
Luc Adolphe Tiao, le Premier ministre du Burkina

La mise en oeuvre de la SCADD pour l’année 2013 donne des résultats satisfaisants, mais fait ressortir des difficultés et des défis. Sur 30 mesures programmées pour l’année 2013, 20 ont été entièrement réalisées et le taux de réalisation des mesures et actions de la matrice de performance de la SCADD s’élève à 66, 67%, des performances dont se réjouit le Premier ministre Luc Adolphe Tiao.

Dans les détails de ces performances présentées par le Secrétaire permanent de la SCADD, de bonnes performances ont été enregistrées pour certains axes de la Stratégie, en l’occurrence pour l’axe 3 concernant le renforcement de la gouvernance et pour l’axe 4 portant prise en compte des priorités transversales dans les politiques publiques. En revanche, d’autres axes enregistrent des insuffisances ou constance.

Autre motif de satisfaction dans la mise en oeuvre de la SCADD, l’année 2013 a connu une bonne mobilisation des ressources propres pour le financement de la Stratégie. Ces ressources “ont progressé de 11,9% par rapport au niveau de 2012, pour s’établir à 1 117,4 milliards de francs CFA, dont 992,6 milliards de recettes fiscales” a relevé Luc Adolphe Tiao.

Abel S Somé, le Secrétaire permanent de la SCADD, présentant les performances 2013 à l'ouverture de la session du comité de pilotage. © Burkina 24
Abel S Somé, le Secrétaire exécutif du Secrétariat technique national de la SCADD, présentant les performances 2013 à l’ouverture de la session du comité de pilotage. © Burkina 24

Dans l’ensemble, le chef du Gouvernement a aussi relevé que “les faiblesses de capacité de planification de certains acteurs, des lenteurs et des retards qui émaillent la passation et l’exécution des marchés publics” ou encore “les faiblesses de capacités et les retards dans les transferts des ressources et compétences” altéraient “la réalisation des actions-clés de développement”.

La revue annuelle est étant également l’occasion de présenter les perspectives pour la suite de la mise en oeuvre de la SCADD, Luc Adolphe Tiao a exhorté à “garder le cap pour oeuvre à réaliser toutes les mesures de réformes et actions stratégiques retenues pour les années 2014 et 2015”. Pour ces deux dernières années du premier cycle de la SCADD, les perspectives sont au développement des pôles de croissance, l’approfondissement de l’exécution des différentes politiques publiques sectorielles et transversales, à la mise en place effective de l’assurance maladie universelle ou encore à l’amélioration du recouvrement des recettes et du cadre réglementaire des marchés publics.

Le premier cycle de la SCADD, qui va de 2011 à 2015, arrive à terme en décembre 2015, au moment que viennent à échéance les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Et comme cela avait été annoncé à la session de revue passée, une évaluation d’impact de l’efficacité de la SCADD, par appréciation des niveau d’atteinte des OMD est en cours. Les résultats partiels de cette évaluation ont été présentés à l’ouverture de la session de ce mardi. Des résultats qui laissent déjà voir des secteurs où la stratégie est efficaces au regard de sa contribution à l’atteinte des objectif du millénaire et d’autres secteurs où la stratégie peinent à montrer son efficacité.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 1 commentaire

  1. Ayons le courage de l'avouer, la SCADD est un programme vou? ? l'?chec. A la date d'aujourd'hui tous les investissements promis ? cet effet ne sont qu'au stade d'?tude de faisabilit?. Quand allons-nous finir les ?tudes, tendre la main vers les bailleurs afin que le r?ve d'un Burkina ?mergent (je pr?f?re d?merdant pour ?tre en phase avec la r?alit?) voit le jour avant novembre 2015; A cette date Blaise sera bout? hors de Kossyam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

Posté par - 17 septembre 2019 0
N°2019-         /MENAPLN/SG/DMP du 16 septembre 2019 Financement : BID RECRUTEMENT D’UNE ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE (ONG NATIONALE/ ONG INTERNATIONALE/FONDATION/ORGANISATION MULTILATERALE) A…