Manganèse de Tambao : Le Gouvernement burkinabè octroie un permis d’exploitation à PAN AFRICAN TAMBAO (PAT) SA

836 9
SAM_05571

Le Gouvernement burkinabè a octroyé à la société PAN AFRICAN TAMBAO (PAT) SA un permis d’exploitation industrielle de la grande mine de manganèse de Tambao située dans la région du Sahel.Au conseil des ministres délocalisé de ce mercredi 30 avril, un décret a été adopté, portant octroi d’un permis d’exploitation industrielle de grande mine de manganèse Tambao à la société PAN AFRICAN TAMBAO (PAT) SA.

Le permis d’exploitation couvre une superficie de 26 km2 pour une production annuelle prévisionnelle de 3 millions de tonnes“,  précise le conseil des ministres.

Cette décision intervient alors qu’une grande société minière accuse le gouvernement burkinabè de ne pas tenir ses engagements au sujet de cette mine qui a fait l’objet de plusieurs négociations avec des sociétés minières.

Alors que l’exploitation de cette mine est attendue depuis longtemps, “l’adoption de ce décret [va permettre] la mise en place du projet d’exploitation du gisement de manganèse de Tambao” selon le compte rendu du conseil des ministres.

Sur le même sujet, lire aussi:

Blaise Compaore à Singapour: un voyage sur fond de scandale à propos de Tambao

Manganèse de Tambao : le début de l’exploitation prévu pour décembre 2012

Le manganèse de Tambao: Une richesse enfouie qui nourrit l’espoir des habitants de Markoye



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 9 commentaires

  1. Lambi Sawadogo. Le Burkina n est pas les Etats- unis moins l Arabie Saoudite. Ils exploitent toujours l or noir au Texas a nos jours. Votre reflexion sur la thematique est bien fondee. Je suis d accord avec vous en ce qui concerne les desavantages ecologiques sur l environnement. Mais vision sur l exploitation minieres qui genera une creation d infrastructures comme le chemin de fer, qui a son tour developpera le secteur de transport dans le Sahel. Je voudrais dire d une pierre deux coups. Le transport des humains , des bovins. Cette exploitation creera des emplois. Avec la bonne gouvernance les revenus des ressources minieres pouvaient etre placees en fond de developpement sosial, de l education, de la sante etc. Le Burkina est un chantier et la gestion des mines devraient justement contribuer a contruire nos infrastructures routieres, ferroviaires, techniques. la sante et de l habitat pour les nantis. Comme le fond Kowetien. Seul le gouvernement actuel peut situer le tempo d exploitation.

  2. Alexande L. Diallo, dans tout le pays, de l'est ? l'ouest, du nord au sud, on lance l'exploitation tout azimut de nos ressources mini?res sans r?serve aucune. Pourtant tout le monde sait que l'or et le mangan?se constituent de valeur refuge. L'exploitation de ces ressources rend in?vitablement les terres burkinab? inutilisables ? plus de 80% ? l'avenir en raison des moyens, produits et techniques utilis?s, des trous occasionn?s. Ce qui veut dire que nos enfants ne pourront pas compter sur elles ni en terme de ressources naturelles ni en terme de cultures (vivri?res ou commerciales): on est en train de leur l?guer des sols appauvris et empoisonn?s. Du coup la valeur refuge aurait disparu faute des devanciers dont les privil?gi?s sont ceux qui sont auteurs de ces pillages constat?s aujourd'hui. D'ailleurs ce n'est pas parce que le projet du mangan?se a train? dans les tiroirs que son exploitation devient une opportunit?. Le sol am?ricain regorge suffisamment du p?trole mais les USA pr?f?rent mourir en Irak, en Afghanistan… pour le p?trole. Et si vous nous situez en terme clair, avec exactitude ce que l'exploitation des ressources mini?res profite au Burkinab?? j'ai besoin d'?tre situ?.

  3. Est- que ses ressources minieres sont le patromoine paternel des Compaore?Non ses richesses appartiennent aux qui vivent aujourdhui et demain. Si de 60 a nos jours,si rien n est fait pour eradiquer la pauvrete de la majorite des Voltaiques d alors aujourdhui Burkinabe. Je dirais enfin allelua a l accomplissement de ce projet qui atant dormis dans les tirroiresdu Minitres des mines depuis la premiere republique. La Revolution a mis les bases avec la bataille des rails. Tout le monde comment l imperialisme Francais a travailler contre ce projet. Notre Peuple voudrait s en passer du clientelisme qui est un poison qui sape notre genie createur comme l avait dit Thomas Sankara a son vivant.Maintenant avec un liberalisme qui ne colle paqs a nos realites,cette richesses riskerait d etre detournee par les bonzes de ce pouvoir avec leurs acolytes imperialistes. La dictature financiere du FMI et Banque Mondial sont aux aguets.

  4. La grande campagne d?appauvrissement des terres du Faso poursuit son petit bonhomme de chemin. Ainsi donc, la famille Compaor? est d?cid?e ? n'?pargner aucune ressource aux g?n?rations futures. Ces g?n?rations qui vont supporter le lourd fardeau des dettes l?gu?es par les Compaor? ne pourront pas compter sur les terre natale compl?tement d?pourvue de ses ressources. J'ai mal! tr?s tr?s mal!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'en appelle donc ? la vigilance des populations burkinab

  5. La grande campagne d?appauvrissement des terres du Faso poursuit son petit bonhomme de chemin. Ainsi donc, la famille Compaor? est d?cid?e ? n'?pargner aucune ressource aux g?n?rations futures. Ces g?n?rations qui vont supporter le lourd fardeau des dettes l?gu?es par les Compaor? ne pourront pas compter sur les terre natale compl?tement d?pourvue de ses ressources. J'ai mal! tr?s tr?s mal!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. merci de nous faire part des closes…fils du sahel, j’ai le plein droit de savoir ce qui s’est dit autour de cette affaire de tambao..je veux le savoir.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *