Exclusif : Bonsa revient avec “Boèdoma”

898 3

Après six ans passés dans les geôles de l’inspiration et de la création, le géniteur de « Kundé », transfuge du groupe Negramers, revient avec un deuxième album. Il l’a prénommé « Boèdoma » et il se retrouvera dans les bacs à disque dès le  10 mai prochain.

 Ecoutez un extrait de “Bonnipow”, l’un des titres de l’album

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/147474480″ params=”auto_play=false&hide_related=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

De 2008, année de sortie de son premier album,  à 2014, six longues années ont séparé Bonsa de ses fans. « Puisque le Burkinabè croit en sa musique, voilà pourquoi j’ai pris un bon bout de temps », confie-t-il à Burkina 24.

Le nouveau bébé se nomme « Boèdoma ». En langue bissa, le nom de cet album signifie  en bissa « qu’en sais-tu ? » « Nul ne maîtrise la fin des choses, personne ne détient la vérité », explique Bonsa avant d’illustrer : « Comment peux-tu savoir qu’un clochard ne deviendra pas riche demain ? »

D’un point de vue musical, dans la lignée du premier album,  ce  second de 12 titres s’est confortablement installé dans le tradi-moderne rythmé par  les sonorités traditionnelles bissa de son célèbre « koani ».

 Mais en version plus « améliorée ». Bonsa explique cette orientation par le fait que le Burkinabè aime tout ce qui vient de sa culture, pour peu que cela soit fait avec sérieux. « C’est un album où j’ai mis mon cœur », assure l’artiste.

Beaucoup de cœur et beaucoup de moyens aussi puisque l’enregistrement exclusivement en live (« il n’y a pas un seul son synthétique dans cet album », affirme l’artiste) de la galette sonore a mobilisé cinq bassistes (Koussoubé, Dani, Sylvain, Grégroire, Zem), un pianiste, trois percussionnistes et fait particulier, deux saxophones. « Cela donne une autre dimension à l’album », commente l’auteur de « Boèdoma ».

L’album sera disponible dans les bacs à disque dès le 10 mai, prévoit Bonsa, qui dès cette date également, commence une tournée africaine de promotion qui le conduira jusqu’au 20 juin au Bénin, en Ethiopie, au Mali, au Sénégal, à Madagascar, en Guinée Equatoriale, au Tchad, au Cameroun et au Mozambique.

Le clip d’un des titres de l’album sera bientôt diffusé sur les chaines de télé, assure Bonsa, qui peut maintenant déclarer : « Mon travail est fini, le reste vous appartient ».



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *