Coopération sécuritaire : Le mini coup de gueule de Bougouma aux coopérants

580 13

Le ministre burkinabè de l’administration territoriale et de la sécurité,  Jérôme Bougouma, lors de l’ouverture de la réunion de la coordination du Groupe de travail Sahel du Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGCT), ouverte à Ouagadougou, ce 6 mai 2014, a expliqué aux coopérants que pour lutter efficacement contre le terrorisme, il faut que le Burkina puisse disposer d’une armada sécuritaire conséquente. Voici un extrait de ce qu’il a dit aux ambassadeurs réunis à cette rencontre.

Jérôme Bougouma, ministère burkinabè de la sécurité (Ph : B24)
Jérôme Bougouma, ministère burkinabè de la sécurité (Ph : B24)

« (…) J’aimerais insister sur certaines réalités de la coopération internationale qui nous paraissent contreproductives.

La formation sans équipement des forces de sécurité constitue un gaspillage de ressources. Sur le terrain, nous sommes confrontés à un manque de personnel, à un maillage sécuritaire insuffisant en termes de brigades de gendarmerie, de commissariats de police utiles au développement et à l’efficacité de la police judiciaire, en moyens de communication et de mobilité.

La fonction renseignement qui permet de prévenir et d’anticiper ne dispose  malheureusement pas des équipements et des technologies appropriées.

(…) Je souhaite vivement une prise en compte des besoins réels des forces de défense et de sécurité pour faire du Burkina (…) un verrou important à la propagation du terrorisme et de  l’extrémisme violent dans la sous-région et surtout dans le monde.»

Propos recueillis par Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 13 commentaires

  1. Notre s?curit? est de notre souverainet? et personne ne viendra nous apprendre comment l’assurer ni quel mat?riel utilis? pour nos besoins. De notre position, de quoi a besoin le Faso pour sa s?curit? et sa d?fense? Les V8 et autres v?hicules de haut standing n’entrent pas en ligne de compte dans la chaine logistique. Les tenues de c?r?monie surfactur?es non plus. Revoyez votre copie enti?rement.

  2. Vous pensez que les partenaires sont bebetes ou quoi? Pendant que les vrais terroristes et autres fomenteurs de coups d’Etat sont tapis ? Kossyam, vous trouvez des ressources pour satisfaire leurs enfantillages, mais pour ce qui est des FDS, vous mendiez de facon ?hont?e et indigne. Prenez l’argent de votre R?f?rendum et de votre S?nat de merde pour ?quiper les FDS.

  3. Ne faites pas peur au Burkinabe. Non seulement nous sommes de m?che avec les terroristes ? travers leurs filiales telles que le MNLA mais nous avons rendu services aux terroristes en prenant notre part dans laes n?gociations pour la lib?ration des otages. Que ceux ci se retournent contre nous parceque voulant maintenir leur mentor fait parti de l’ordre des choses. Mais qe vous avec sachiez que le Burkina est la patrie de Sankara. Une fois ca va mais dux fois j’ai peur que le peuple ne se mettent debout pour bouter et les terroristes et leur mentor.

  4. MOI je dirai que le ministre a raison.pr?sentement nous sommes dans une conjoncture ou l’ins?curit? nous minent tant!je pense que la dol?ance du ministre est la bienvenue pour un Burkina bon a vivre.

  5. shimbeth, je crois que tu n’a rien compris du tout de l’affaire. Il s’agit d’une coop?ration de lutte anti-terrorisme, il ne s’agit pas de garder la s?curit? int?rieure du Burkina. D’ailleurs en mati?re de s?curit? int?rieure, le Burkina ne badine pas et n’a pas besoin de coup de mains pour s?curiser son territoire. Le probl?me ici se trouve dans le sahel et le Burkina n’est pas encore menac?, par contre il y’a une coop?ration entre les pays du Sahel pour lutter contre le terrorisme et c’est de cette coop?ration que parle le ministre. Chaque Etat doit s?acquitter de ses devoirs ce n’est pas au Burkina de tout assumer.

  6. D?sol?, Mr le ministre. Les coop?rants ne viendront jamais vous apprendre l?ordre des priorit?s dans le fonctionnement d?un ?tat dit ind?pendant. Les parts de budget qui sont affect?s pour le client?lisme politique, les achats de conscience, les votes, les passe-droits, les caprices de la famille pr?sidentielles, les march?s surfactur?s et j?en passe, suffisent ? ?quiper les FDS du BURKINA. De plus, si nous optons ? l?embourgeoisement des officiers sup (Ch?teau + V8), il va de soi que nous manquions de fonds pour ?quiper en mat?riels nos valeureux FDS qui travaillent chaque jour dans des conditions inimaginables. ?viter de tourner le BURKINA en bourrique. Un chef de famille qui appelle ses amis pour demander des lances pour ?quiper ses enfants pour garder sa maison. Cela s?appelle tout simplement de l?irresponsabilit?. Dans tous les pays qui se respectent, une part cons?quente est r?serv?e pour ce domaine.

  7. Forc?ment, si les forces de s?curit? et l’armement du Faso sont utilis?s pour garder une seule famille et ses alli?es, c’est normal qu’il n’y ait personne pour garder le pays. Simple logique!

  8. C’est bien mais, les partenaires ne sont pas dupes.Avec un Compaor? aux abois, ils craignent que cette armada s?curitaire ne serve plut?t ? instaurer dans la violence et l”intimidation un pouvoir ? vie. Blaise a vite fait de confondre ses opposants aux vrais terroristes qu’il h?berge dans ses palais.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *