Agents des collectivités territoriales : Relèvement des indemnités de logement et de sujétion

406 9

Le gouvernement burkinabè a décrété le relèvement des indemnités de logement et de sujétion des agents et des responsables des collectivités territoriales à compter du 1er juillet 2013.

Les agents de la mairie de Ouaga étaient en sit-in ce 5 mai (Ph : B24)
Les agents de la mairie de Ouaga étaient en sit-in ce 5 mai (Ph : B24)

Cette décision, adoptée  lors du Conseil des ministres du 7 mai 2014, entre dans le cadre des mesures sociales prises par le gouvernement en 2013 et coûtera au Trésor public près de 592 millions de F CFA.

L’application des mesures gouvernementales de 2013 et de 2014 figure parmi les revendications des agents des collectivités territoriales, dont l’un des syndicats, le Syndicat des travailleurs de la ville de Ouagadougou, observe un sit-in à Ouagadougou, depuis le 5 mai dernier.

Selon l’un des responsables de ce syndicat, joint ce mercredi par Burkina 24, cette décision du gouvernement n’aura pas d’impact particulier sur le mouvement entrepris par le SYTRACO.

Ce dernier a en effet déposé un préavis de grève de 72 heures à compter du 19 mai 2014. Le Syndicat réclame la relecture de la loi n°027 -2006/AN  portant notamment statut des agents des collectivités territoriales, jugée comme étant une « injustice faite » aux travailleurs des mairies et communes.

 Pour le syndicat, c’est le « point focal » de sa plateforme revendicative  et c’est surtout sur lui que le SYTRACO attend le gouvernement.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 9 commentaires

  1. un peu un peu fo n’en comprend fo guin min ngouda t? wend? song fo ya fo mfo y?n la mi. m?me les fourmis se soutiennent pour creuser leur trou transporter le manger les anciens disent une seule main ne peut pas ramasser la farine. Unissons nos forces dans la loyaut? et tout ira bien,?vitons les fausses th?ses par exemple si tu n’? pas la force de ton voleur porte ton bien jusqu?? son domicile. Non ?vitons ?a ayons le courage de dire non quand c’est non ?a veux dire que c’est faux c’est un mensonge Dire oui quand c’est oui ?a veux dire que c’est une v?rit? . regardons autour de nous les menteurs des ce monde ont tous des maisons lotis des voitures de dernier cri des femmes des derni?res pluies et des ma?tresses puis ils se mettent ? se moquer des pauvres.Eux ?mergent et pense que tous le monde ?mergent avec eux. Quand on vie bien on ne sait pas d’autres vivent mal .moi je pense qu’au Burkina 98% sont analphab?te et 2% sont alphab?tis? comme le disaient nos anc?tres dans le pays des aveugles le borgne est roi. Sinon pourquoi parler d’un peuple qui ne comprends rien de ce qu’on dit ou de ce qu’on fait. en remarque g?n?rale apr?s les ?lections aucun d?put? aucun maire aucun conseiller ne va vert la population pour leur expliqu? les lois qui seront vot?es les avantages et les inconv?nients de ces lois si l’on cherche tr?s bien au de la marmite ceux qui votes ces lois ne les m?trisent pas, merci de revenir sur nos langues nationale pour un meilleurs avenir exemple on peux mentir devant un moaga si pour jurer sur les anc?tres la pluie la brousse la Terre . Soyons s?rieux regardons le chine l’inde etc….

  2. Tout cela pour impressionner la population!Notre principale but c’est l’assurance d’une bonne carri?re.Nous ne pouvons pas comprendre que nous soyons pay?s sur la base d’un budget de 5 milliard alors que la commune r?alise plus de 20 milliard.Cette mesure est venue trouver notre plate forme revendicative .

  3. Soutien, nous du MEF on rentre en dissidence contre Bebemba les 13 et 14 mai pour le respect notre protocole d’accord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre