Qualifications CAN juniors 2015 : Les Etalons compromettent leurs chances face aux Aiglons

529 7

Les Étalons juniors du Burkina se sont inclinés sur la marque de 3 buts à 0 contre les Aiglons du Mali le samedi 10 mai 2014 en match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) juniors 2015. Une défaite qui compromet les chances de qualification de l’équipe des moins de 20 ans burkinabè.

Les Étalons du Burkina ont des occasions mal exploitées (ph. B24)
Les Étalons du Burkina ont des occasions mal exploitées (ph. B24)

Six ans que le public burkinabè attend une qualification de l’équipe junior à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) juniors. Après l’édition de 2009 au Congo avec Bakary Koné, Alain Traoré, Charles Kaboré etc., aucune autre génération n’a depuis pu se qualifier pour cette compétition.

Les moins de 20 ans, entraînés par Sidi Napon avaient une chance de réaliser ce rêve en passant d’abord le 2ème tour des éliminatoires. Mais l’équipe burkinabè était sans arme face aux Aiglons du Mali le samedi 10 mai au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

Etalons junior contre Aiglons du Mali Fayçal Ouédraogo
Face aux Aiglons, les Etalons junions n’ont pas su faire la différence (Ph : B24)

L’entame du match était à l’avantage du capitaine Fayçal Ouédraogo et ses coéquipiers qui en moins de 5 minutes obtiennent 4 corners tandis que les Maliens sont hésitants dans leur jeu.

Tout cela va changer à la 16ème minute de jeu lorsque sur un centre parti de l’aile droit, Hamidou Traoré trouve la tête de Saliou Guindo au premier poteau. Le ballon ricoche sur la barre transversale avant de taper le dos du portier des Étalons Boris junior Mandjui.

Il ne peut l’empêcher d’entrer dans les filets et c’est l’ouverture du score

Dès lors, les Maliens prennent confiance et pressent les joueurs burkinabè qui sont obligés de passer par de longues balles. Yaya Banhoro, le milieu relayeur, et Hamid Davou, milieu récupérateur, d’habitude excellents, avaient du mal à se placer.Les quelques occasions obtenues sont gâchées par Fayçal Ouédraogo, Cyrille Bayala et Mohamed Ky.

Au retour des vestiaires, les Burkinabè appuient sur l’accélérateur mais les attaquants avaient du mal dans le dernier geste. Seule l’entrée de Zakaria Sanogo  en deuxième mi-temps a inquiété les Maliens.

Ces derniers profitent de la mauvaise organisation des Burkinabè pour inscrire deux buts par Saliou Guindo.

Avec un tel score, la qualification est acquise à 90% pour les Aiglons du Mali. Et les Etalons, à moins d’un miracle,  risquent de ne pas être au Sénégal pour la CAN juniors.

Lire la feuille de match en cliquant ici



Article similaire

Il y a 7 commentaires

  1. la d?faite est pr?visible, il ya des pro de moins de 20 ans ou pas . les locaux ont de leurs mieux .
    le staff doit faire son bilan . courage les enfants

  2. Il est vrai que dans cette categorie, c'est toujours la m?me chose presque….mais avec la version Faycal et cie, l'on s'attendait ? mieux puisqu'on les croyait emboiter les pas de leurs grand f?res. Dans ce que nous avons vu, c'est difficle de croire ? un changement face ? ces enfants de l'AS R?al en terre malienne. Pourquoi SIDI et BALBONE sont rest?s tout le temps le banc alors que le coche malien, lui est rest? d?bout jusqu'? la fin du match, pour repositionner ses ?l?ments?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *