Ouaga : Des taximen réclament la démission du bureau de leur syndicat

1036 12

Des chauffeurs de taxis exprimant leur mécontentement ont été reçus par le maire de Ouagadougou, Marin Casimir Ilboudo, le lundi 12 mai 2014 aux environs de 10h. L’objectif n’est pas une simple visite, mais une dénonciation de la mauvaise gestion des finances par T. Hamadou Kaboré et Oumarou Kiéma, respectivement président et vice-président du Syndicat national des taximen du Burkina (SYNTAB).

Les taximen ont exposé leurs doléances au maire Casimir Ilboudo (Ph : B24)
Les taximen ont exposé leurs doléances au maire Casimir Ilboudo (Ph : B24)

De nombreux conducteurs de taxis mécontents, après avoir manifesté quelques heures devant l’Hôtel de ville, ont été reçus par le maire de Ouagadougou, Marin Casimir Ilboudo. C’était le lundi 12 mai 2014 aux environs de 10h à la mairie centrale de Ouagadougou.

Les taximen exigent non seulement le départ de T. Hamadou Kaboré et de Oumarou Kiéma, respectivement président et vice-président du SYNTAB, mais surtout le renouvellement de l’intégralité du bureau.

Ils accusent en outre  les membres du bureau actuel de détournement d’environ 100 millions de francs CFA, de 20 véhicules et de 31 ans de gestion sans bilan financier ni moral.

Le moins qu’on puisse remarquer, c’est qu’il y a secousse dans le milieu des conducteurs de taxis. Au point que certains ont entrepris entre autres, de véhiculer leur message par la presse à défaut d’être compris par leurs responsables, à l’image de ce chauffeur de taxi, Oumar Nikiéma.

Le maire de la ville de Ouagadougou (en vert) a appelé les taximen au calme en leur promettant de se pencher sur le dossier (Ph : B24)
Le maire de la ville de Ouagadougou (en vert) a appelé les taximen au calme en leur promettant de se pencher sur le dossier (Ph : B24)

« Nous souhaitons l’implication de la mairie de Ouagadougou et le soutien de la presse afin de porter haut notre message pour nous aider à réorganiser le bureau actuel du SYNTAB », a-t-il dit. Tous les manifestants contestent la légitimité du bureau présent du SYNTAB et reprochent au président et vice-président de la structure, une gestion opaque des finances.

Marin Casimir Ilboudo, le maire de la ville, après avoir perçu le sens profond du problème, a appelé les manifestants au calme et leur a promis des réponses dans les prochaines heures. Il a, en conséquence, invité ces derniers à regagner leurs postes respectifs et éviter tout risque d’incivisme.

Noufou KINDO

Pour Burkina 24 



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

There are 12 comments

  1. Sauf que ceux qui r?clament le depart ont travaill? ensemble avec le m?me bureau donc il n’y aura pas du s?rieux donc les coleques soyons vigilant et ne pas se faire manipuler par qui sue ce soit merci

  2. c’est bien de revendiqu? mais il faudrait aussi reconna?tre le travail a battu des uns et des autres et savoir et savoir qu’ils ont servirent loyalement

  3. Han!!!31 ans!Donc le bureau est l? avant l’arriv?e de Blaise au pouvoir.
    Soyons serieux!sans bilan financier ni moral.Ehhhhhh!!!!

  4. Mr qui,si tu es gar?on faut aller a kosyam on va voir et ensuite nous te suivrons.

  5. les gars allons a kosyame pr reclamer le depart de blaise.28 ans dr regne c est trop.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *