Cinquantenaire de la BAD : Les activités lancées à Ouagadougou

647 0

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé officiellement, le mercredi 14 mai 2014 à Ouagadougou, les activités commémoratives de ses 50 ans au service du développement de l’Afrique. L’évènement a été marqué par la présence du Chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao et plusieurs partenaires. C’était aussi l’occasion pour le groupe d’échanger avec la presse sur les perspectives de la BAD  au Burkina Faso.

Les activités des 50 ans de la BAD ont été lancées à Ouagadougou (Ph : B24)
Les activités des 50 ans de la BAD ont été lancées à Ouagadougou (Ph : B24)

1964-2014 : la Banque africaine de développement (BAD) a 50 ans. C’est pour cette occasion que la BAD, avec la présence du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao a lancé le mercredi 14 mai 2014, à Ouagadougou, ses activités préliminaires de célébration de ce cinquantenaire. Le thème retenu et qui prévaut à cet effet porte sur « Les 50 prochaines années : l’Afrique que nous voulons ».

Pour la représentante résidente de la BAD, Ginette NZAU-MUTETA, ce thème réunit plusieurs objectifs, notamment la consolidation de la réputation de la Banque, l’exploration de ses rôles dans les 50 prochaines années, le raffermissement de ses relations et l’expression de sa gratitude envers la Côte d’Ivoire, pays hôte de son siège officiel.

"La BAD a su identifier et choisir des projets pertinents", selon le Premier ministre Luc Adolphe Tiao (Ph : B24)
“La BAD a su identifier et choisir des projets pertinents”, selon le Premier ministre Luc Adolphe Tiao (Ph : B24)

C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, l’apothéose de ce cinquantenaire consacrée à la Côte d’Ivoire aura lieu à Abidjan, le 4 novembre 2014. Selon le Premier ministre, « la BAD a su identifier et choisir des projets pertinents. C’est ce qui justifie, entre autres, la force du groupe ».

Le bilan de la banque a fait ressortir qu’au cours des 50 années écoulées, les engagements de la BAD au Burkina Faso ont consisté en une enveloppe globale de 873 milliards de FCFA pour le financement dans tous les secteurs de développement.

Aussi est-il que le portefeuille actif de la banque au Burkina Faso comprend 12 opérations d’un montant de 254 milliards de FCFA recouvrant les secteurs  transports (48%), Eau et assainissement (20%), Social (18%), Energie (8%)Agriculture (6%).

Des échanges avec la presse sur les perspectives envisagées par la BAD

Au Burkina, la stratégie de développement de la BAD repose sur deux piliers fondamentaux, à savoir les infrastructures de soutien à la croissance au niveau du secteur privé et la consolidation de la gouvernance sur les réformes économiques.

Selon représentante résidente de la BAD, Ginette NZAU-MUTETA, la BAD a investi plus 800 milliards de F CFA au Burkina en 50 ans (Ph : B24)
Selon représentante résidente de la BAD, Ginette NZAU-MUTETA (milieu), la BAD a investi plus 800 milliards de F CFA au Burkina en 50 ans (Ph : B24)

Les préoccupations des journalistes ont porté particulièrement sur les rôles catalyseurs et stimulants du groupe dans le domaine social et sur sa notoriété.

 La représentante du groupe, Ginette NZAU-MUTETA, a reconnu que les populations africaines connaissent peu les gigantesques réalisations de la banque, mais qu’avec l’appui de la presse, le groupe mettra davantage l’accent sur les campagnes de communication et de publicité afin de redorer son blason et se faire remarquer.

Noufou KINDO

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *