Burkina : 51% des jeunes de 15 à 29 ans sont sans emploi

528 5

Le Groupe de recherche et d’analyses appliquées pour le développement (GRAAD) a présenté ce jeudi 15 mai 2014, à Ouagadougou, les résultats de son projet dénommé « Emploi des jeunes et migrations en Afrique de l’Ouest (EJMAO)». A travers cet atelier, et ce après deux années de prospections, le GRAAD compte « Opérationnaliser les résultats de recherches de l’EJMAO pour un plus grand accès des jeunes au marché de l’emploi ».

C’est dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail, le bien être des jeunes et des populations africaines que le groupe de recherche et d’analyses appliquées pour le développement (GRAAD) a organisé un atelier de restitution, le jeudi 15 mai 2014, à Ouagadougou, afin de présenter les résultats de deux ans de recherches d’un de leurs projets phares.

Le projet est intitulé « Emploi des jeunes et migrations en Afrique de l’Ouest (EJMAO)» dont la réalisation peut permettre un plus grand accès des jeunes au marché de l’emploi et lutter contre la pauvreté.

Tous ses défis à relever sont aux yeux du secrétaire exécutif du GRAAD, Gountiéni LANKOANDE, des cadres de recherches spécifiques pour le progrès socio-économique des populations africaines
Tous ses défis à relever sont aux yeux du secrétaire exécutif du GRAAD, Gountiéni LANKOANDE, des cadres de recherches spécifiques pour le progrès socio-économique des populations africaines

L’objectif général de l’atelier est de partager les premiers résultats et expériences de la recherche et permettra au groupe d’élaborer un schéma d’intégration entre politique nationale d’emploi et recherche EJMAO.

Le projet, en outre, a dévoilé qu’au Burkina Faso, environ 51% des jeunes de 15 à 29 ans sont sans emploi et que l’offre actuelle du marché ne couvre que 30% de la demande. Tous ces défis à relever sont aux yeux du secrétaire exécutif du GRAAD, Gountiéni LANKOANDE, des cadres de recherches spécifiques pour le progrès socio-économique des populations africaines.

La présentation de ces résultats d’analyses a vu en effet, la participation de plusieurs cadres administratifs.
La présentation de ces résultats d’analyses a vu en effet, la participation de plusieurs cadres administratifs (Ph : B24)

La présentation de ces résultats d’analyses a vu en effet, la participation de plusieurs cadres administratifs notamment des délégations de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), du ministère de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi (MJFPE) et la présence de la députée Fatoumata DIENDERE, pour saluer l’initiative visée par le GRAAD.

Quant à la députée, le projet est à encourager car il vise un plus grand accès des jeunes au marché du travail.

Quant à la députée, le projet est à encourager car il vise un plus grand accès des jeunes au marché du travail.
La députée Fatoumata Diendéré a participé à l’atelier (Ph : B24)

Le secrétaire exécutif du GRAAD, Gountiéni LANKOANDE a indiqué en conséquence que les résultats attendus à l’issue de cet atelier sont l’exposition de l’état d’avancement du projet, les grandes politiques actuelles et l’élaboration d’un projet de schéma d’intégration entre politique nationale d’emploi et recherche EJMAO. 

Noufou KINDO

Pour Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. Pendant CE temps j’en connais certains qui ONT des millierz de milliards, enfouille Dans des bank, cet argent pourrait servir a cr?er d’emploi.

  2. Triste r?alit?, Ce que desole le plus c’est le tapage mediatique du gouvernement concernant le PSCE ou il affiche la cr?ation de 100.000 emploi, laiss? moi rire. Si le PSCE est aussi performant, laiss? tomb? l? concours direct de la fonction publique.

  3. Ce sont les r?sultats d’enqu?tes sur le ch?mage d’un pays ?mergent. Ailleurs;on d?missionne. VIVE LE BURKINA

  4. c’est ?a le vrai visage du regime blaise:ch?mage des jeunes.dites-moi comment un pays don’t les jeunes ne travaillent pas peut-il se flatter de progresser et vivre en paix.VERITABLE BOMBE QUI VA BIENTOT EXPLOSER SI ON NE CHASSE PAS BLAISE ET SES COMPLICES DANS LA LENTE DESTRUCTION DU FASO. NON AU REFERENDUM.PLUTOT LA MORT QUE DE CONTINUER DANS CETTE MERDE!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *