Mali : Situation tendue à Kidal, le MNLA occupe le gouvernorat

729 0

Des affrontements ont éclaté ce samedi à Kidal dans le nord du Mali entre les forces armées maliennes et le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA).

Ces affrontements ont débuté alors que le Premier ministre Moussa Mara effectuait une visite dans la ville bastion des éléments du MNLA.

Selon la presse malienne, des tirs s’échangeaient entre les deux forces au moment où le Premier ministre tenait une réunion au gouvernorat de Kidal. Après le départ de Moussa Mara, le MNLA a intensifié ses attaques et a fini par occuper le gouvernorat. Une trentaine de fonctionnaires du gouvernorat sont portés disparus.

Dans une interview accordée à la télévision malienne ORTM, le Premier ministre  a déclaré samedi se trouver  dans un camp militaire, le Camp 1 de Kidal, un camp qu’il a pu quitter finalement ce dimanche pour rallier Gao, annonce RFI.

Selon un communiqué du ministre de la Défense malien publié ce 18 mai, les affrontements, qui ont duré toute la journée du samedi, ont fait huit (8) morts et vingt-cinq (25) blessés  du côté des forces armées maliennes et  vingt-huit (28) morts et soixante et deux (62) blessés du côté de ce que le ministère considère comme les “agresseurs”. 

Un autre communiqué, émanant du Premier ministère, considère cet acte du MNLA comme “une déclaration de guerre” qui “ne laisse guère le choix de la riposte“.

Le Groupement tactique interarmés (GTIA),  entraîné par le mission européenne d’entraînement au Mali, a débarqué à Kidal dans l’après-midi de ce dimanche, annonce la presse malienne.

Mais selon RFI, la force française SERVAL aurait finalement réussi à avoir un cessez-le feu entre les forces armées maliennes et les éléments du MNLA.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. La faute revient ? IBK et son gouvernement. Ce monsieur prouve chaque jour qui passe son incomp?tence face ? la gestion de la crise.C’est dommage que ce ne fut pas lui m?me qui fut sur le terrain . Le pouvoir actuel au mali brille par la corruption et l?incomp?tence politique. Pourquoi les maliens ont ?t? si aveugles pour prendre ce genre de dirigeant qui va les amener dans le gouffre. Il pleure pour la mort d’une journaliste fran?aise et peut ?tre rira au fiasco de son premier ministre ? Kidal. Il faut reprendre langue avec le MNLA pour ?viter d’envoyer les militaires maliens et les pauvres fonctionnaires du pays de soundiata ? la tombe. IBK ne peut pas et je comprends pas pourquoi les maliens l’ont pr?f?r? ? Soumaila Ciss?. Quand l’arm?e malienne sera r?duite de moiti? on comprendra mais ce sera tard.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *