TAC : La Côte d’Ivoire augmente sa fourniture d’électricité au Burkina à 80 MW

273 3

La Côte d’Ivoire a décidé d’augmenter la fourniture d’électricité au Burkina de 70 à 80 MW. Cette décision sera mise en œuvre en 2014 et le Burkina a été informé lors de la visite de travail qu’effectue du 22 au 23 mai 2014 le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays.

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan est en visite de travail au Burkina, du 21 au 23 mai 2014, dans le cadre de la mise en œuvre du Traité d’amitié et de coopération Burkina Côte d’Ivoire.

Cette visite a donné lieu à un communiqué conjoint sur les différentes décisions prises lors de cette visite. Elles concernent la préparation de la prochaine conférence au sommet du TAC qui aura lieu au Burkina en juillet 2014 et lors de laquelle une vingtaine de projets seront sur la table des deux partenaires.

Trois projets principaux peuvent faire l’objet d’une attention particulière. Le premier concerne les relations énergétiques entre le Burkina et la Côte d’Ivoire. Dans le communiqué, la partie ivoirienne a annoncé à sa « sœur » burkinabè sa décision d’augmenter la fourniture d’électricité de 70 MW à 80 MW.

→ (Re) Lire : KIDAL: LES PREMIERS MINISTRES IVOIRIEN ET BURKINABÈ APPELLENT À « L’ARRÊT DES HOSTILITÉS »

Le second projet important porte sur la construction de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou. Selon le communiqué lu par Djibrill Bassolé, ministre burkinabè en charge des affaires étrangères, le rapport économique provisoire de l’étude de faisabilité et de l’achèvement de l’évaluation des offres d’études a été validé.

Le projet est à l’étape d’étude d’avant projet sommaire et environnementale et à l’attribution du marché.

Les deux Premiers ministres ivoirien et burkinabè, Daniel Kablan Duncan (g.) et Luc Adolphe Tiao, lors de la clôture de la réunion ministérielle (Ph : B24)
Les deux Premiers ministres ivoirien et burkinabè, Daniel Kablan Duncan (g.) et Luc Adolphe Tiao, lors de la clôture de la réunion ministérielle (Ph : B24)

Le Premier ministre burkinabè, Luc Adolphe Tiao, a expliqué que le projet coûtera cher. Rien que la portion Ouaga-frontière de la Côte d’Ivoire pourrait atteindre le millier de milliards de F CFA, a-t-il dit.

Les Premiers ministres ivoirien et burkinabè, répondant à la presse, ont toutefois appelé Ivoiriens et Burkinabè à la patience car le projet verra bientôt le jour.

→ (Re) Lire : Présidentielles ivoirienne et burkinabè : les deux pays souhaitent des « élections démocratiques »

Le troisième projet est la réhabilitation et l’extension du chemin de fer Abidjan-Kaya. Ce projet tient à cœur Luc Adolphe Tiao car, explique-t-il, il permettra de faciliter l’exploitation de « l’important gisement de manganèse » de Tambao, dont l’attribution de l’exploitant vient d’être faite récemment.

Le projet de réhabilitation et d’extension du chemin de Abidjan-Kaya évolue, selon le communiqué conjoint du TAC.

Les  Premiers ministres ivoirien et burkinabè ont appelé les deux opérateurs, Bolloé et Pan African Minerals “au respect du calendrier proposé par les deux pays en vue du démarrage effectif des travaux en août 2014″.

Pour le reste, les deux parties se sont dit satisfaites de cette visite de travail et ont pris rendez-vous pour juillet 2014, date de la conférence au sommet du TAC.

A noter que le Premier ministre ivoirien a été reçu en audience par le Chef de l’Etat burkinabè, dans la soirée du 22 mai.

Il a également visité plusieurs sites, dont le Salon des métiers à Saaba et le Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré. Il se rend ce 23 mai à la Centrale électrique de Komsilga et à l’Hôpital national Blaise Compaoré.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 3 commentaires

  1. voice une preuve supplementaire se la stupidit? de ceux qui parlent de referendum.le trait? a ?t? sign? avec Laurent Gbagbo.il n’est plus au pouvoir mais le trait? fonctionne:l’?tat c’est la continuit? et non la cristallisation, la personification.la memoire de NORBERT ZONGO=HEROS NATIONAL sera respect?e et L’ARGENT DU PEUPLE N’EST PAS A JETER

  2. Enfin les Africains ont compris qu’il faut favoriser les relations sud-sud.
    c’est un bon d?part pour l’int?gration r?gionale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre