Insécurité au Burkina : Les chiffres en hausse pour le premier trimestre de 2014

804 2

Sur la situation sécuritaire du territoire burkinabè dans le premier trimestre de 2014, notamment les agressions à main armée, les chiffres publiés par la Police nationale sont en hausse par rapport au trimestre précédent.

Le Ministère de l’administration territoriale et de la sécurité (MATS), à travers sa direction de la communication, a publié les dernières statistiques sur la situation sécuritaire pendant les trois premiers mois de l’année 2014.

Ces statistiques font une situation comparative avec le dernier trimestre de l’année 2013. Les chiffres sont en hausse. Les attaques et les agressions à main armée, sur les grands axes routiers, les pistes rurales et les agglomérations sont passées de 287 à 290 cas répertoriés par les services de la police nationale.

Les pertes en termes d’argent sont également en hausse. En effet, précise le communiqué du MATS, « on constate plus de pertes en termes économique comparativement au trimestre précédent où il a été enregistré une perte en numéraires de 109.272.300 FCFA contre 250.013.920 FCFA pour ce premier trimestre de 2014 ».

Sur le plan de la répartition du taux d’insécurité par région, les régions de l’Est, du Centre-Est et du Centre-Sud  ont connu une hausse tandis que celles du Centre, du Centre-Nord, du Plateau Central, du Sud-ouest, de la Boucle du Mouhoun et des Cascades connaissent « une baisse relative ».

Le nombre d’attaques reste constant dans les régions du Centre-Ouest, du  Sahel et des Hauts-Bassins, révèle le communiqué.

8 755 patrouilles

Mais les services de la police nationale ne sont pas restés bras ballants. Ainsi, 8 755 patrouilles à véhicules et à motos, ont été effectuées durant ce dernier trimestre, affirme le MATS.

« Des patrouilles qui ont permis d’interpeller 947 individus dont 106 déférés aux différents parquets et de démanteler 27 réseaux de délinquants », peut-on lire dans le communiqué. De malheureuses victimes ont vu également leurs biens restitués.

« Ils se composent de 516 engins à deux roues, de 59 engins à quatre roues, de 4 tricycles, de 53 téléphones portables et de 4.290.700 FCFA », énumère le communiqué, qui termine en appelant à une plus grande collaboration des populations avec les forces de sécurité et de défense.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 2 comments

  1. Le REFEREDUM va nous co?ter combien de Milliards? Prenez ?a et ?quiper nos H?pitaux et les force de l'ordre avec les moyens de travail. Bande d'incapable. il n'a m?me pas honte de publier les chiffres

  2. dans un pays o? on consacre plus de moyens qu'il n'en faut pour la s?curit? d'un individu nomm? blaise, o? les priorit?s du pays se r?sument ? ses d?sirs(h?bergement des voyous du mnla par exemple)o? blaise veut le pouvoir pour les privileges et ?chapper ? la justice on a un gouvernement IRRESPONSABLE qui pense aux populations quand il a besoin de leurs voix aux elections.on me parle de Burkinabe courageux et travailleur.ce burkinab? a laiss? la place ? un inculte passif saoul? par l'argent et la sono.vous comprenez pourquoi les meeting du cdp attirent DES CURIEUX:sono+spectacle

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *