L’accès pour tous les Africains à l’eau salubre d’ici à 2030, un objectif « réaliste et réalisable »

505 0

La conférence de la Semaine Africaine de l’Eau a débuté aujourd’hui à Dakar. A l’occasion de cette rencontre, Water Aid a lancé en ligne une carte interactive, qui indique que 14 gouvernements africains sont sur la bonne voie ou à deux doigts d’atteindre le moment historique où tous les habitants de leurs pays respectifs auront accès à l’eau potable salubre d’ici à 2030.

Cette carte est publiée le jour de l’arrivée à Dakar, Sénégal, Les ministres de l’Eau et des délégués africains sont participent à la conférence de la Semaine africaine de l’eau à Dakar, durant laquelle ils prendront part à des pourparlers cruciaux sur la question de savoir s’ils devraient appuyer un nouvel Objectif de développement durable mondial relatif à l’accès universel à l’eau, l’assainissement et l’hygiène d’ici à l’an 2030. WaterAid qui a lancé une nouvelle carte interactive sur les progrès des pays africains en matière d’accès à l’eau, fait pression sur les ministres et autres délégués présents à la conférence pour que le communiqué de la conférence fasse figurer un engagement dans ce sens.

Nelson Gomonda, responsable du programme panafricain de WaterAid, a déclaré : « Cette carte montre qu’un nouvel Objectif de développement durable relatif à l’eau, l’assainissement et l’hygiène qui place l’Afrique sur la bonne voie pour que chacun et chacune ait accès à ces services essentiels d’ici à 2030 est réaliste et réalisable. « Nombre de pays africains sont déjà sur la bonne voie pour atteindre ce jalon historique si les progrès se poursuivent au rythme actuel, et la plupart des autres pays africains peuvent y parvenir avec des améliorations relativement modestes de l’accès parmi leurs habitants.

« Les ministres présents à la conférence de la Semaine africaine de l’eau devraient saisir cette occasion de préparer le terrain pour un avenir plus heureux, plus sain et plus prospère pour tous les habitants du continent » a estimé Nelson Gomonda.

La Carte africaine de l’eau indique qu’en moyenne, 28 millions de personnes accèdent à l’eau tous les ans dans l’ensemble de l’Afrique, mais que si ce chiffre augmentait de 17 millions de personnes de plus, tous les habitants du continent auraient accès à l’eau salubre d’ici à 2030.

>>>>> Voir la carte interactive

À l’heure actuelle, plus d’un tiers des Africains, soit 325 millions, n’ont pas accès à l’eau potable salubre, tandis que 70 %, soit 643 millions, sont privés d’un assainissement de base.

Le manque d’accès à ces services coûte à l’Afrique subsaharienne plus de 50 milliards de dollars US par an en coûts de santé et en perte de productivité, soit plus que les montants d’aide que reçoit le continent.

Presque un demi-million (481 000) d’Africains meurent tous les ans des suites de maladies diarrhéiques imputables au manque d’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Le manque d’accès à ces services essentiels aurait aussi apparemment un impact considérable sur la prévalence et la mortalité associées à la pneumonie et à la sous-nutrition sur le continent.

L’ONU a estimé que la moitié des lits d’hôpitaux des pays en développement sont occupés par des personnes souffrant de maladies causées par un approvisionnement en eau, un assainissement et une hygiène insuffisants.

Justin Yarga
Burkina 24
 
Source: APO


Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Enorme travail d’amen?es d’eau en perspective..! Serait-il possible de demander aux personnes sans travail de participer aux travaux de creusement des tranch?es, d?pose des conduites, etc…) afin d’all?ger au maximum les co?ts et faire en sorte que gr?ce ? cette main d’?uvre quasi-gratuite les branchements soient bien plus vite effectu?s ?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *