Décès du juge Nébié : Des populations marchent dans la Sissili pour réclamer la lumière

Des habitants de la ville de Léo, dans la province de la Sissili, ont organisé une marche sur le Palais de Justice de la même ville, dans la matinée de ce 30 mai 2014. Ils ont remis une lettre au Procureur de Léo pour réclamer la lumière et la justice sur le décès du juge constitutionnel Salifou Nébié. Pour ces habitants, le juge a été « assassiné ».

Les populations de la sissili, dans le  Centre-Ouest du Burkina, sont convaincues que le juge Salifou Nébié, originaire de cette province, a été « assassiné ».  C’est ce qu’a indiqué Gafarou Nignan, président du comité qui a organisé la marche intervenue ce 30 mai 2014 à Léo.

Joint au téléphone dans la soirée du vendredi par Burkina24, il a déclaré que « nous avons été très clairs. Salifou Nébié a été assassiné et il est décédé des coups et blessures de ses assassins ».

La marche, qui a conduit du Rond-point Natou au Palais de Justice de Léo, a eu pour but de remettre une lettre au Procureur de Léo. Dans cette lettre, indique Gafarou Nignan, les populations de la Sissili réclament dans « les plus brefs délais » une autopsie et la justice sur cette affaire.

« Notre patience pourrait avoir des limites »

Cette marche n’est pas spontanée, affirme le président du comité d’organisation, mais  a été décidée devant la lenteur de la justice. « Nous avons même décidé de marcher la même nuit (du décès, NDLR), rappelle-t-il. (…) Mais comme ils ont promis de faire la lumière sur l’affaire dans les plus brefs délais, on a souhaité garder notre calme. Mais nous voyons que les [choses] ne bougeaient pas. Voilà pourquoi on a décidé d’ouvrir le bal aujourd’hui ».

Les manifestants à Léo, ce vendredi (Ph : DR)
Les manifestants à Léo, ce vendredi (Ph : DR)

La manifestation s’est passée dans le calme et sans violence. S’y sont joints d’autres acteurs de la société civile. C’est le cas du Comité de Coordination des Jeunes du Burkina Faso.

« Les sections du Comité de coordination des jeunes du Burkina Faso dans la région ont pris part sur l’appel du bureau exécutif à la manifestation », a affirmé à Burkina24, le président, Ibrahim Maiga.

Il ajoute être par ailleurs « déconcerté » par le  « mutisme » de la société civile et appelle cette dernière à une unité d’actions. « Il est important pour nous de faire de la quête de la vérité dans cette affaire,  notre priorité », a-t-il ajouté.

Pour revenir aux populations de la Sissili, elles disent, à entendre Gafarou Nignan, attendre que la justice fasse preuve de diligence. « Nous avons dit au Procureur que nous souhaitons que dans les plus brefs délais, la lumière soit faite sur cette affaire et notre patience pourrait avoir des limites », a-t-il confié à Burkina 24.

En rappel, le 24 mai dernier, Salifou Nébié, membre du Conseil constitutionnel, a été retrouvé mort à quelques encablures de Ouaga, sur la route de Saponé. Le Procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou, Wenceslas Ilboudo, avait relevé le caractère suspect de ce décès.

Plusieurs voix, dont un syndicat de magistrats et un ami du défunt, ont conclu que c’était un assassinat et ont exhorté les autorités judiciaires  à faire diligemment toute la lumière sur les circonstances du décès.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

10 commentaires

  1. Nous le souhaitons paix a son ?me, nous voulons demand? la population de Sissili de cess?s leurs l’armes Dieu jijerais et aucun piti? dans l’enfer a celui qui a fait

  2. les gars il faut que la soci?t? civile organise des marches partout dans le pays pour attirer l’attention du gouvernement.avant tout le juge NEBIE travaillait pour le pays.en plus c est un burkinab? et tout laisse a croire qu’il ?tait loyal.raison de plus pour lutter et rendre justice.n’oublions pas que sa peut arriver a tout le monde.l heure est venue pour que la justice se rend justice.c est votre coll?gue donc mettez tout en place pour que son ?me repose en paix.

  3. Mon fr?re ne vous foutez pas des gens ok? Si vous n’aviez rien a dire, taissez vous. Qu’es ce que vous entendez par mort naturelle? On naka se respecter dans se pays l?. Le jour que sa sera un de tes proche tu comprendra.

  4. je pense que le pouvoir actuel est proteger par des inbecile du burkina faso

  5. merci braves populations:le regime mafieux de blaise s'est bati sur la passivit?, la peur, la lachet?, la complaisance des intello et des populations. LE DEPART DE BLAISE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  6. Nous lui souhaitons paix a son ?me!nous t?nons a inform? a la population que la mort du juge n’est rien autre qu’une mort clinique c’est a,dire une mort naturelle.paix a son ?me!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page