SEMICA 2014 : Le Premier ministre n’exclut pas un partenariat avec le PROMIN

788 0

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a visité les stands du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA), ce 30 mai 2014. Il se dit impressionné par la qualité des expositions et n’exclut pas un partenariat avec les journées de Promotion minière du Burkina (PROMIN).

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a été accueilli par le commissaire général du SEMICA, Innocent Belemtougri, à l’entrée du Centre commercial Laïco Ouaga 2000.

Le chef du gouvernement burkinabè a visité les différents stands, posant des questions, écoutant des explications et échangeant avec des visiteurs (comme avec cet étudiant qui lui a dit venir assister aux conférences du SEMICA parce qu’il a l’ambition de devenir ministre des mines).

A la fin de la visite, le Premier ministre s’est dit « impressionné  par la qualité des expositions ». Il trouve l’initiative « excellente ». Cela parce qu’elle « vient du privé» et elle permet ensuite « aux intervenants d’un secteur qui est en pleine expansion au Burkina Faso de se retrouver, d’avoir le maximum d’informations et de pouvoir travailler ».

Le chef du gouvernement croit qu’il faut encourager le SEMICA parce qu’elle développe, notamment, la sous-traitance. « J’ai ainsi découvert qu’il y a plusieurs  jeunes Burkinabè qui se sont lancés dans la sous-traitance et qui fournissent des équipements de pointe aux sociétés minières. C’est un très bon signal.

Le secteur minier burkinabè a encore de beaux jours

 Aujourd’hui, il faut aller vers les métiers innovants et je pense que là trouvons au SEMICA cette possibilité d’encourager les jeunes à aller de l’avant », commente-t-il.

Il a enfin assuré les organisateurs du soutien du gouvernement et n’exclut pas la possibilité d’un partenariat entre le SEMICA et PROMIN. « C’est vrai que nous avons une manifestation du même genre, mais je crois que nous nous complétons. (…) Le gouvernement leur apporte son soutien et nous verrons, dans le futur, comment organiser davantage ce partenariat avec le gouvernement », a-t-il dit.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Le Premier ministre a aussi parlé de perspectives. Il croit que le secteur minier burkinabè a encore de beaux jours devant lui. « Nous pensons que notre pays a encore des potentialités énormes. Ce que nous avons pour le moment n’est rien par rapport à ce qui est attendu dans notre pays. Je crois qu’on a encore plusieurs années, voire plus de cent ans d’exploitations minières dans ce pays et il faut que nous ayons une politique très volontariste », a expliqué Luc Adolphe Tiao.

En rappel, le 3e SEMICA se déroule au centre commercial Laïco à Ouagadougou du 29 au 31 mai 2014 sous le thème « Contribution du secteur minier à l’émergence des Etats de la CEDEAO : états des lieux et perspectives ».

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *