Autopsie du corps du juge Nébié : La Justice attend le rapport du médecin légiste français

803 8

L’enquête sur la mort du juge Salifou Niébé est une procédure manifestement sérieuse pour les acteurs de la justice. C’est ce qu’a déclaré Dramane Yaméogo, le ministre de la justice, garde des sceaux, ce 5 juin lors du point de presse animé à Ouagadougou avec son collègue de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré. Il est revenu sur l’autopsie réalisée par le médecin légiste venu de la France et la question de sécurité des magistrats.

Au cours du point de presse, Dramane Yaméogo a affirmé que des experts ont été commis pour approfondir la recherche sur les causes de la mort du juge Nébié. Le médecin légiste venu de France pour réaliser l’autopsie en fait partie. Il s’agit de Stéphane Chochois arrivé le 3 juin au Burkina.

«Son rapport est d’une qualité importante (…) qui va donner des éléments d’inspiration pour le reste de l’enquête», a-t-il estimé. Pour lui, ce rapport pourrait servir de base aux acteurs du terrain, notamment le magistrat instructeur et le ministère public, pour orienter les investigations.

Ayant réalisé l’autopsie le 4 juin, Stéphane Chochois a repris son vol le même jour. Mais il faudrait être patient pour prendre connaissance de son rapport.

«Il faudrait patienter afin qu’ il fasse tous les recoupements nécessaires», a ajouté le ministre de la justice. Il a expliqué que cela permettrait au médecin de fournir un rapport technique fiable. Pour lui, il est difficile pour le médecin légiste de fournir le rapport d’une autopsie réalisée seulement la veille.

La sécurité, une responsabilité partagée

Par ailleurs il a préféré écarter l’absence de protection comme raison du décès du juge Nébié.

«En raison du rang et des fonctions de notre collègue, il bénéficiait d’une sécurité», a-t-il affirmé avant d’expliquer qu’on ne peut pas prétendre qu’il y ait eu un déficit de sécurité.

Mais il a reconnu qu’une personne entourée de sécurité veuille parfois circuler seul, comme ce fut le cas du défunt.

Par ailleurs, il a relevé la difficulté d’entourer chaque magistrat (près de 500 au Burkina), de gendarmes et de policiers, à chaque fois qu’il se déplace.

La sécurité du magistrat étant une nécessité tout comme celle de tous les habitants du Burkina, selon lui, il a proposé que l’on circule accompagné, ou d’aviser sur les lieux où on se déplace, de veiller sur son prochain, et d’organiser des discussions pour régler définitivement cette question.

Mouniratou LOUGUE

Pour Burkina24



Article similaire

Il y a 8 commentaires

  1. KA vous aviez un m?moire d??l?phant, je me rappelle de cette manifestation scolaire en 1971 ou nous avons tous participer y compris l??l?ve dont son p?re Maurice Compaor? ancien militaire coloniale qui aime la discipline, et son fils Blaise parmi nous, nous disait timidement que la seule fa?on d?y arriv? ? notre objectif est la manifestation dans la rue, et d?ailleurs qui a ?t? sanctionner par un enr?lement forc? et d?office dans un contingent sp?ciale. S?il est contre les manifestations dans les rues, c?est qu?il est sure que la vrais justice est dans les m?mes rues. Je lui conseil de sortir avec les honneurs de son rang en respectant la lettre de l?article 37 qui l?interdise de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs.

  2. Le 15 d?cembre 1998, tous les ?l?ves des lyc?es et universit?s du Burkina dont je faisais partie sont sortis pour l?assassinat du journaliste Norbert Zongo. Les syndicats, l?opposition, et toute la soci?t? civile ?taient dans la rue : Nous avons fait trembler le r?gime sanguinaire et cruel de l?assassin Blaise Compaor?, il a ?t? sauv? de justesse par le conseil des sages, une r?f?rence de notre d?mocratie. Oui les rues du Burkina sont une justice silencieuse, mais efficace dont le pr?sident Blaise Compaor? ne peut pas corrompre. Une fois, deux fois, trois fois, ?a suffi. Thomas, Norbert et NEBIE. Trop c?est trop. Oui Mr.KA, la rue avec le peuple est la seule justice fiable dans un pays corrompu par un dictateur sanguinaire.

  3. La seule solution pour que les crimes cessent et que le peuple respire ? cause des crimes du r?gime Compaor?, c?est de sortir dans la rue et crier nos douleurs. C?est dans la rue que la v?rit? s??clate : Blaise Compaor? disait lors d?un voyage en C?te d?Ivoire que la rue n?apporte rien. Mais au fond de lui-m?me, c?est la rue qui fait le Burkina et sa diff?rence ? commencer par lui, puisqu?en 1971 nous ?tions que des ?l?ves et sont sortie dans la rue pour une noble cause, et lui le meneur a ?t? enr?l? de force et d?office dans un contingent sp?ciale, en guise de correction. Il ?tait un frondeur comme Zep et compagnie qui luttent aujourd?hui pour une cause noble, qui est de sauvegarder la lettre et l?esprit de l?article 37 pour une alternance pacifique, et une paix durable pour notre pays. Le pr?sident Blaise Compaor? n?a plus rien a prouv?, ni a apport? ? l??mergence de notre pays. Restez au pouvoir c?est d?augmenter la corruption ? ciel ouvert dont il a instaur? et ne contr?le plus. Il est temps qu?il sorte honorablement pour une nouvelle fonction de m?diateur internationale, une ?tiquette pour un cam?l?on aux multiples couleurs.

  4. C’est bien d’avoir pratiquer l’autopsie.si nous l’avions eu dans les crimes anterieurs,nos ames et consciences se seraient apais?es.Ce que le people burkinab? deplore,c’est que les resultats sont connus ? l’avance par le r?gime compaor?.d’une part le medecin legistre fran?ais est mandat? par ce meme regime qui est sans doute l’auteur de cet assassinat. Pourquoi Mr Nebi? n’a t-il pas decider de se donner la mort il y’a des ann?es?pourquoi pas chez Luis ou ? l’hopital?d’autre part Mr Ilboudo qui disposant des materiel adequat lequel n’est rien d’autre que son regard du corp avait deja prouv? que c’etait un homicide volontaire.honte!!En attendant les resultants de l’envoy? due l’Elys?e,nous disons d’une meme voix que c’est in <>.nous demandons a tous de se lever et l’arm?e derriere le peuple pour bouster loin de nous ce regime.au lieu de former des futures cadres,on tue les intellectuels.domage!

  5. O? est l?ind?pendance de la justice Burkinab? ? ??????Le parquet attend ce que le gouvernement va lui dire ce qu’il faut dire au peuple.?????? Si ce m?me gouvernement s?ent?te ? minimiser sur cet assassinat comme ce fut celui du journaliste Norbert Zongo, le pays sera encore ?branler, et cette fois ci il n?y aura pas un conseil des sages pour apaiser la tension sociale comme ce fut le cas du m?me Norbert Zongo dont le Pr?sident Blaise Compaor? a eu du feu aux fesses. Le gouvernement Burkinab? oubli tr?s vite les faits, car le pr?sident a trahi tous les sages de notre pays, pourtant une r?f?rence pour notre d?mocratie. Aucun sage ne s?aventurera dans l?aventure de vouloir s?engager ? sauver un criminel des crimes crapuleux. Trop c?est trop, et cette fois ci, co?te que co?te le r?gime du pr?sident Blaise Compaor? va trembler malgr? ses man?uvres de peau de cam?l?on, en appelant co?teusement un expert fran?ais pour l?autopsie. Il s?agit d?un assassinat, et le peuple n?acceptera pas cet assassinat gratuit, car le peuple et ses composants vont envahir les rues, enfants, vieux, vieillards, ?tudiants, ?l?ves, pour dire non aux crimes du r?gime Compaor?. Peuple Burkinab? ne soyez pas l?che, ce sont vos enfants, vos maris, vos p?res, vos fr?res, que le r?gime du pr?sident Blaise Compaor? s?sacrifie pour r?gner en dictature. Malgr? ce crime gratuit pour enterrer l?article 37 avec, n?aura pas un impact sur l?obstin? t? du peuple Burkinab? pour une alternance en 2015

  6. je croyais la justice independante! Avec ces margouillats a cot? on sait pas de quels bons resultats peuvent en resulter.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *